L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

L'extraordinaire et Intemporel Blog de Cronos

Par Cronos Blog créé le 12/12/09 Mis à jour le 22/09/13 à 19h33

"Vers l'infini et l'au-delà!"

Ajouter aux favoris

Édito

Un peu de tout, souvent de rien, quelques billets selon l'humeur. Jeux vidéos, cinéma, comics, animation (surtout), et chaque dimanche, une petite sélection de travaux pointés ici et là. Accompagné de critiques de films ou de billets sur les mouvances vidéoludiques du moment. Sans mauvaise langue, foie de canard.

 Gamertag: Cronosff04
IDSteam: Cronosff04
PSN: Cronosff04 

Disney, le Grand Dossier

- Mulan
- Le Bossu de Notre Dame
- Kuzco
-
Bernard et Bianca au pays des Kangourous
- Pinocchio
- Merlin l'Enchanteur
Le Livre de la Jungle

 

Archives

Favoris

Signaler
Top

Aaah, le poker! La distraction qui est revenu en force ces dernières années, notamment avec l'ouverture des sites de poker en ligne, qui permettent à n'importe qui de tester sa puissance du bluff. Tout ça grâce à Patrick Bruel! Même chez Microsoft on s'y met, et je suis donc en pleine session de Full House Poker. Pour parfaire le tout, voici un rapide aperçu des films de poker du cinéma. Je ne garantis pas que ce sont les meilleurs (il y en a pas des masses non plus) mais au moins ceux que je connais.

LE KID DE CINCINNATI

Daté de 1965, le Kid met en scène le fabuleux Steve McQueen en prodige du poker dans la Nouvelles Orléans. Un jeune blanc-bec qui profite de ses dons sur une variante de poker qui se la joue un peu débutant, le 5-Card Stub. Peut-être que pour que les spectateurs comprennent vite qui domine dans la partie. C'est peut-être le vrai premier succès du film de poker au cinéma. Les yeux bleus perçants de McQueen font le reste, et tout le film monte en puissance pour atteindre son apogée lors de la partie finale face à Edward G. Robinson, surtout connu pour son rôle dans les Dix Commandements. La partie aura d'ailleurs un dénouement assez inattendu, et c'est tant mieux!

Réalisateur: Norman Jewinson
Niveau de poker: Steve McQueen, le roi des reines

MAVERICK

Déja mis dans un ancien top sur le western, Maverick a aussi la particularité de mettre fortement en avant le poker, même s'il n'occupera que une petite partie du film. Mais bon, le personnage principal joué par Mel Gibson est joueur professionnel, donc on va dire que ça compte. Le film en lui-même est plutôt léger, ne vous attendez pas à voir des parties réalistes, c'est du cinéma de spectacle, donc les retournements à coups de jeux de dingues sont légions! Mais bon, Mel Gibson et Jodie Foster, ça reste rare au cinoche, et tout ça dans un western léger et drôle, on en redemande!

Réalisateur: Richard Donner
Niveau de poker: un peu de triche, beaucoup de chance et une jolie dame!

LES JOUEURS

Le film date de 1998 et arrive quelques années avant la vague de folie sur le poker. Il met en avant le Texas Hold'em, soit la variante de poker que tout le monde joue en ce moment, donc pour les amateurs, vous ne serez pas trop perdu. Il met en scène Matt Damon, étudiant en droit et joueur occasionnel qui perd toutes ses économies lors d'une partie contre un joueurs incarné par John Malkovich. Lorsque son pote joué par Edward Norton sort de prison et qu'il doit rembourser ses dettes, Damon est obligé de retourner sur les tables de poker pour lui donner un coup de main. Le film est plutôt agréable à regarder, et on suit l'histoire avec plaisir. Même si certaines incohérences sont de mises, ainsi qu'un curieux pouvoir de déduction qui tient plus du fantastique que de l'intelligence.

Réalisateur: John Dahl
Niveau de poker: l'as de la déduction, et peut-être même un peu trop

LES MAITRES DU JEU

Bon, c'est pas forcément le meilleur exemple de film, mais celui-ci part un peu dans le n'importe quoi. Le pitch met en scène un groupe de gens qui s'associent pour plumer un gros gibier au poker, réputé pour n'avoir jamais rien perdu sur le tapis vert, dans les clubs les plus fermés de Los Angeles. Le film joue un peu trop sur les caractéristiques des personnages principaux, comme si on avait un film d'action avec plusieurs spécialistes, mais au poker. Du coup, le suspense est le même, mais les enjeux sont clairement différents. Et puis bon, Sylvester Stallone dans un film autre que Rambo ou Rocky, ça ne fait pas toujours des étincelles (souvenez-vous, Driven ou encore Spy Kids 3D).

