Premium

Le blog de Choco : jeux vidéo, films, séries, animés

Par ChocoBonPlan Blog créé le 19/12/12 Mis à jour le 21/09/17 à 18h44

Bienvenue sur le Blog de ChocoBonPlan consacré à l'actualité jeux vidéo, films, séries et animés.Retrouvez tous les bons plans jeux vidéo et avis des joueurs sur ChocoBonPlan.com

Ajouter aux favoris
Signaler
Pro Evolution Choco (Jeu vidéo)

Je vais être honnête avec vous, je ne savais pas comment aborder ce papier sur cette deuxième preview de PES 2015 sur Playstation 4. Car il y a des moments dans une vie de gamer où l'on prends des baffes. Et mercredi je vous l'avoue, j'en ai pris une. Difficile de rester objectif en sachant que je suis un joueur PES et que je n'ai pas encore mis les mains sur FIFA 15...mais ce PES 2015 comme vous avez pu le lire un peu partout s'annonce très bon. 

Exclusivement et uniquement sur Gameblog, cet article comporte des petits screenshots in game ainsi qu'une vidéo de gameplay de plus de 10 minutes qui vous donnera une idée de l'ambiance sonore et graphique du gameplay de ce PES 2015. 

 

 

Les améliorations par rapport à l'E3

 

Mon premier contact avec ce nouveau PES 2015 s'était soldé par un très honnête 16/20 avec mention bien. Avant ce nouveau play-test chez Konami, j'avais donc quelques doutes et quelques craintes concernant plusieurs points de ce PES 2015. En effet, la vitesse de jeu me paraissait excessive au vue des vidéos Youtube et les transitions d'animations vraiment encore très (trop?) saccadées pour de la next-gen (ce qui est notamment visible sur les Vines d'Adam Biatthy). 

Pour le premier point et la vitesse de jeu, ma plus grande crainte désormais soit que Konami la modifie de nouveau. Car à l'heure actuelle, elle est tout simplement parfaite. Pour ceux ayant joué à PES 2014, imaginez que PES 2015 a un rythme similaire mais avec de véritables temps forts et accélérations non cheatées, comme dans un vrai match. Et à voir, c'est très plaisant. Je ne suis d'ailleurs pas le seul à remonter ce point concernant le rythme du jeu qui nous fait clairement franchir un cap en termes de réalisme : 

 

Cela me fait penser que lors de ma dernière preview, j'émettais également quelques doutes sur la vitesse des joueurs stars dans cet opus. Elle est également très équilibrée. Un Cristiano Ronaldo ou un Nani peut déborder son vis-a-vis et le laisser sur place sans non plus être "infatigable" par la suite. Tout dépendra de votre manière de défendre, de votre timing, de l'endurance du joueur à ce moment précis. Bref là également mon doute s'est envolé comme un coup franc de Bakayoko avec l'OM.

Autre point faible du titre que j'ai pu soulever en Juillet : les transitions d'animation et le jinking run. Je ne sais pas si ce sont les retours des joueurs qui ont été pris en compte mais je trouve les animations dans leur ensemble d'une fluidité beaucoup plus convaincante avec des transitions plus douces que par le passé (même si on peut constater qu'il y a encore une marge de progression non négligeable dans ce domaine et que FIFA garde son avance). 

Mais niveau prise en mains, il y a tout simplement du beurre dans la manette. Vos joueurs répondent au quart de tour, c'est totalement déstabilisant de voir une fluidité FIFA adaptée au gameplay PES. On est vraiment très loin de ce que nous avait habitué la série jusque là.  

Quant au Jinking Run, la nouveauté du gameplay qui peut vous permettre de vous déplacer de manière latérale balle au pied avant de placer une accélération, elle montre enfin son apport au Gameplay. Je n'ai jamais placé autant de dribbles dans un jeu de foot de toute ma vie. Ils sortent littéralement tout seuls pour un joueur ayant bien intégré le système de barycentre de PES 2014 dans sa manière de jouer. 

 Ozil avec le ballon en plein "Jinking Run". Et que je t'entraîne à droite pour repartir à gauche.

