#14JI78PI - Expérience de Je(ux)

Par Bart_vador78 Blog créé le 16/03/10 Mis à jour le 06/02/12 à 16h34

Joueur depuis 30 ans, collectionneur de jeux vidéo, passionné par ce milieu en constante évolution, je vais vous présenter mes pensées, mes analyses mais égalemement mes coups de coeur et de gueule du moment. Ou comment montrer que la passion reste intacte malgré les années qui passent.

Ajouter aux favoris
Signaler

 

Attention cet article contient des informations sur les lieux visités dans Uncharted : l'Illusion de Drake.


Journal de Nathan Drake - 04 février 2012


Autant l'admettre, ma dernière aventure, la quête de l'Atlantide des Sables, ne m'a pas passionné comme la précédente. Bien qu'épique et extrêmement dangereuse, j'ai finalement ressenti un sentiment de déjà vu. Je n'éprouve plus la même excitation dans l'attente de l'ouverture d'un mécanisme ni la même angoisse lorsque les balles sifflent autour de Sully et moi. J'ai la sensation que la flamme est petit à petit en train de s'éteindre, que la routine est en train de s'installer.

 

Mais je suis Nathan Drake, descendant de Sir Francis Drake. L'aventure est au coeur de mon ADN. Je ne peux me résoudre à abandonner ce pour quoi j'ai été programmé. Si je m'y suis toujours refusé jusqu'à présent, Il est donc plus que temps, pour moi, de me lancer dans la quête que toute personne de mon  rang doit un jour entreprendre. Cette quête qui me fera passer à la postérité et qui m'empêchera de sombrer dans l'oubli collectif comme d'autres ont pu le faire avant moi. Cette quête, c'est la quête du RENOUVEAU.

 

Mais attention, je ne suis pas seul sur cette aventure. Cette fois-ci, point d'organisation obscure employant des dizaines de mercenaires mais d'autres aventuriers comme moi, avides de voir renaître l'excitation, l'enthousiasme et l'émerveillement. Et je me dois de vite réagir, car Mlle Lara Croft semble avoir un train d'avance, les média ayant déjà relaté sa progression dans cette quête du renouveau.

 

Si Lara semble bien partie, je ne m'avoue pas vaincu pour autant. Lors de ma dernière aventure, j'ai, en effet, pu mettre la main sur un indice capital dans la recherche de ce renouveau. Une phrase, inscrite sur l'un des murs de ce château de l'Est de la France. Ecrite en latin, celle-ci, une fois traduite, signifiait :

 

« Discrétion, concentration et humilité seront les trois vertus qui guideront la main blanche d'un aventurier isolé vers le chemin mystérieux du renouveau. »


Pendant des semaines, je me suis creusé la tête pour élucider cette énigme sans toutefois parvenir à mes fins. Je pensais cependant y être arrivé mais le chemin que je suivis alors ne me conduisit qu'à l'Abysse d'Or. Le renouveau serait pour une prochaine fois. Et pourtant, j'avais suivi une nouvelle approche pour y accéder : l'aventure fut ainsi beaucoup plus tactile et mon sens de l'équilibre fut mis à contribution comme jamais auparavant. Mais ce ne fut pas suffisant pour prétendre atteindre le renouveau.

 

J'étais prêt à abandonner... prêt à me résigner à enchaîner les aventures les unes derrières les autres sans envie ni excitation, motivé uniquement par l'argent. Le nom de Nathan Drake n'atteindrait donc finalement jamais le panthéon des plus grands aventuriers.

 

Un soir, après une accumulation de bières sans saveur, je m'assoupis sur mon carnet. Le rêve qui s'en suivit allait bouleverser ma vie. Je me suis ainsi retrouvé à revivre mes dernières aventures en accéléré. Le plus étrange est que certaines phases de celles-ci, certains éléments, étaient en noir et blanc. Rapidement, je compris que c'était mon inconscient qui allait me guider vers le renouveau.

 

A mon réveil, mon carnet était rempli d'annotations toutes plus étranges les unes que les autres. En voici une synthèse. 6 éléments qui permettent de rendre cette phrase ci-dessus totalement limpide.

 

Le renouveau s'inscrit dans la discrétion : certaines étapes épiques de ma précédente aventure semblent ne pas avoir surpris autant que je l'attendais. Je pourrais par exemple citer l'évasion du paquebot à la dérive ou le crash de l'avion cargo. C'est assez incroyable mais on pourrait presque imaginer que celles-ci étaient connues avant même que je ne les vive. Or ces chapitres figurent certainement parmi les plus époustouflants du livre qui relate mes aventures. J'en prend donc bonne note pour cette quête du renouveau. Aussi exaltantes soient-elles, certaines phases de la quête doivent rester discrètes au risque de rendre celles-ci banales ou convenues.

Le renouveau ne se fera pas dans le sang : combien de personnes ais-je bien pu tuer dans mes aventures ? Plusieurs dizaines, centaines voire peut être milliers. J'ai arrêté de compter il y a bien longtemps. J'agis telle une machine en dépersonnalisant cet acte pourtant au combien traumatisant. Cela en est arrivé à un tel point que je ne peux même plus différencier les visages de toutes mes victimes. Tout au plus reste-t-il une série de 5-6 visages que je me revois régulièrement abattre ou faire disparaître, toujours selon les mêmes méthodes. Le renouveau passera par un changement de comportement de ma part. Je ne tuerai plus autant et ne réserverait ce sort qu'en cas de survie.  Ma main restera blanche.

