La Minute Critique de Chopper le Banni

La Minute Critique de Chopper le Banni

Par Martinman Blog créé le 23/04/11 Mis à jour le 03/07/13 à 21h52

Salut à toi être égaré ! Tu aimes les jeux vidéos, ça tombe bien, moi aussi ! Et ici, je poste des scènes qui m'ont marquées, mes musiques préférées, et surtout, je me tape des délires sur ma bibliothèque magique... Alors prends une chaise et pose toi, te voila dans le Blog de Chopper le Banni !!!

Ajouter aux favoris
Signaler
Aujourd'hui...

J'ai profité de ma venue à la Capitale pour partir au Gaumont de l'Aquaboulevard et voir le reboot (réalisé bien tôt pour mon avis) de la saga Spider-Man. Pour des problèmes de droits, Sony a décidé de réaliser un nouveau film pour que Marvel ne récupère pas la licence...
C'est ainsi que le presque inconnu Marc Webb a été attaché au projet et nous nous retrouvons avec un Amazing Spider-Man bien fade qui souffre malgré lui de la comparaison avec la trilogie de Sam Raimi...

ATTENTION !!! CETTE CRITIQUE EST UNE ANALYSE DU FILM, ELLE CONTIENT DONC DES SPOILERS SUR L'INTRIGUE !!!

Sachez d'abord que je ne suis pas un lecteur des comics Spider-Man (et même d'aucun comics en général) mais je suis en revanche un grand fan de la trilogie de Sam Raimi ! Les films (en tout cas les deux premiers, n'est-ce pas mes chers adorateurs de Venom) sont pour moi d'une finesse scénaristique rare, les personnages sont particulièrement intéressants et la réalisation n'est pas en reste...

J'étais donc méfiant en allant voir ce reboot, et je m'étais promi de ne jamais faire la comparaison avec les trois premiers... Et quand je suis sorti, j'étais chaud/froid ! Et je ne peux pas m'empêcher de le comparer aux films des années 2000, c'est pourquoi ils seront ma référence lors de cette critique, ne vous en étonnez donc pas !

Bref, l'histoire ne change pas, Peter Parker, un mec un peu en loose au lycée se fait piquer par une araignée radioactive et acquiert les capacités de cette dernière.

Et première chose qui choque, c'est bien entendu la musique d'intro du film, qui est bien loin du niveau du thème de Danny Elfman... A ce stade, Sony aurait presque du récupérer les droits de la musique pour booster les fans de la première heure... Ca aurait pas été original certes, mais ça aurait eu le mérite de réveiller mes nerfs de fan et me faire partir sur un bon pied !

Bref, on découvre donc un Peter Parker bien différent de celui de l'autre film qui privilégiait son côté looser. Là, on a un personnage plus proche du comics qui se la joue beaucoup plus ado sûr de lui et sans complexe... Alors oui, il se fait taper à l'école, mais au moins il a le mérite d'essayer de s'imposer, ce que l'ancien Peter n'arrivait même pas à faire...

Mais si beaucoup vous diront que ce choix est plus que favorable, ma préférence va tout de même au Peter original... Même si son côté raté fort en sciences était un peu exagéré, la différence apparaissait comme une évidence quand il enfilait le costume de l'araignée, ce qui lui offrait un côté bien classe et lui donnait une personalité forte qui rendait le personnage profond et intéressant...
Le Peter du Amazing possède une personnalité unie, étrange pour un film de super héros... Mais pas non plus dérangeante...

Si on pouvait avoir un mix entre le Spidey de McGuire et le Spidey de Garfield (Miaou), se serait sûrement parfait, car le seul reproche que je pourrais faire au Spider-Man des premiers films, c'est bien de ne pas avoir tout à fait assez d'humour, mais bon, on lui pardonne.

En tout cas, on a droit à un Spider-Man en costume pas très joli (Bigquick comprendra, putain, ce que c'est moulant, et ses yeux font moins bien de près que sur les affiches) qui a le mérite de se battre avec une agilité impressionante qui manquait un poil dans les premiers et qui crée sa toile comme dans le comics... Un bon point !