Enfin j'avais également pointé du doigt l'aspect graphique du titre. Dans son ensemble, le Fox Engine fait le boulot. Tout est fluide, rapide, c'est propre avec beaucoup moins d'aliasing cette fois-ci. Les visages sont modélisés au poil, tout comme la pelouse. Du moins d'assez loin car si vous vous amusez à regarder de plus près votre écran, notamment lors des cut-scenes entre les fautes, on perd beaucoup en qualité et le rendu fait tout de suite moins next-gen. Je chipote que voulez-vous, mais même si je suis très emballé par ce que j'ai vu, il faut que je reste un minimum critique sinon à quoi bon. Surtout que je n'ai pas encore vu tourner FIFA 15 en direct live ce qui m'incite donc à rester prudent. 

Tiens, en parlant de cut-scenes, je les ai trouvé plus nombreuses et beaucoup mieux intégrées au gameplay cette fois-ci. Toutefois et une fois de plus, FIFA conserve son avance en termes de détails autour de la pelouse avec des joueurs partant à l'échauffement etc...On sait faire les choses en grand de ce côté là chez EA Sports. 

Il reste moins de 3 mois à Konami pour implémenter tous ces petits détails (et il s'agissait d'une version en cours de developpement hein) mais je doute fortement que ce PES 2015 atteigne le même niveau que la concurrence dans ce domaine. À moins que le jeu ne vienne une nouvelle fois me gifler en pleine face pour me faire taire...On verra et auquel cas je présenterai mes excuses. Je renderai à César ce qui est à César. 

Mais on le sait tous, si l'on aime les simulations de football virtuel, c'est avant tout pour leur gameplay. J'attends de prendre en main FIFA 15 pour réellement situer la valeur de ce nouveau PES, mais par rapport à FIFA 14 next-gen (qui n'en n'était pas vraiment un soyons honnête), je peux déjà vous l'affirmer : PES 2015 est largement devant dans ce domaine avec un équilibre attaque-défense et un rythme de jeu quasi parfait. 

 

PES 2015 = La Bataille pour la Terre du Milieu, that's all

 

Cette fois-ci nous pouvons le dire. Oui, il faut impérativement se battre comme un fou au milieu de terrain pour construire et défendre dans PES 2015. Le milieu de terrain est littéralement la clef de voûte de cet opus. Le joueur qui contrôle le milieu de terrain a vraiment un avantage conséquent dans le jeu et peut vraiment maîtriser son adversaire au point de voir son gardien sortir la chicha dans sa surface de réparation. 

 Contrôler le milieu de terrain donne un avantage important dans ce PES 2015

 

Une sensation que je n'ai jamais eu du côté de FIFA à titre personnel, ayant toujours eu cette vague impression que plus je tenais la balle sur le titre d'EA Sports, et plus le jeu s'acharnait sur moi via des scripts insupportables (ou la fameuse théorie du Dynamic Game Difficulty) pour placer un contre à la dernière minute de jeu sur un fameux L1 + triangle ou inscrire ce but de la tête sur corner sans que l'on ne puisse rien faire. Rageant. 

Ceux qui ont énormément joué à FIFA comprendront de quoi je veux parler, ça rend dingue hein n'est-ce pas. Ne m'en parlez pas, un de mes amis dont je tairais le Gamertag a enregistré le record de fracasser près de 8 manettes en l'espace de 4 épisodes FIFA. Bon il est mauvais joueur et très nerveux ça doit jouer mais quand même, je pense que tout le monde s'accordera pour dire que c'est LE gros point faible de la série FIFA jusqu'à présent (et c'est la première chose que je testerai lorsque je mettrai les mains sur FIFA 15 donc ça a intérêt à être corrigé). 

 

Construire ses actions c'est bien, conclure c'est mieux

 

Mais faire circuler la balle sur le long terme dans ce PES 2015 est loin d'être "facile". Plus vous accélérez le jeu à une touche de balle et plus il sera difficile d'enchaîner une action et de la conclure. Il faut avoir une véritable dextérité manette en mains pour y parvenir. Abuser du jeu à une touche de balle n'est pas bon donc exit le football ping pong. Il faut savoir appuyer de temps en temps sur ce bouton carré qui dégage loin devant. Voilà, "ça donne de l'air et ça soulage".