Le renouveau s'effectuera seul : au fil de mes aventures, j'ai rencontré des ennemis mais également des partenaires. Ceux-ci sont désormais au nombre de 4. Nous avons d'ailleurs réalisé toute une partie de notre dernière aventure ensemble. Mais je ne pourrais assurer la survie de mes proches éternellement. J'ai peur qu'un drame survienne d'ici peu. Peut-être est-il déjà programmé ?  J'envisage donc de partir seul à la conquête du renouveau car cette quête sera beaucoup plus personnelle.

Le renouveau ne peut se faire dans la dispersion : la quête rien que la quête. C'est un enseignement que je dois également à ma dernière aventure. Annoncé comme une aventure exclusivement tournée autour de l'Atlantide des Sables, je m'attendais à vivre une aventure extraordinaire autour du thème du sable. Et pourtant, je n'ai finalement passé que le dernier quart de celle-ci réellement dans le sable. Tout le reste était, certes varié, mais également plus convenu. Des souterrains, des châteaux : trop de lieux amène la dispersion et j'ai eu l'impression de revivre certaines de mes précédentes aventures plutôt que de vivre une aventure inédite et attendue dans cette mer de sable. Et que dire de cette escapade sur ce paquebot : celle-ci, et tout ce qui la précède (cimetière des navires,...) est certes une étape inoubliable mais, finalement, elle n'a été que perte de temps tant elle n'était pas indispensable dans le déroulement de l'aventure.

Le renouveau surviendra d'aventures différentes : la réussite de mes dernières aventures réside dans l'application du  schéma traditionnel : acrobaties, échanges de coups de feu et mécanismes à enclencher. Chacune de mes quêtes suit ce schéma directeur. Pour atteindre le renouveau, il est peut être temps d'envisager d'autres voies. Lara est en train de tester la survie. Peut être est-ce une piste à suivre... Peut-être pourrais-je interagir avec des soulèvements populaires, introduire une approche plus historique à mes aventures... La quête du renouveau sera à ce prix. Car chercher des reliques ou des cités perdues ne me contentera pas jusqu'à la fin des temps.

Le renouveau sera réaliste : En plus de l'intervention occasionnelle de forces surnaturelles ou mystiques, chaque aventure me demande des efforts surhumains, à la limite de l'imaginable. Combien de temps vais-je pouvoir me sortir de ce genre de situation : séances d'escalades surréalistes, slaloms entre les balles de dizaines d'ennemis pourtant entraînés au tir de précision, fuite d'un manoir en feu, d'un avion en perdition ou d'un bateau en train de sombrer. Et je m'en sors toujours... Mais pour combien de temps... ? A force de paraître invincible et capable de m'extirper de toutes les situations désespérées, je risque de perdre le contact avec la réalité. Et lorsque je narre mes aventures dans un ouvrage, il est de plus en plus difficile de rester crédible auprès des lecteurs. Le renouveau passe par le réalisme et il est donc nécessaire de rompre avec cette surenchère d'exploits qui risque de me conduire à la rupture. Et si je n'y parviens pas, que se passera-t-il la prochaine fois : évasion d'un sous-marin touché par une torpille, sauvetage d'une navette spatiale en route pour l'ISS ou affrontement sur le toit d'un camion fou dévalant les pistes accidentées des sommets boliviens,... ?

 

Je pense, à ce stade, détenir suffisamment d'éléments pour partir à la recherche de ce renouveau. J'ai couché toutes ces idées dans ce carnet pour vous permettre, en cas d'échec, de faire savoir au monde entier que j'étais parti à sa recherche.

 

Je démarre, en ce jour, ma plus périlleuse, mais également excitante, aventure. Avec un objectif en ligne de mire : trouver ce fameux renouveau avant Lara Croft. J'espère toutefois que cette aventure ne me prendra pas trop de temps et, qu'à mon retour, je ne serai pas le dernier d'entre nous car c'est bien à vous de juger de la réussite ou de l'échec de ma mission.

Nathan Drake

 

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Ecrire sur un blog... pourquoi pas après tout. Après des années à arpenter les forums et à parcourir les commentaires sans jamais participer, je me décide finalement à franchir le pas ou plutôt à refranchir le pas puisque j'ai eu l'occasion d'être rédacteur sur les sites france-gamecube et jeux-france durant la période 2003-2004. L'appel de l'écriture me manque : lire les autres est intéressant mais s'exprimer, générer le débat est bien plus enthousiasmant. Et soyons honnête, moi aussi je veux participer à cette lutte d'opinions et d'influences vidéoludiques en y apportant mon expérience. Ici, il sera question de jeux vidéo mais sous toute ses formes : le jeu et le plaisir qui en découle, des analyses marketings ou économiques sur les grandes tendances du marché, du rétro, des attentes,... Et quoi de mieux que de le faire sur Gameblog, le site créé par l'ancienne équipe de Joypad, celle avec qui j'ai grandie et développé ma connaissance de ce milieu.  

Archives