Premium
HeGAMEony

HeGAMEony

Par Alois Blog créé le 25/12/13 Mis à jour le 26/12/13 à 00h56

Etudiant en Game Design, je raconte ma façon de voir le jeu.

Ajouter aux favoris
Signaler
Game Design (Jeu vidéo)

Je ne suis pas là pour vous retracer l'histoire du rpg, le livre RPG, le jeu de rôle : du papier au pixel le fait à merveille.

Mon sujet, aujourd'hui, c'est plutôt l'avenir.

ALERT : Ne pas tout prendre au pied de la lettre.

 

 

Avec l'explosion d'internet, on a vu la recrudescence du jeu en ligne, que ce soit le MMORPG ou les FPS orientés uniquement vers le multijoueur. S'il est naturel de voir le premier reprendre les mécaniques de son (illustre) ancêtre, l'incorporation de la mécanique des niveaux à la plupart des autres genres peut paraître incongrue.

Il n'en faut pas beaucoup plus pour rendre un jeu addictif : on veut toujours aller plus loin, le gameplay a supplanté l'histoire. Et derrière, les campagnes solo des FPS s'appauvrissent au profit du jeu en multijoueur.

De l'action et des explosions en barre. Quel rapport avec le RPG, me direz-vous?

Et bien les américains ne se sont pas contentés autres genres. Le RPG a pris en testostérone, sous l'influence d'Hollywood et ses blockbusters.

 

 

C'est pas toujours les meilleurs qui partent en premier

Alors oui, le RPG est mort, parce qu'en soi il n'existe plus sous sa forme classique. Il s'est instillé partout, et c'est difficile de ne pas le trouver quelque part, sous une forme ou une autre. On n'évoquera pas le fait que dans tous les jeux vidéos, on joue un role, hein.

Mais l'heure est à l'hybridation. On ne trouve que peu de jeu d'essence pure.

Alors quelle solution, pour les fans de RPG? Les fans d'histoires?

On peut distinguer plusieurs approches, bien évidemment. Les plus flagrantes étant celles de Blizzard (refaire Diablo en moins bien ou le fameux WoW?) et de Bioware (qu'on ne cite plus, finalement.) Car oui, aujourd'hui, ce sont les américains qui dominent le marché. Et pas que celui du RPG.

Preuve en est que les nippons tâchent de s'occidentaliser, mais en gardant une touche bien à eux (je reviens à mes moutons) :

  • avec des poitrines surnaturelles : Dragon's Crown de Vanillaware
  • avec des mangas : Persona (et les Shin Megami Tensei en général) de ATLUS, quoique là je parlerais plutôt d'universalisation
  • avec de la frustration : série des [Insérez un truc gothique] Souls de From Software

 

 

Et qu'ils appeleraient Cahuzac

Et là, je pense qu'un retour aux sources est nécessaire.

Le jeu vidéo de rôle (RPG), a pour ancêtre le fameux jeu de rôle (JDR) dans lequel le joueur est invité à construire un personnage et à incarner celui-ci dans une histoire en faisant un peu sa tambouille, selon ce que son meneur lui autorise.

Finalement, la plupart des jeux vidéos sont un peu des JDR, mais tous ne sont pas des RPG. Vous me suivez? Par-fait!

Le RPG a commencé par des aventures textuelles pour arriver à sa mort pendant la 7G de consoles. Entre temps il y a eu scission : les américains ont continué à évoluer (en passant par les MUD, tout ça...) alors que les japonais ont préféré revisiter continuellement ce modèle qu'ils aiment tant. C'est ainsi qu'on s'est retrouvés, en gros, avec les ARPG en occident (WARPG mouahaha) et les DungeonRPG aux Japon (JDRPG c'est moins drôle.)

On peut donc imaginer que ce qui a distingué le RPG de ses petits camarades, c'est les histoires, les univers riches. Et ce ne sont pas les fans des Elder Scrolls qui vont me contredire.

Et c'est peut-être là qu'il faut chercher le successeur plus que dans le gameplay pur (dont je ne nie pas l'importance, remember.)

 

Le même acronyme que "Toi, Ta Gueule" c'est magique!

 

Sept fois à terre, huit debout

La solution se trouve à mon avis dans un genre dont on a également annoncé le décès, il y a quelque années. Un genre qui revient, sous une forme plus moderne, "enrichie" de QTE. (Je fais traîner la chose en longueur, oui...) Un genre qui à l'époque se contentait souvent d'énigmes mais a construit des univers d'une richesse inouïe. Je pense notamment à Myst et ses suites.