Un point intéressant : mon ami qui n'a joué qu'à FIFA n'a eu aucune difficulté pour prendre le jeu en main (ce qui prouve que le gameplay pour la construction chez EA est aussi de qualité) mais il à en revanche fait de nouveau connaissance, à sa plus grande joie,  de l'exigence d'une simulation de football qui ne laisse aucune place au hasard pour la finition des actions (dernière passe décisive ou frappe) et où les relances dans l'axe en défense vous coûtent le moindre but (cf la vidéo de gameplay avec le but de Fred). J'attends beaucoup de FIFA 15 dans ce domaine pour voir si le titre d'EA Sports propose enfin du challenge au niveau de la finition car sur ce PES 2015, le défi est bel et bien au rendez-vous. 

 Trouver la brèche c'est bien, finir ses actions c'est autre chose. 

 

Ce challenge et ce mérite lorsque vous marquez un but, vous le retrouvez dès votre premier match sur PES 2015. Tout ceci est rendu possible grâce à la physique de balle qui a encore progressé d'un cran. C'est simple, je n'ai jamais apprécié de toute ma vie de gamer depuis FIFA 10 et 11 Full Manuel une telle physique. Renverser le jeu sur une longue transversale ou balancer une passe à ras terre surpuissante...je pourrais facilement me faire des ateliers passes / longs ballons toute  la journée sur ce PES 2015. Les frappes ont également gagné en puissance et sont nettement plus variées que par le passé. On retrouve ce punch si particulier qui avait disparu dans les anciens épisodes (même si en tirant en manuel on pouvait décocher des tirs plus puissants). 

À cette physique de balle qui permet à Konami de se détacher nettement de FIFA 14 next-gen, vous pourrez compter sur une IA qui prend ses responsabilités. Que cela soit au niveau offensif ou défensif, là aussi j'ai rarement eu l'occasion de voir des choix aussi logiques et crédibles dans un jeu de football .

Offensivement, vos attaquants prennent bien la profondeur et réalisent les appels qu'il faut (ils n'hésitent pas à courir parallèlement au but, à revenir sur leurs pas...). Vous avez donc le choix de les lancer ou de jouer en pivot.  Encore faut-il s'appliquer sur la passe. 

 Ozil au milieu de terrain avec Götze et Müller proposant des solutions. 

 

En défense, vos centraux n'hésitent pas à bouger autour du porteur du ballon pour apporter des solutions tandis que les latéraux couvrent leur montées et tiennent décidemment bien leur couloir. 

Enfin, les gardiens au niveau superstar sont au taquet et bénéficient de nouvelles animations vraiment sympathiques. Si votre adversaire abuse de longs ballons, un gardien comme Neuer se chargera se sortir devant sa surface pour dégager comme il se doit en touche. Je n'ai vu aucun but gag de ce côté là donc cette feature me semble bien au point et elle vous surprendra à coups sûrs...dans le bon sens du terme. 

Cette IA combinée à la physique de balle, combinée au player ID, offre une variété impressionnante de mouvements différents sur le terrain. On a un contrôle total que cela soit en défense ou en attaque. Il y a tant à dire mais vous comprendrez une fois manette en main pourquoi CE PES 2015 sera différent cette année et pourquoi il affiche de manière ambitieuse le slogan "le terrain est à nous". Tout se passe sur le terrain dans ce PES. Et pour vous donner une idée du gameplay, j'ai pu me procurer rien que pour vous une vidéo exclusive d'un match entre l'Allemagne (joueur humain) et le Brésil (CPU normal). Un grand merci à Konami d'avoir accepté de me fournir ces images. 

Attention, il s'agit d'une vidéo au format MP4. Je peux vous assurer que j'ai la version full HD sur mon PC et qu'elle tourne de manière bien plus fluide atténuant grandement la sensation des quelques mouvements saccadés. Bref, la vidéo en full HD est à des années lumières de la version uploadée sur youtube. 