Arrête d'enlever ton masque bon sang ! C'est pas comme si t'étais Spider-Man !

Encore quelque chose qui ne change pas, Peter est amoureux de Mary... GWEN Stacy, jouée par la magnifique Emma Stone (c'est bon, vous êtes contents ?) qui se démerde bien n'empêche ! Le personnage aurait preque pu être interessant si il avait été plus exploité.

En fait, si les scénaristes n'avait pas décidé que Peter devait lui dire son identité secrète, ils auraient peut être eu de meilleures voies pour s'en servir dans l'intrigue...
Ma préférence va à Mary Jane qui reste constante tout le long du film ! Elle est belle, drôle, intelligente, mais est faible, et c'est d'ailleurs pour ça que Pete refuse de sortir avec elle, pour la protéger...

Là, on passe de la fille parfaite (jolie, intelligente, drôle ET courageuse) à la gourdasse en détresse vers la fin du film. Elle passe au second plan alors qu'elle avait une place de choix pour sauver le monde !

 

A plus Gwen, t'as eu ta chance !

Mais bien sûr, si vous pensez à Spider-Man, vous pensez sûrement à Uncle Ben (il ne colle jamais) et là, on est pas déçu !

"Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités", la scène de la mort de Ben est pleine de sens et de force, le contexte est parfait, le timing très bon et elle réveille le côté méchant (genre très méchant) de Peter.

Mais là, pas de dialogue entre ce dernier et son oncle, pas de force, pas de sens, pas d'intérêt... La scène entière est ratée ! Je ne comprends juste pas qui a eu cette idée... Rien n'est bon dans le scène, c'est stupide, ridicule, et on ne comprend pas en quoi le personnage de Ben a de l'importance...

Je ne vois pas comment décrire mon dégout, il faut absolument voir la scène pour comprendre... Si vous tombez dessus par hasard, regardez là, gerbez un coup et lavez vous les yeux à l'eau de Javel !

Je me demande toujours en quoi cette scène à un intérêt scénaristique... Sa mort est moins longue, moins intéressante et moins héroique que celle du père de Gwen, et elle reste pourtant très importante, son message clot le film bordel !!!

Tant qu'à rester dans les personnages inutiles, Tante May, personnage important dans les films de Raimi, est aussi vide qu'une huitre au nouvel an !

Pardon, mais c'est trop bon !

On se retrouve aussi avec un méchant très intéressant avec une profondeur surprenante... Tant qu'il ne se transforme pas en Lezard humanoide géant.
Le personnage du Docteur Connors part sur de bonnes bases: Sauver le monde des maladies et des blessures grâce à la science, on peut donc espérer un méchant engagé qui pourrait représenter une véritable menace pour New York avec son produit transformant en lézard, mais dès qu'il se change en monstre vert, le perso devient bizarrement méchant sans aucune raison.

Alors qu'un Docteur Octopus garde toujours en tête son objectif, le Lézard décide juste qu'il doit tout casser parce que voila... Ce qui rend son retour à la normale vers la fin du film totalement innaproprié !

C'est dommage, il est joli ce Lézard...

En fait, la quasi totalié du film est comme ça: une succesion de bonnes idées pas exploitées jusqu'au bout !
Par exemple: Les FPS (First Person Spider-Man, ou, First Person Swinging) rendent l'immersion vraiment forte (j'ai vu le film en "2D") ! Problème: Ils ne sont que très peu présents... J'ai compté, il doit y en avoir 3 dans la totalité du film, et il dure 2 heures et demi !!!

Le passage du vol de voiture ou Peter prend la situation avec humour, bon sang, qu'il reste comme ça tout le long du film !

Ou encore, la scène du pont montre la difficulté d'être un héros, le stress constant, la pression... Mais en fait, cette scène ne sert aux scénaristes qu'à amener le passage des grues !

Passage que j'ai d'ailleurs trouvé assez sympathique, il y a juste quelque chose qui me chiffone... Oui, c'est vrai, pourquoi font ils ça ? Il y a 5 minutes, Spider-Man était encore une silhouette inconnue pour New York ! Et là, ils décide sur un coup de tête que c'est lui qui doit sauver la ville, alors qu'il était encore poursuivi par le NYPD la nuit dernière...