La bombe est lâchée, je parlais évidemment de point'n'click.

Il est assez paradoxal denoter que c'est une des seules formes de jeu vidéo, aujourd'hui, qui n'exploite pas l'héritage des RPG et que j'érige en successeur. Pourtant, les faits sont là : les jeux Quantic Dream (quoi qu'on en dise,) les jeux Telltales... C'est dans ce moule là que se forgent les histoires, aujourd'hui.

Peut-être arrivera-t-on à un compromis entre les deux... Peut-être pas. Le PnC 2.0 en est à ses balbutiements, mais la recherche va bon train. Et je pense que le Game of Thrones de Telltales aura su profiter de ses aînés pour nous offrir une excellente recette.

Ajouter à mes favoris Commenter (53)

Commentaires

KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY

 

Sauf le héros :genre:

 

Je comprends, le problème c'est que pour moi la narration est un tout et quand j'ai l'impression qu'il y en a pas, je m'ennuie (qu'on ne me raconte rien). Quand je me retrouve trop longtemps à tourner en rond dans des dédales sombres copiés-collés à affronter des monstres aléatoirement tous les deux mètres, c'est là que ça me fait cet effet.

 

Xeno III j'ai trouvé ça vraiment bien foutu de ce point de vue. Pas un combat ou un étage de trop, qui semble abstrait. Mieux que FF XIII par exemple.

 

 

J'aime à dire que la force des MegaTen du côté de la narration c'est que contrairement à leurs congénères ils ne parlent jamais pour ne rien dire. :)

Après c'est sûr que c'est déstabilisant mais voila, c'est pas un FF ou un Tales of. C'est un D-RPG, et c'est pas un genre bavard.

 

Pour le héros muet, là tu luttes contre un mur. C'est une tradition encore plus ancré que dans Zelda. Atlus préconise toujours que le MC de chaque est plus un avatar du joueur qu'un personnage à part entière. Donc les seules fois où il parle, c'est en fait quand on te donne des choix de réponses. ^^

Pedrof
Signaler
Pedrof

Mais quand ces jeux se mettent à parler, c'est très intéressant.

 

Sauf le héros :genre:

 

Je comprends, le problème c'est que pour moi la narration est un tout et quand j'ai l'impression qu'il y en a pas, je m'ennuie (qu'on ne me raconte rien). Quand je me retrouve trop longtemps à tourner en rond dans des dédales sombres copiés-collés à affronter des monstres aléatoirement tous les deux mètres, c'est là que ça me fait cet effet.

 

Xeno III j'ai trouvé ça vraiment bien foutu de ce point de vue. Pas un combat ou un étage de trop, qui semble abstrait. Mieux que FF XIII par exemple.

KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY

Oui, ça peut arriver par accident ou chance aussi oui.

 

DDS, c'est surtout que c'est un MegaTen, donc un Dungeon Crawler pas bavard. Forcément ça paraît creux quand on n'a pas l'habitude vu que tu passes plus de temps à tourner en rond dans des dédales sombres qu'à lire des dialogues. Lucifer's call c'est pareil. Mais quand ces jeux se mettent à parler, c'est très intéressant.

Mais bon X-K ou Sensui du topic SMT t'en parleront bien mieux que moi.

Pedrof
Signaler
Pedrof

 

 

Bien sûr.

Comme je disais dans les commentaires du test de Tales of Xillia par X-K, même si majoritairement l'industrie japonaise voit le JRPG comme un jeu focalisé sur les combats et la construction de l'équipe, il y a des exceptions.

Je pense que c'est ce qui a donné le succès des Final Fantasy à l'époque. Ils étaient mieux narrés que la Dragon Quest ce qui donnait un effet de nouveauté.

 

Vagrant Story, les Xeno (Et Digital Devil Story, tu peux me faire confiance là dessus) etc.... sont autant d'exception à cette règle. Des jeux qui ne se contentent pas d'être excellents côté gameplay mais qui racontent en plus une histoire.

Je ne nie absolument pas leur existence. Je dis juste qu'ils ne sont pas, à mon avis, la norme aux yeux du public et des développeurs japonais. L'illustration la plus évidente reste que malgré son grand succès Final Fantasy reste toujours derrière Dragon Quest au Japon alors que ce dernier ne joue absolument pas cette carte du "Nous on vous raconte des histoires".