 

 

  

Les nouveautés de cette version Gamescom 

 

J'ai appris que PES 2015 inclura un mode inédit 3 vs 3 (Rôle Contrôle) dans lequel chaque joueur contrôlera une ligne de son équipe (défense, milieu, attaque). Je n'ai malheureusement pas pu essayer cette feature donc il faudra encore patienter car si l'idée me semble bonne sur le papier, il faudra bien évidemment vérifier tout cela manette en mains. 

J'ai en revanche pu tester la nouvelle option du menu tactique appellée "Fluid Formation". Le concept est simple : vous déterminez trois formations pour votre équipe. Une pour débuter le match, une seconde quand vous avez le ballon et une troisième quand vous n'avez pas le ballon. Les changements de formation s'effectuent de manière automatique durant le match ce qui vous permet de vous concentrer sur le jeu avant tout. 

 Autre screenshot in game. Je vous laisse juger du placement des joueurs. 

 

Par exemple j'ai pu lancer un match en 3-5-2 avec le Brésil, conserver ce 3-5-2 en phase offensive qui devenait un VRAI 5-3-2 en phase défensive. Moi qui avait l'habitude d'évoluer dans un système en 4-4-2, je vais enfin pouvoir évoluer dans mon style tactique préféré grâce à cette nouveauté qui ouvre la porte à de nouvelles possibilités stratégiques déjà pourtant très nombreuses dans PES 2014. 

 

Animations et Player ID 

 

Contrairement à la dernière session test de Juillet, nous avions cette fois-ci le choix entre plusieurs équipes nationales différentes dont l'Allemagne, le Brésil, les Pays-Bas, l'Espagne, l'Italie et le Portugal. 

Qui dit plus d'équipes dit évidemment plus de player ID. L'occasion de vérifier si plus de joueurs possédaient bien leurs mouvements propres. 

Et là je ne sais pas à quoi ressemblera FIFA 15 sur ce point précis, mais PES 2015 a placé la barre vraiment très haut en termes de sensations manette en mains. Je parle bien sûr de cette différence de poids et de conduite de balle qui existe entre chaque joueur.

Capture d'écran in game. Le style facilement reconnaissable de Müller. 

Les passes de Xavi, les tours à 360° d'Iniesta balle au pied, les courses défensives de Piqué et Ramos, les parades de Neuer, les dribbles de Neymar, la conduite de balle de Müller, la protection de balle d'Ozil (on peut continuer comme ça pendant longtemps). Il est clairement difficile voire impossible pour moi de vous expliquer cette sensation par écrit ou par vidéo, mais elle nous a tous littéralement bluffé lors de ce play-test.

Je ne peux donc que vous inviter à prendre le jeu en mains directement chez Konami pour comprendre cette sensation. Il est rare de voir un éditeur proposer aux joueurs de venir tester directement leur prochain jeu dans leurs locaux donc n'hésitez pas à envoyer un mail à [email protected] pour demander une date, vous avez jusqu'à la sortie de la démo prévue le 17 septembre prochain.

 

Les défauts encore présents 

 

Je ne pouvais bien évidemment pas laisser passer les "défauts" de cette démo de PES 2015. Comme je vous l'ai dit, j'ai demandé à mon ami joueur de FIFA de bien faire attention aux choses qui n'allaient pas pour m'aider à avoir un avis objectif sur cet article. Voici donc ce que nous avons retenu. 

Les quelques vestiges du passé dont les collisions. Elles sont en nette amélioration par rapport à mon premier contact notamment dans les duels épaules contre épaules qui sont bien plus variés qu'auparavant et dont l'issue n'est enfin plus déterminée à l'avance. Et lors des tacles, et duels aériens, tout cela est au top. C'est beau, c'est super bien animé. Mais, il reste encore quelques parfois situations confuses et l'on sent que Konami doit vraiment bosser sur ce point pour rattraper la concurrence. Je comprends et rejoins totalement et les impressions de Tiger sur ce point

Les collisions pour récupérer un ballon manquent encore parfois de cohérence...et de réalisme. 

Le second défaut que j'ai pu soulever, c'est le changement de joueurs parfois approximatif. Bien qu'améliorer là aussi par rapport à PES 2014, il y a quelques situations de jeu (corners, phases défensives) ou la simple pression de L1 ne suffit pas à sélectionner le bon joueur. Heureusement, on peut compenser tout cela par une sélection au stick droit. Je n'ai concédé aucune situation dangereuse ni aucun but à cause de ce défaut donc il s'agit clairement d'un contre-temps mineur. 