En fait, je trouve même qu'on ne voit pas assez Spider-Man ! Il apparait environ 10 minutes à l'écran ! Et le fait qu'il enlève son masque très souvent augmente cette impression...
Tel le Docteur Connors qui devient inintéressant quand il se transforme en Lézard, Spider-Man redevient Peter quand il commence à enfiler sa tenue !

Il y a deux trois scènes ou Peter se sert de ses pouvoirs, comme celle du métro ou celle du basket, on sent vraiment qu'il devient surpuissant et qu'il peut faire de grandes choses, mais après la mort de l'Oncle Ben, quand il décide de combattre le crime, le film s'intéresse plus au personnage de Peter et rend ces pouvrois presque anecdotiques (peut être pas jusque là, mais franchement, Spider-Man n'apparait vraiment pas dans le film)...

C'est pourquoi j'ai vraiment préféré la première partie, qui se la joue Teen Movie, mais qui montre quand même les éléments intéressants de la vie de Spidey, tel le premier opus.

J'en vois certains qui commencent à me huer, mais regardez bien le film, vous ressentirez la même chose !

Spider qui ? Non, connais pas, vous faites erreur !

MAIS pas d'inquiétude ! Le film possède quand même de bons côtés ! Certaines scènes que j'ai déjà citées comme celle du métro ou celle du pont dont les idées ne sont pas assez exploitées, certes, mais qui rende l'ensemble quand même potable.
Je pense aussi à un passage ou le Docteur Connors rentre dans les égouts et ou la référence à Nosferatu est poussée à l'extrème, c'est minime, mais très agréable à voir.

Ou même la scène du hangar ou Peter essaye de maitriser ses pouvoirs, ou encore le passage ou Peter casse tout... OU encore...

Bref, vous voyez qu'on ressort du film avec quelques jolis souvenirs en tête, j'espère juste que pour la suite, les scénaristes se décoinceront un peu et oseront utiliser leurs bonnes idées juqu'au bout !

Un peu d'Emma Stone pour calmer les esprits

Bref, vous l'aurez compris, malgré quelques bonnes idées pas utilisées jusqu'au bout, ce "Amazing Spider-Man" n'est pas si Amazing que ça ! Beaucoup de gens dont un certain Benzaie ou trouvés le film trop long, moins je le trouve trop court !
Il est vide, blindé de choses qui ne servent à rien, de scènes d'émotions longues pour faire chier et au final... Eh ben j'ai pas eu l'impression de voir un film Spider-Man !

On a donc droit à un film pour ado pas trop mal, à un Spider-Man qui se ramasse, et à un soupir qui m'a empêché d'applaudir avec la salle lors du générique...
J'attends donc la suite avec impatience, et si celle-ci n'arrive pas à redorer le blason de ce premier épisode bien fade (pour reprendre mes mots du début), et bien, je brûle mon cinéma et je me lave les yeux avec la première trilogie !

Note: B - (avec mention pour la référence à Nosferatu)

Ajouter à mes favoris Commenter (15)

Commentaires

Martinman
Signaler
Martinman
@Donald: You're right ;)
Donald87
Signaler
Donald87
Je ne l'ai pas vu et je ne pense pas aller le voir ... Cela ne me semble pas un incontournable ... en vidéo, plus tard.
Martinman
Signaler
Martinman
Ah y est, je comprends pas, j'avais pas fait la faute... Qui a piraté mon compte ? :D
Martinman
Signaler
Martinman
Punaise, après 3 semaines je vois la faute o_O
Et moi qui ait le même avis que Big, j'avais pourtant pas fait cette faute :o
Critobulle
Signaler
Critobulle
Mon dieu Marty, ce titre ! Tu vas attirer la colère de Bigquick ! :lol:
Martinman
Signaler
Martinman
Je suis assez d'accord avec toi, même si j'ai bien aimé les scènes en FPS (qui je trouve n'ont rien à voir avec un CoD ou Battlefield x) ) mais comme je dis dans ma critique, je trouve que beaucoup d'idées ne sont pas assez exploitées (Peter hallucinant, ok, continuez comme ça, je sais pas, utilisez vos idées bon sang de nouille ><)...
Pour la mort de Ben, elle n'est pas SI horrible, mais je trouve qu'elle est mal foutue surtout d'un point de vue technique... Le caissier est stupide, le voleur aussi, je la trouve trop rapide, pas bien réalisée... Et je trouve que les répercutions et le contexte sont pas terribles (mais ça c'est mon point de vue ;) )
Alors que celle du premier film avait un bon contexte, était bien foutue (le regard froid de Peter au caissier qui veut tout dire :o) et avaient des répercutions sur 3 films !!!!!