 

Ce que je veux dire plus précisément c'est que même si les créateurs eux-mêmes n'ont pas en tête de faire de la bonne narration, ça n'empêche pas de pouvoir trouver qu'ils y arrivent. Je veux dire que je peux trouver une narration réussie dans un jeu même si en fait les créateurs n'y ont accordé aucun soin particulier et ont fait ça sans s'en rendre compte, voire même sur un malentendu.

 

DDS le scénariste a peut-être beaucoup bossé mais c'est quand même un jeu dont les donjons se fichent éperdument de la narration.

diegowar
Signaler
diegowar
@popote -> Je suis d'accord, mais je le pardonnais aux premiers car c'était les débuts :)
KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY

 

 

Ok. Après, je voulais dire que même si les créateurs et les Japonais voient le genre comme ça, ça n'empêche pas de pouvoir le considérer comme une forme narrative. Personnellement Xenosaga III je suis vraiment bien arrivé à le percevoir comme une histoire et pas comme un prétexte à une succession de combat, au contraire de Digital Devil Saga.

 

 

Bien sûr.

Comme je disais dans les commentaires du test de Tales of Xillia par X-K, même si majoritairement l'industrie japonaise voit le JRPG comme un jeu focalisé sur les combats et la construction de l'équipe, il y a des exceptions.

Je pense que c'est ce qui a donné le succès des Final Fantasy à l'époque. Ils étaient mieux narrés que la Dragon Quest ce qui donnait un effet de nouveauté.

 

Vagrant Story, les Xeno (Et Digital Devil Story, tu peux me faire confiance là dessus) etc.... sont autant d'exception à cette règle. Des jeux qui ne se contentent pas d'être excellents côté gameplay mais qui racontent en plus une histoire.

Je ne nie absolument pas leur existence. Je dis juste qu'ils ne sont pas, à mon avis, la norme aux yeux du public et des développeurs japonais. L'illustration la plus évidente reste que malgré son grand succès Final Fantasy reste toujours derrière Dragon Quest au Japon alors que ce dernier ne joue absolument pas cette carte du "Nous on vous raconte des histoires".

Pedrof
Signaler
Pedrof

Pour moi. Désolé, j'aurais pas dû sauter de ligne à ce moment là. xD

 

Et je pense que c'est aussi comme ça que les Japonais voient le genre. Au pire, du scénario ils retiennent surtout des personnages attachants à leurs yeux (D'où d'ailleurs le gros focus fait sur les doubleurs à chaque fois. On a encore vu ça lors de la présentation du prochain Tales of : les deux doubleurs principaux sont venus expliquer des choses sur leur personnages et la façon dont ils perçoivent le rôle. Il y a limite eu plus de temps accordés à ça que sur le scénario en lui même.) mais pas tant les événements en eux même.

 

 

Ok. Après, je voulais dire que même si les créateurs et les Japonais voient le genre comme ça, ça n'empêche pas de pouvoir le considérer comme une forme narrative. Personnellement Xenosaga III je suis vraiment bien arrivé à le percevoir comme une histoire et pas comme un prétexte à une succession de combat, au contraire de Digital Devil Saga.

KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY

Pour moi. Désolé, j'aurais pas dû sauter de ligne à ce moment là. xD

 

Et je pense que c'est aussi comme ça que les Japonais voient le genre. Au pire, du scénario ils retiennent surtout des personnages attachants à leurs yeux (D'où d'ailleurs le gros focus fait sur les doubleurs à chaque fois. On a encore vu ça lors de la présentation du prochain Tales of : les deux doubleurs principaux sont venus expliquer des choses sur leur personnages et la façon dont ils perçoivent le rôle. Il y a limite eu plus de temps accordés à ça que sur le scénario en lui même.) mais pas tant les événements en eux même.

Pedrof
Signaler
Pedrof

Les quêtes et le scénario (Même très bien écrit) ne sont qu'un prétexte à enchaîner les combats.

 

Pour qui ?

KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY

popote> Je suis d'accord pour le rythme. (FF XIII en est un bon exemple. Il se justifie maladroitement par le cadre de poursuite mais du coup on visite rien, on parle à personne et même quand normalement on peut faire un pause ça enchaîne tout de suite. Sans parler de l'abondance de séquences cinématiques qui auraient parfaitement pu donner des séquences calmes jouables avec un peu de boulot)

 

Par contre je ne suis pas d'accord avec cette tendance qui consiste à dire que les RPG deviennent trop action. En fait je ne la comprends tout simplement pas car pour moi le JRPG est intrinsèquement un jeu d'action. Le but du jeu c'est de faire combat pour préparer son équipe à des affrontements contre les plus puissants boss. C'est juste qu'au lieu de faire marcher les réflexes du joueurs c'est une question de stats et de tactique. Mais pour moi l'action est le cœur de ce genre de jeu.