Enfin le troisième couac que nous avons pu soulever reste ces quelques situations où si l'on ne contrôle pas manuellement un joueur, il ne mettra pas le pied sur un ballon passant à quelques centimètres de lui. En réalité, ce cas de figure se produit vraiment très rarement mais puisque je l'ai vu, je suis obligé de le signaler. Encore une fois, ce sont des cas vraiment rares que l'on a constaté avec mon ami uniquement à 3 reprises sur plus d'une dizaine de matchs.

Ce défaut encore présent dans cette version à 80 % a pourtant été remonté à plusieurs reprises par les joueurs depuis juillet, en vain. Je doute donc qu'il soit totalement absent de la version finale mais quoiqu'il en soit, ce n'est pas non plus un gros point noir qui vient gâcher l'expérience globale du titre et c'est bien là le plus important. Si cela est rectifié pour la sortie du jeu tant mieux, sinon tant pis, le jeu de foot parfait n'existe pas, ne l'oublions pas. 

Ah oui et un quatrième défaut selon moi : c'est moche, très moche de devoir attendre jusqu'en novembre pour  jouer de nouveau à ce PES. La date de sortie du jeu a fait couler beaucoup d'encre sur les réseaux sociaux mais je trouve qu'au final, sortir PES deux mois après FIFA n'est pas si bête que cela. EA Sports aura 60 jours pour prouver que son FIFA 15 est bien plus qu'une simple mis à jour de FIFA 14. 

La bataille s'annonce déjà très serrée cette année et votre humble serviteur Chocobo ne semble pas être le seul à le dire. Ouf, je ne suis pas un fanboy fou et aveugle sinon, allez le dire également à Jeuxvideo.comJeuxactuGamerGenPS3LiveIGNGameblog et Xboxygen (liste non exhaustive). Cette année plus que jamais, il y a donc bien deux écoles du football virtuel qui s'affronteront en fin d'année. Un duel équilibré pour une fois, ça change non ? 

 

 

Conclusion : 18/20

Mention Chocobesque : quand tu prends une baffe 

 

Je vous le dis simplement : j'ai pris une baffe. Voir des vidéos sur un jeu de foot c'est bien, mais prendre la manette c'est mieux. Beaucoup, beaucoup mieux. Je ne m'attendais pas à une telle évolution depuis le salon de l'E3 2014. Je ne comprenais pas bien non plus pourquoi PES 2015 avait été élu meilleur jeu de sport la Gamescom (ni pourquoi Jeuxvideo.com lui avait également décerné cette récompense devant un FIFA 15 qui semble visuellement clairement garder son avance).

Aujourd'hui j'ai compris pourquoi et je me retrouve à errer tel Gollum à la recherche de son anneau. Impossible de toucher à n'importe quel autre gameplay de jeu de football, que cela soit FIFA 14 next-gen ou PES 2014. Est-ce que FIFA 15 arrivera à me faire oublier ce PES 2015 ? J'ai également hâte de mettre les mains dessus pour tester ce que le titre d'EA a vraiment dans le ventre et faire un véritable comparatif sur le long terme.

Mais sachez quoiqu'il en soit que ce PES 2015 est bien parti pour récompenser le meilleur joueur pad en mains, peu importe son style de jeu. Il procure également et surtout du fun immédiat qui avait disparu de la série PES depuis bien longtemps. Le boulot de Kei Masuda commence clairement à porter ses fruits pour la saga qui avait vraiment besoin d'un changement de cap et qui se donne désormais tous les moyens de venir titiller le roi FIFA. 

Attention, je tiens toutefois à nuancer ma note. Elle correspond uniquement au gameplay. J'attends bien entendu de voir ce que le dernier bébé de Konami aura dans le ventre concernant les modes de jeu et le online sur lesquels devrait communiquer la firme japonaise d'ici la rentrée. Et il y aura là aussi fort à faire face au mode carrière de FIFA ou son FIFA Ultimate Team si addictif et extrêmement bien pensé. Donc bien évidemment, rien n'est joué de ce côté là.