Réalisateur: Damian Nieman
Niveau de poker: pas exceptionnel, avec un Sly complètement sur le carreau

CASINO ROYALE

Probablement l'un des meilleurs James Bond pour ma part, qui a été tout simplement détruite par sa suite, Quantum of Solace. Mais Casino Royale, malgré quelques séquences d'action rondement menés, est marqué par son tournoi de poker opposant James Bond au Chiffre dans une partie plutôt bien soutenu. Les règles sont respectés, les mains sont évidemment sujettes aux retournements de situations, et le méchant est tellement méchant qu'il se fabrique un tic pour faire rager James Bond. Tout ça pour se retrouver quelques heures plus tard attaché à une chaise sans fond en train de se faire gratter les burnes. Sacré James Bond. N'empêche que ça fonctionne.

Réalisateur: Martin Campbell
Niveau de poker: plutôt bon, mais parfois ça pique là où on ne voudrait pas

LUCKY YOU

Sorti en 2007, le film est clairement conçu comme surfant sur la vague de folie du poker, prenant carrément place lors des World Series of Poker. Le casting trois étoiles est composé de Eric Bana (décidemment trop rare au cinéma), Drew Barrymore et Robert Duvall. Le film se veut fortement axé sur le côté romantique, Eric Bana jouant  un gros flambeur amoureux d'une chanteuse et décidant de jouer le tout pour le tout lors des World Series. Bon, évidemment, le côté romantique prend le dessus, et le poker n'est qu'un prétexte pour donner une raison à la chanteuse de le laisser tomber. Malgré tout, les parties de poker sont parmi les plus crédibles qu'on peut voir dans les films consacrés au jeu, et ça fait plaisir de voir des mains réalistes, avec beaucoup moins de retournements spectaculaires.

Réalisateur: Curtis Hanson
Niveau de poker: fortement influencé par le coeur

LAS VEGAS 21 (VARIANTE BLACK JACK)

Petite entorse au poker avec ce petit film sans prétention mais qui réussit à faire passer un bon moment. Tout ça basé sur du black jack. Un étudiant surdoué va se retrouver à intégrer une équipe géré par Kevin Spacey, afin de mettre au point une stratégie pour compter les cartes et ainsi empocher le pactole à Las Vegas. Sauf qu'évidemment, un chef de la sécurité, incarné par Lawrence Fishburne, ne l'entend pas de cette oreille. L'histoire est inspiré par des faits réels, et du coup, arrive à gagner en crédibilité dans sa manière de compter les cartes. Le film passe très bien et met en avant le côté luxe de Las Vegas mais aussi montre ce qui arrive à ceux qui en veulent toujours plus. Et puis Kevin Spacey au cinéma, ça devient de plus en plus rare, il faut en profiter!

Réalisateur: Robert Luketic
Niveau de poker: même pas de poker, on demande un joker

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Commentaires

Cronos
Signaler
Cronos
Casino Royale est vraiment très très bon, et ça me désole vraiment de voir la suite être aussi mauvais...
Le Kid est aussi excellent et c'est un vrai bon vieux film, quoi: bien réalisé, avec une photo géré de bout en bout...
benbass
Signaler
benbass
Mémoire selective Upselo , c'est peut-etre mieux comme ça :P

Je n'ai pas vu les premiers listé , jvais réparer ça.
upselo
Signaler
upselo
J'adore aussi Casino Royale ! Les joueurs est bien sympa aussi (avec un Matt Damon surdoué à la Will Hunting ^^).
Lucky You est vraiment sans plus, comme Las Vegas 21 (fais chier de voir revenir Spacey dans de si petits films...).
J'ai aussi souvenir d'une sombre bouse avec Charles Bronson je crois, mais impossible de me rappeler du nom.
seblecaribou
Signaler
seblecaribou
J'ai vu les quatre premiers et je dois avouer que mon préféré reste Les joueurs avec Damon et Norton qui sont juste excellent! Un film que j'adore revoir de temps à autre!