 

Les quêtes et le scénario (Même très bien écrit) ne sont qu'un prétexte à enchaîner les combats. Et c'est aussi pour ça que le genre est majoritairement dominé par des titres basés sur une avalanche de clichés : pour que la partie "histoire" soient rapidement assimilée par le joueur.

 

C'est ce que je disais tantôt en évoquant la suprématie des Dragon Quest sur le marché japonais. Les jeux avec un scénario chiadé sont finalement une exception dans les JRPG. Les japonais aiment les histoires simples et sur-codifiées pour favoriser le gameplay. C'est en Occident, où Final Fantasy fut le premier JRPG à vraiment percer et créer un engouement massif pour le genre, que la tendance est "Le coeur d'un JRPG c'est son histoire".

Je pense que si ce n'était pas FF VII qui avait été le gros blockbuster du genre ici, mais un Dragon Quest ou un Tales of, la donne serait bien différente.

 

Je n'ai pas eu besoin de faire de level-up dans le J-RPG depuis la SNES perso...

 

Ca dépend à quel jeu tu joues. Un FF, ça demande pas énormément de préparation. Un SMT... :genre:

popote
Signaler
popote
Je sais pas si dire que les japonais sont en retard dans les jeux vidéos soit vrais. Le fait est qu'ils ont moins évolué, certes, mais quand je vois en quoi les rpg ont évolué, je regrette fortement la direction qu'ils ont prisent au point de plus m'amuser avec des jeux fais sur rpg maker que de gros rpg. Les japonais sont traditionaliste et le seul reproche a leurs faire, c'est de ne pas vouloir/pouvoir exporter leurs jeux. C'est dommage car ils ont énormément de jeux de qualités a mes yeux. Le gros reproche des RPG actuel, c'est le coté action qui a trop pris le dessus au détriment de l'histoire et aussi du rythme. Tout dois aller vite alors qu'un jeu peu être excellent tout en étant plus lent dans sa progression au niveau de l'histoire et gameplay. Le rythme dois dépendre du type d'histoire a raconté. On ne peux pas faire une histoire triste avec un rythme effréné ou les évènements se succède a la va vite. Un bon rpg ne se joue pas, il se vit. Quand on arrive a s'immerger et a s'attacher aux personnages, c'est que c'est réussit. Qd je critique les rpg, je pense notamment a la direction prise par les FF. Toujours plus d'action, faut aller toujours plus vite et au final, on ne peux pas s'attacher aux personnages car le jeu ne prend pas le temps de les développer psychologiquement, raconter les liens entre les persos etc. Je suis sur qu'avec davantage de moyen pour pouvoir exporter leurs jeux, les japonais peuvent de nouveau regagner sa place qui était la sienne autrefois dans le JV. D'ailleurs, ce n'est pas pour rien si ninokuni est pour moi le meilleurs rpg de la gen qui vient de finir.

ps: J'ai oublier un élément primordiale pour faire un bon RPG et qu'oublie la grosse majorité des éditeurs (et a contrario, les développeurs): la musique! S'il y a bien un élément capable de transfigurer le ressenti de sentiment, donner un coté épique à une histoire ou renforcer l'ambiance générale d'un titre, c'est bien sa. Des musiques exceptionnels, sa fais 50% du RPG. On as jamais fais mieux que les années 90 pour sa (ff6-7-8, chrono trigger entre autre T_T)

@diegowar, un rpg bien conçu fais que tu n'a pas besoin de perdre du temps a leveller pour progresser (je parle d'obligation, les quêtes annexe te font leveller sans le coté temps de perdue).
diegowar
Signaler
diegowar
Je n'ai pas eu besoin de faire de level-up dans le J-RPG depuis la SNES perso...
KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY

KTeddy :"il est vrai qu'on a beaucoup plus de JRPG sur portable qu'avant. Comme je disais, il a fallu que les éditeurs s'adaptent vers un marché plus rentable. "


Puis c'est leur place aussi. Le J-RPG a pas besoin d'un hardware de folie. Bon en fait y'a plein de jeux qui en ont pas besoin, mais c'est pas le sujet ^^

 

C'est vrai.