 

Mais quand même...

entre nous...

qu'est-ce qu'il sent bon ce PES 2015 !

 

Chocobo a dit 

 

Je ne sais pas quelles sont les forces qu'il reste à Pro Evolution Aragorn 2015, descendant de Pro Evolution Isildur 6 pour tenter de (re)conquérir son trône du Gondor, mais une chose est sûre : la grande bataille pour la Terre du Milieu entre les pépites que sont FIFA 15 et PES 2015 a enfin commencé. Et ça, c'est tant mieux pour les joueurs. 

 

PS : un coucou à tous les gars de FIFA et PES présents lors du playtest du mercredi 20 août, y'avait quand même une très bonne ambiance dans la salle qui dépassait de très loin la "guéguerre" que l'on rencontre sur les forums "pro FIFA et pro PES". 

Voir aussi

Jeux : 
PES 2015, PES 2015 (PS4)
Ajouter à mes favoris Commenter (17)

Commentaires

KAiWAi
Signaler
KAiWAi
La première compilation de Weedens pour le compte de Konami est magique, tout simplement:
ChocoBonPlan
Signaler
ChocoBonPlan
Je reconfirme. La vidéo You tube est plus rapide est bien moins fluide que la vidéo Full HD que j ai sur le pc. Dommage que je ne puisse pas vous la proposer avec mon compte Youtube. Mais tant mieux, vous ne pourrez qu être agréablement,surpris devant votre tv. Même au niveau graphisme c est pas la même.
KAiWAi
Signaler
KAiWAi
Weedens se base sur 4 après-midi de test non-stop, donc j'imagine qu'à la longue ca peut être problématique. Mais c'est la seule chose vraiment gênante qu'il relève. Par contre, j'ai regardé la vidéo et ça donne vraiment envie ... j'ai vu plein de chose qui me font frissonner le second but est magnifique avec l'extérieur de pied. Super... et merci encore. ;-)
ChocoBonPlan
Signaler
ChocoBonPlan
Oui mais ce défaut arrive quand même très peu je trouve. Et pour la vidéo, je viens de la visionner chez moi, c'e'st choquant la différence avec la version Youtube. Le jour et la nuit en termes de fluidité. Les cafards qui gueulent parce que "bouh c'est pas assez fluide comme FIFA" vont en prendre plein la gueule quand ils téléchargeront la démo sur la PS4.
KAiWAi
Signaler
KAiWAi
Pour la vitesse, c'est sûr que Youtube modifie notre perception.

Quant à ce soucis sporadique de réactivité lorsque la balle passe à proximité d'un joueur, notre ami Youtuber Weedens le mentionne également comme le problème le plus gênant de cette démo, et il a insisté pour le faire remonter! Je pense qu'ils doivent absolument le corriger car ils vantent justement l'exceptionnelle réactivité du jeu... il ne peuvent pas laisser passer ça. Peut-être qu'un script de "mouvement d'urgence" n'est pas encore implanté.D'après moi, il est possible qu'ils rectifient encore ce soucis.
Captain - fuma
Signaler
Captain - fuma
Yep , rassuré.
Après en vidéo , ça reste un zeste trop rapide mais cela est du à l'encodage.

Commen tu l'a mentionné dans ta preview. La vitesse est très proche de celle de PES2014 donc cela me convient parfaitement dans le sens ou c'est toi qui décide de l'intensité du match avec des phases fastes et d'autres moins soutenues.

Je suis joie surtout quand je vois que le milieu de terrain reste le cœur du jeu.
Ce qui veut dire tout simplement qu'il faudra réellement maîtriser et construire ses actions pour se procurer des occasions comme se fut le cas en full manuel sur 2014. C'est la maîtrise du joueur qui est récompensé.

Bref , comme toi , je me réjouis de voir PES revenir au top de sa forme avec ce nouveau millésime. Depuis que Kei Masuda est Lead Develloper , donc l'opus 2013 , je n'est pas cessé de défendre et surtout de croire au potentiel retour de cette franchise mythique.