Pour ce qui est de Peter, comme dit plus haut, je trouve ce choix pas si mal, mais j'ai une préférence pour l'ancien Peter qui changeait du tout au tout en devenant Spider-Man ! Le contraste était fort et très intéressant ;)
Desert
Signaler
Desert
Je ne vois pas en quoi la scène de la mort d'oncle Ben est à vomir :il essaie de désarmer un gars, ma foi, c'est dans la lignée de la tirade qu'il avait faite à Peter quelques minutes auparavant.
La mort de Ben par Raimi était, à mon sens, beaucoup plus tirée par les cheveux, une histoire de gouts, sans doute.
Le grand point positif de cette version est le dépoussiérage de Peter Parker : La trilogie Raimi l'avait cantonné à la psychologie des années 60's ( date de la création du comic's Spiderman) : l'envie de ne pas décevoir les fans était surement la raison essentielle, mais le comportement de Peter laissait un peu sur sa faim : combien de fois ai-je ragé de le voir si empoté ?!
Malheureusement cette version donne dans la surenchère : le Peter Parker cuvée 2012 est combatif, rancunier, tenace, bref, l'archétype de l'ado que tout les jeunes voudraient être ... on est loin du Peter Parker transparent, caché derrière son reflex. Andrew Garfield est pas mal dans les scènes ou il est malade après avoir été piqué : transpirant, en état second, il rend assez bien le côté "halluciné" ( un truc hors de propos mais qui m'a d'ailleurs fait rire : Oncle ben et Tante Martha ont pensé qu'il était saoul ou malade, mais jamais qu'il était drogué, alors qu'il présentait des symptômes plus que flagrants ... pas de substance illicite chez MARVEL ? ou plus surement, éviter de parler drogue dans un film pour ado ?).

Pour ce qui est de la scène des grues, mouais, pas choquant : tiré par les cheveux, oui, mais sinon ... Chapeau quand même au simple conducteur de grue qui, avec un simple talkie-walkie, donne des ordres et est obéi aveuglément par ses collègues de boulot :D

La scène du hangar ou il apprend à utiliser ses pouvoirs est à mon sens, dans la ligne droite (malheureusement) du teen-movie : Le cadre, d'abord : Un hangar, un skate, des sauts : on se croirai dans une pub Fructis : on rajoute la coupe de cheveu de notre Peter Bieber et hop ! les pouvoirs ? fastoche ! il les maitrise en quelques heures ! cool ! même pas mal ! Tobey Maguire avait eu plus de bobos pour découvrir l'étendue ses pouvoirs : souvenez vous de son premier saut. Là au contraire, c'est la balade : la facilité, le but atteint rapidement ... C'est un procédé à double tranchant : d’une part, le réalisateur peut se focaliser sur d'autres parties du scénario en reléguant l'apprentissage à sa portion congrue, mais cela enlève aussi tout le sel dudit apprentissage : on ne vois plus Peter apprendre à ses dépends l'étendue de ses pouvoirs. Le traitement Teenager de Peter lui a fait perdre l'empathie qu'on ressentait envers lui : un gars qui en a bavé, ça permet de s'identifier plus facilement qu'à un gars qui fait tout facilement et sans efforts.