 

A part Final Fantasy qui se la joue vitrine graphique à chaque opus, le genre est surtout constitué de jeux sinon minimaliste au moins assez soft visuellement. (Le but étant d'être plus esthétique qu'impressionnant)

Et le gameplay s'y prête très bien. Bon moi j'y joue à la maison, mais j'imagine très bien les joueurs nomades faire du leveling dans le bus, mettre leur console en veille lorsqu'ils bossent ou vont en cours et reprendre plus tard où ils s'étaient arrêtés. C'est pas une logique de "je passe tel stage". Le JRPG étant un genre où on cumule de nombreuses heures de jeu pour préparer son équipe, je pense que c'est plus "facile" comme démarche de se dire "Je vais sortir ma 3DS et faire un peu de leveling pendant une demi-heure" plutôt que "Je vais squatter la télé pour grinder sur mon JRPG PS3".

 

 

(Et dans l'absolu on est d'accord : Aucun genre n'a besoin d'un hardware de folie. Ce sont les mecs du marketting qui en ont besoin ^^)

BlackLabel
Signaler
BlackLabel
KTeddy :"il est vrai qu'on a beaucoup plus de JRPG sur portable qu'avant. Comme je disais, il a fallu que les éditeurs s'adaptent vers un marché plus rentable. "


Puis c'est leur place aussi. Le J-RPG a pas besoin d'un hardware de folie. Bon en fait y'a plein de jeux qui en ont pas besoin, mais c'est pas le sujet ^^
KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY

 

Je trouve cette phrase désagréable. Et puis tu extrapoles ce que je dis : j'ai pas dit que le genre est sous-représenté, j'ai dit que les J-RPG ont déserté en masse les consoles HD.

 

Dans ta liste la plupart est soit sur portable, soit sur Wii, soit déjà présent sur PS2. On a bien plus perdu que gagné en passant de la ps2 à la ps3. Les Atelier, Ar, Nippon Ichi c'était déjà là. Et si on compte les action-RPG, Dungeon et Tactical ça fait encore chuter le ratio.

 

Et je te montre que justement "massivement déserté" c'est un peu exagéré comme considération vu qu'il y a encore bon nombres de jeux, dont une bonne part sur PS3. Aussi, avant de parler de console HD t'as parlé de génération donc forcément j'ai aussi parlé des autres machines.

Ce qu'on a perdu, c'est les licences de gros éditeurs qui ont préféré quitter le navire ou s'investir moins dans le genre. Mais le genre est toujours là. Nippon Ichi, en plus de continuer sur Disgaea, invente de nouvelles licences. (TGFP dont j'ai parlé en octobre. The Witch & The Hundred Knights qui sort en mars par exemple) Des nouvelles séries sont apparus. Il y a beaucoup de séries de qualité.

Donc la "grosse absence"...

 

Après je dis pas : il est vrai qu'on a beaucoup plus de JRPG sur portable qu'avant. Comme je disais, il a fallu que les éditeurs s'adaptent vers un marché plus rentable. Surtout que les consoles portables ont vraiment la côte au Japon, première cible du genre. Et encore une fois c'est pas "fini". La PS3 ne va pas être enterré par les éditeurs immédiatement. A mon avis on a encore deux/trois ans de JRPG PS3 devant nous. (Mais c'est sûr que ça en fera toujours moins que sur la PS2 vu qu'il faut compter aussi sur la 3DS et la Vita maintenant)

 

Quant à ma phrase, elle était volontairement faite pour être désagréable car j'en ai ras la casquette d'entendre dire que le genre est en perdition. C'est pas contre toi, hein, mais à force... Voila quoi. :/

Pedrof
Signaler
Pedrof

Et je vais m'arrêter là... Donc franchement pour considérer que le genre est sous-représenté il faut avoir un sérieux problème oculaire! Après si vous jouez à rien je peux rien pour vous. :/

 

Je trouve cette phrase désagréable. Et puis tu extrapoles ce que je dis : j'ai pas dit que le genre est sous-représenté, j'ai dit que les J-RPG ont déserté en masse les consoles HD.

 

Dans ta liste la plupart est soit sur portable, soit sur Wii, soit déjà présent sur PS2. On a bien plus perdu que gagné en passant de la ps2 à la ps3. Les Atelier, Ar, Nippon Ichi c'était déjà là. Et si on compte les action-RPG, Dungeon et Tactical ça fait encore chuter le ratio.