Aujourd'hui , c'est une réelle satisfaction de voir que j'avais entièrement raison d'y croire.
Hâte d'être septembre pour gangbang la demo.

Bonne vacances !
++ ;)
ChocoBonPlan
Signaler
ChocoBonPlan
T'es rassuré sur le rythme du jeu maintenant ? Et encore, j'ai la vidéo FULL HD sur le pc du boulot. Youtube accélère encore le rythme je trouve ;)
Captain - fuma
Signaler
Captain - fuma
Choco , je te hais.
L'attente est encore plus dure et douloureuse pour mon GOTY.
-Dan-
Signaler
-Dan-
Bah tu me donnes sacrément envie, après la foutue traversée du désert qu'on s'est tapé sur PS3, vivement le retour du ROI !

Super preview Choco ! :$
KAiWAi
Signaler
KAiWAi
Tu peux, tu peux,
mais vu que l'écrasante majorité des gens qui ont testé le jeu furent conquis, je ne pense pas que Chocobonplan force trop sa joie. Après, j'attends la version finale avant de trop mouiller ma petite culotte car je ne sais que trop bien que Konami est toujours capable de tout ruiner dans les derniers instants ... :-p
ChocoBonPlan
Signaler
ChocoBonPlan
Je t'avouerai que je l'attendais ton commentaire AlucarD63. Un fanatique ahaha. Je t'aime bien tu sais. Je veux pas la guerre donc je répondrai simplement que je ne suis pas un "fan". Je joue à PES autant que toi tu peux jouer à FIFA. Si jamais t'es sur Paris et que cette preview t'intrigue, on peut se retrouver chez Konami pour faire un match ;) Bon je pars en vacances là mais début septembre avec grand plaisir !
PS : je parle beaucoup de FIFA et j'en dis beaucoup de bien dans cet article pour un fanatique de PES tu trouves pas ?
AlucarD63
Signaler
AlucarD63
Je prend toujours avec des pincettes ce genre de preview faite par un " fanatique "
KAiWAi
Signaler
KAiWAi
Voilà, c'est transmit sur WAP !!

Que dire si ce n'est que c'est reparti comme en 40 !!
Bières, pizzas et PES... comme quand on était djeuzzz !!

Je sens que ce jeu va me rajeunir !! ♥ ♥ ♥
Benouss
Signaler
Benouss
Tu me fais tellement envie !! J'ai vraiment hâte de tâter de la demo en septembre :) en tout cas l'hégémonie de FIFA sur la précédente génération va vraiment être remise en question cette année :)
ChocoBonPlan
Signaler
ChocoBonPlan
La magie d'une vidéo, c'est qu'elle peut te faire croire tout et n'importe quoi. Je pense que tu reverras ton jugement par rapport à la physique de balle et à la "lenteur du jeu". Pad en mains, elle se trouve là la vérité. Je ne peux que livrer la vidéo tout en l'accompagnant de MON ressenti et de celui de mon pote qui joue à FIFA. Pour le reste, chacun se fera son propre avis.
Tu vois pour le moment je trouve que la physique de balle sur les vidéos de FIFA 15 est simplement lolesque tout comme les phases de jeu. J'ai pas eu le jeu en mains donc j'attendrais de voir à ce moment là pour pondre un article dessus.
Après c'est chacun son style de jeu. Y'en a qui préféreront FIFA, mais cette année depuis bien longtemps, beaucoup préfèreront PES à mon avis. La récompense obtenue à la Gamescom en est l'un des premiers signes.
nek2k
Signaler
nek2k
Ca a l'air tout de même assez lent, le jeu entier a l'air de "planer"... Et la physique de la balle m'a l'air, tout du moins sur les vidéos et pour l'instant, totalement irréaliste et limite grotesque parfois
Vicporc
Signaler
Vicporc
Ben ça m'a l'air pas mal tout ça. Vivement les démos pour faire son choix.

Édito

 

 

 

 

 

 

Les meilleurs prix en Direct 

 

 

PS4 dès 279,90 ¤

 

 

Nintendo Switch dès 299 ¤

 

  

Xbox One dès 249 ¤

 

   

  Récompenses 

 

 

 

Archives

Favoris