Pour en revenir à la scène des égouts avec l'ombre du Dr CONNORS, c'est une prise de vue archi-classique au cinéma ( il est vrai initiée par (Nosferatu): l'ombre instille plus de peur que la chose elle-même ;)
Pas sûr par contre que la référence à Nosferatu soit assumé consciemment : elle est dans la logique du film fantastique et est reprise dans toute réalisation qui veut créer une atmosphère un tant soit peu dérangeante, dans un milieu sombre ;) : ça aurai été au contraire une énorme erreur de ne pas profiter de l'angle de vue et du jeu d'ombre : tunnel bien propre et circulaire, paroi bien éclairée ( tiens? un égout éclairé presque comme en plein jour ?!) et contre-jour qui va bien !

La vision "FPS" n'apportaient rien à l'immersion (même en 3D) et j'ai été assez content au final qu'il n'y ai que 2 scènes de cet acabit. Mais il ets vrai que je ne suis pas un fan de FPS : un jeune rompu à CoD pourra être plus réceptif ...

Emma Stone m'a laissé indifférent. Ok, elle est mimi. Certes elle joue bien, et est infiniment plus sexy que Kristen Dunst. Mais faire visiter un laboratoire de génie génétique en chaussette haute, tout ça pour faire des effets de jambes, c'est un peu too much pour moi ^^. Palme d'or au n'importe quoi quand ils minaudent sur le balcon et que Peter, par un "subtil" tir la ramène à lui : on se serai cru dans "la fièvre du samedi soir" : au pire incongru, au mieux déplacé :/
Martinman
Signaler
Martinman
Bah, c'est ce que j'ai mis non ? :/
ladanettedu94
Signaler
ladanettedu94
Ah oui d'accord, disons que c'est plutôt une "référence" (j'aurais dit inspiration) au cinéma expressionniste allemand en général. Dont Murnau bien évidemment :)
Martinman
Signaler
Martinman
Bah si, tu sais, quand il entre dans les égouts, on voit juste son ombre, ça m'a beaucoup fait penser à Nosferatu, comme ça:
Image IPB
ladanettedu94
Signaler
ladanettedu94
Sinon je trouve pas que le clin d'oeil à Nosferatu soit si évident que ça. Ca aurait pu être un clin d'oeil aux tortues ninja que ça aurait pas changé grand chose :P
Mais je me trompe peut être (en tout cas faire référence à un autre film mérite pas vraiment une mention dans la note ^^)
ladanettedu94
Signaler
ladanettedu94
Je m'attendais à rien, et j'ai eu... Rien :)

En fait, maintenant qu'on est habitués à des films de super-héros réalisés par des gens qui ont une vraie volonté de personnalité dans leurs films (les Batman, que ce soit Nolan ou Burton, la première trilogie Spider-Man, et même Thor malgré le fait que j'ai pas aimé), et là ben... Sincèrement ça aurait pu être réalisé par n'importe quel réalisateur lambda. C'est pas nul, mais le film est vraiment en marche automatique, ce qui est vraiment dommage.

Et puis je trouve que Andrew Garfield fait des gueules bizarres quand il est triste... Pourtant je l'adore dans Red Riding Trilogy ou The Social Network, mais là euh...
Martinman
Signaler
Martinman
Franchement, j'ai trouvé la scène de Ben lamentable... Le tueur est nul, le caissier est nul, le contexte est nul, le timing est nul, la réalisation est nulle... Allez... Sort de là (pas toi Noiraude ;) )

Et oui, les blagues de Ben sont toujours un succès ;)
Hawke64
Signaler
Hawke64
Le nombre de scènes a la première personne a été réduit, à la base Webb en avait fait plus (pour l'immersion) mais les premiers retours n'y étant pas favorables, il en a réduit le nombre.
J'ai pas encore vu le film, donc j'ai pas tout lu pour éviter les spoilers mais voilà.

Ah oui, et les blagues sur Oncle Ben, c'est les meilleures.
Noiraude
Signaler
Noiraude
Je ne m'attendais pas à grand-chose, mais au final, pour ma part, j'ai été plutôt agréablement surpris. Le traitement réservé au Lézard est intéressant, et j'ai contrairement à toi été touché par la scène de la mort de Ben, et par ses conséquences sur la psyché du p'tit Peter. Bises ;o)

Édito

 

 

Ici apparaîtra peut-être un édito...

Archives

Favoris