Alois
Signaler
Alois
Merci Resh, you got my point. ^^

HS : Bah fraîchement c'est pas forcément le mot. ^^ J'y suis depuis quelques années. Mais j'ai pas mal d'autres choses dans ma vie que le jeu vidéo, du coup j'ai pas nécessairement le temps de tous les faire même si j'adore la série. :)

Après, par rapport à l'âge de la série, ouais, 6/7 ans, c'est un peu frais. :D J'ai surtout fini les derniers Persona sur ps2 (je me rappellerai toujours du jour de la sortie du 4), bien entamé DDS, DSurvivor et Nocturne. Et j'ai pas encore topé SMT 4.
Mais je reconnais qu'il y en a pas mal que j'ai pas fait, genre les DSummoner, tout ça...
Resh
Signaler
Resh
En fait cet article renvoie à l'éternelle dichotomie narratologie vs ludologie.
Déjà avec donjons et dragons il y avait les tables qui faisaient du porte/monstre/trésor et se contentaient du plaisir du lancer de dé du loot et du pexe, et il y avait les tables (beaucoup plus rares) où l'accent était mis sur le scénario et l'interprétation des rôles.
Sur PC presque aussitôt on a retrouvé ces 2 orientations, avec les fictions interactives textuelles d'un côté, et des roguelike de l'autre
Plus tard ces 2 philosophies différentes ont donné des RPG, et des hack and slash, typiquement baldur's gate vs diablo.
Pour Diablo on parle aussi de action RPG, un terme pratique qui permet d'englober aussi les jRPG, qui eux non plus ne se préoccupent pas de l'interactivité du scénario.
Mais est-ce que les aRPG sont des RPG avec de l'action en plus ? Ou des RPG avec du roleplay en moins ?
Dur de trancher puisque comme je l'expliquais, depuis les premier JDR on retrouve ces 2 écoles.

Je ne cacherais pas que pour moi l'intérêt principal du RPG comme du JDR, c'est bien l'interprétation d'un rôle, et pour qu'elle puisse se faire, il faut que le jeu offre des choix.
Et c'est en cela que je suis tout à fait d'accord pour dire que les jeux de quantic dream ou de telltale sont une forme de jeu de rôle, les descendants des fictions interactives, descendants des JDR.
Et c'est pour ca que plutôt que de railler David Cage, je le soutiens dans sa démarche. Le côté action du JDR le jeu vidéo l'a essoré jusqu'à la dernière goutte, par contre, la narration interactive est l'un des terrains de recherche les plus prometteurs, et tout est encore à faire.
KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY

Là je répondais à la partie où tu disais que ça te ne fait plus rêver. 

Mais pour le fait que le genre est toujours représenté en quantité, il y a la petite liste que j'ai faite. (Qui comporte d'ailleurs des jeux auxquels j'ai jamais joué, justement car je listais les jeux présents sur cette génération sans tenir compte de leur réputation ou de ma propre appréciation)

 

Le genre n'est plus à la mode. Ca je l'ai dis aussi. 

Après que des éléments de RPG se baladent dans d'autres genres, je ne vois pas trop le rapport. On a aussi mis du BTA un peu partout et même dans les RPG, ça n'a pas tuer le BTA ou montrer sa mauvaise santé pour autant.

 

Et ouais le genre n'évolue pas. (Mais en a-t-il réellement besoin pour continuer à faire d'excellents jeux?) D'un autre côté, au Japon il plaît toujours autant donc je comprends son immobilisme. :P

 

 

 

HS: J'y pense, vu que t'as l'air d'être fraîchement débarqué dans la série MegaTen, si t'as besoin d'aide sur un jeu ou que tu veux simplement discuter à ce sujet, y'a un topic dédié à ça sur le site. ;)

Alois
Signaler
Alois
Bah si tu parles de l'aspect qualitatif : "Oh moi j'ai aucun souci avec le genre d'un point de vue qualitatif." :P

C'est pas parce que je dis que ça m'ennuie que je n'y joue pas, hein. ^^ Faut regarder un peu partout pour pouvoir parler de quelque chose. Je critique pas sans connaître non plus, hein.

Et je ne parle pas que de JRPG. ^^ Le fait est que le RPG s'est dissout dans pas mal de genres avoisinants, tu ne peux le réfuter. Et qu'il ne fait plus partie des genres "à la mode".

C'est la cumulation de ces deux que Merlanfrit appelle mort. En plus du fait que le genre refuse d'évoluer à mesure qu'il perd de ses défenseurs (dont je fais partie, faut pas croire. :P )
KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY

Les gros éditeurs sont frileux, oui. (La faute aux joueurs pour avoir tout bonnement ignoré beaucoup de sortie en début de génération) Mais voila, le JRPG est redevenu un genre de niche, il faut donc se tourner vers les éditeurs de niche.

 

Et je ne parle pas de l'aspect qualitatif. Je dis juste que le genre existe toujours. On n'est plus à l'âge d'or vu que ce n'est plus un genre de premier plan que même les gros éditeurs s'arrachent, mais on a toujours des jeux dont d'excellents, qui sortent.

 

Après si ça ne colle pas à vos goûts, que vous faites vos difficiles ou que vous ne voulez pas jouer sur portable ça n'a rien à voir là dedans. Dire qu'un genre est mort en ignorant une bonne partie du marché, c'est bien beau mais ça ne reflète pas la réalité. :D

Alois
Signaler
Alois
Tu reconnais donc que les éditeurs sont frileux. Et niveaux développeur on voit sur les boîtes historiques continuer à taper dans le genre.
Ce que tu appelle "rentrer dans sa niche" moi j'l'appelle "mort commercialement" ^^

Niveau qualitatif, je trouve pas que ce soit la folie, hein. Soit on nous sort des remakes, soit des resucées de la même recette... Heureusement, yen a un ou deux qui sortent du tas, mais quand même. Je maintiens, ce genre ne me fais plus rêver. Et il ne fait plus rêver les éditeurs non plus parce que ça manque de panache.

Pour autant, je joue aux RPG actuels, hein, faut pas croire que je vis arrêté en 90/2000. Mais faut reconnaître qu'on est plus à l'âge d'or, c'est tout.
Et je dois avouer que jouer sur les consoles portables, c'est sympa deux minutes. Mais quand on sort un jeu DS qui tire à peine partie de la partie tactile, je trouve qu'on se fout de ma tronche, et j'aime pas ça. :D Surtout qu'on a possibilité de faire des trucs géniaux.

Personnellement, je lutte pour la reconnaissance de la Wii U comme outil de parties de jeux de rôle. >.< Ya un putain de potentiel inexploité, mais je peux rien faire pour le moment pour coder ça.
KingTeDdY
Signaler
KingTeDdY

King

J'ai quand même noté une grosse absence de séries cette génération : SMT (combien sur ps2 ? les deux persona, les deux dds, les deux ds et lucifer's call !), breath of fire, shadow hearts, suikoden, hack, grandia, dragonquest, KH, legaia, arc, monster hunter, wild arms, valkyrie profile, xenosaga, saga. Les J-RPG ont quand même massivement déserté les consoles HD. Il reste les tales of (génial...), deux trois titres originaux et les FF. On est loin de la situation sur PS2.

 

D'une part, s'il y a des séries qui se sont fait la malle il y en a d'autres qui sont apparues. De plus, comme je disais il ne faut pas se contenter des consoles HD. Les développeurs et éditeurs se sont adaptés au fait qu'ils font moins de vente qu'avant et ont beaucoup migré sur console portable. Enfin, moi quand je vous parle de RPG j'en parle au sens large. Donc j'inclus les T-RPG, les A-RPG et autres D-RPG dans le lot.

 

Et donc pour une liste non exhaustive de titres... 

-Les Neptunia (Trois épisodes sur PS3, tous sortis en occident)

-Les Atelier (Cinq épisodes sortis sur PS3 chez nous. Le remake de l'un d'entre eux doit suivre normalement)

-Les Tales of (Quatre épisodes sortis sur cette génération + le remake d'Abyss sur 3DS et un nouvel opus arrive + la version HD des deux Symphonia. Et je parle même pas du "The World")

-Ar Tonelico 3

-Xenoblade

-The Last Story

-Pandora's Tower

-Les Souls (Trois jeux donc)

-La tétra-chiée de jeux Nippon Ichi Software et affiliés (Vanillaware etc...)

-Fire Emblem, toujours vivant et présent aussi bien sur console portable que sur console de salon

-Monster Hunter, toujours là et a même donné naissance à des clones. (Soul Sacrifice, Toukiden etc...)

-Les vieux FF et DraQue ressortis sur console portable.

-Valkyria Chronicles (Au moins les deux premiers pour l'Occident)

-Nier et bientôt Drakengard 3

-Les Harvest Moon

-Les Valhalla Knights

-Les Kingdom Hearts

-La trilogie FF XIII

-Les Phantasy Star

-Eternal Sonata

-Enchanted Arms

-Le Wild Arms PSP

-D'ailleurs, la tonne de JRPG sortis sur PSP

-Les MegaTen (Strange Journey, Soul Hackers, les Persona portables, les Devil Survivor et leurs remakes SMT IV)

-Bravely Default qui doit avoir minimum deux suites et dont SE parle d'en sortir un épisode chaque année.

-Les Etrian Odyssey et autres jeux Atlus

 

Et je vais m'arrêter là... Donc franchement pour considérer que le genre est sous-représenté il faut avoir un sérieux problème oculaire! Après si vous jouez à rien je peux rien pour vous. :/

 

La seule chose qui a changé c'est les gros éditeurs sont moins impliqués dans le genre. Donc Capcom a oublié purement et simplement Breath of Fire. Konami a délaissé Suikoden (Mais en a quand même sorti un spin-off sur DS). Namco est emmerdé pour les Xeno car leur créateur s'est barré chez Nintendo (D'où Xenoblade et d'où le prochain X).

 

Il n'y a que ça qui ait changé. Donc il y a peut être un peu moins de titres qu'à l'époque PS2 mais il y a encore suffisamment pour représenter le genre. Il n'y a que dans la tête des journalistes occidentaux et de certains joueurs que le "JRPG est mort/en déclin". Les jeux sont là mais encore faut-il s'y intéresser et ne pas se contenter des sorties des gros éditeurs.

 

Et je tiens à rappeler également que la profusion de titres PS2 a surtout débarqué très tard, même quand la PS3 était déjà dans les foyers. (Ces développeurs ayant une philosophie consistant à développer sur un hardware maîtrisé) Or cette tendance a l'air de se répéter aujourd'hui avec Atlus et Namco qui annoncent P5 et Tales of Zestiria sur PS3 au lieu de s'engouffrer dans la Next Gen. De même, NIS nous sort un nouveau jeu en mars. Tecmo sort le nouvel Atelier chez nous à la même période. Donc il n'est pas impensable que les quelques années à venir voient débarquer un grand nombre de JRPG sur la génération actuelle. 

 

 

 

 

Il en reste que la part de marché conquise par le RPG est assez mineure. Il n'a pas spécialement le vent en poupe, que ce soit chez les hardcore ou les casual. Le seul qui sortent vraiment du lot, c'est Pokém *sbaf*

 

Si on prend le concept de mort comme dans la phrase "c'est la mort" genre "on se fait chier" j'ai l'impression que t'en es un peu au même niveau que moi en tant que joueur. Ce genre ne (me) fait plus rêver. C'est peut-être ça, finalement, qui fait que je le pense un peu mort (je ne suis pas Merlanfrit.)

 

 

Oh moi j'ai aucun soucis avec le genre d'un point de vue qualitatif. Je ne suis pas dans cette logique du "c'était mieux avant". La part de marché est devenue mineure, on est d'accord, mais ce n'est pas un signe de "mort" du genre mais simplement le fait que le genre est rentré dans sa niche et rien d'autre!

Alois
Signaler
Alois
Diego : oui oui, je le sais très bien, mais je veux émigrer là bas depuis quelques années déjà. ^^

Pedrof : Je suis parfaitement d'accord avec toi. :) Et j'en suis triste.

Neferith : Donc en gros, t'es juste fan de NWN.
Plus sérieusement, je suis pas d'accord avec toi. C'est pas la communauté de rôlistes (donc joueurs sur table) qui fait le RPG. Ce sont deux genres de jeu bien distincts sur lesquels on ne peut pas avoir les mêmes attentes puisque le jeu vidéo est limité par un tas de paramètres, contrairement à l'esprit du joueur.
Et on a bien dit que c'est le RPG dans sa forme "pure" ou classique, qui est mort. les jeux hybrides n'entrent donc pas dans le tas.
Après, la difficulté c'est de se mettre d'accord sur ce qu'est la forme pure du RPG.
Neferith
Signaler
Neferith
Je suis fan de RPG, mais pour moi les RPG n'ont jamais fait parti d'un genre à part entière. Ce sont généralement des jeux d'aventures avec des notions de JDR. Le seul jeu que je considére comme un véritable RPG serait Neverwinter night en multi et c'est uniquement parce qu'il y avait une communauté de roliste derrière. Non, le RPG n'est pas mort. Il fait ce qu'il a toujours fait des jeux hybrides. Ce n'est que mon point de vue, mais pour moi un véritable RPG passe forcément pas du multi.

Archives

Catégories

Favoris