>
>
>
Le jeu vidéo, fléau du 21ème siècle ?
est à vous

Le jeu vidéo, fléau du 21ème siècle ?

Signaler
Par Bizou - publié le
Image
Le 18 Janvier 2011, l'enquête du 20 heures de TF1 avait pour sujet, encore une fois, les dangers que peuvent amener les jeux vidéos : dépendance, violence, situation de la limite entre réel et fiction. De nombreux clichés, pour encore une fois un numéro journalistique consternant.

 

Tout comme le cinéma en son temps, le jeu vidéo est diabolisé, et pointé du doigt comme un média violent qui avilit les enfants. Première erreur ! La moyenne d’âge en France d’un joueur va de 25 à 30 ans. Les nombreux reportages qui ont été fait sur le sujet se focalisent essentiellement sur les dangers du jeu vidéo. Il n’y a qu’à regarder les titres, on y voit souvent des mots comme “alarme”, “attention”, “danger”, “enfants”. Pourquoi ne pas axer le sujet sur l’économie de cette industrie ? Une économie en plein essor. En 2010, en France, et dans le monde entier, le jeu vidéo est l’industrie qui a fait les meilleurs chiffres d’affaires de l’industrie de l’entertainment (de la culture), plus que le cinéma et la littérature réunie ! Les produits culturels les plus vendus au monde s’appelle Call of Duty, PES, Fifa, Final Fantasy ou Gran Turismo, loin devant les Star Wars, les Harry Potter, ou même la Bible et le Coran.

Le problème, c’est que les sociétés sont régies en général par une masse dite d’élite, qui se masturbe intellectuellement à longueur de journée, se pavanant d’avoir réponse à tout. Or, ce sont au mieux des quinquagénaires, donc une génération qui n’a pas connu la naissance du monde vidéoludique. Ils critiquent un média qu’ils ne comprennent pas, et surtout qu’ils ne connaissent pas ! Irais-je critiquer la politique intérieure de la Bulgarie, en clamant haut et fort, qu’elle est dangereuse, alors que je n’ai aucune culture quant à cette politique ? Je ne crois pas. Il serait bon de se renseigner un peu, et que ces soit disant journalistes face leur travail et respectent la déontologie journalistique, en restant neutre dans le sujet, et en ne posant pas une question qui enferme le téléspectateur dans une réponse acquise dès le départ.

Quant aux parents, ces adultes qui veulent le meilleur pour leurs chères têtes blondes (peut-on leur en vouloir ?) et qui s’offusquent devant un Call of Duty ou un GTA, face à la violence outrancière de certains jeux, avant de s’affoler et de sonner le glas de la révolution, apprenez à vous informez vous aussi. Sur chaque boite de jeux, est dessiné sur le recto et le verso, un avertissement. Cela s’appelle la norme PEGI et elle se traduit par les 18+, 16+, 12+, 7+ et 3+. Ces signes veulent tout dire : certains jeux sont déconseillés aux moins de 18 ans ou moins de 16 ans. Déconseillés, pas interdits, mais déconseillés. Autrement dit, tous les jeux violents, sont déconseillés aux moins de 16 ans minimum. La norme est simple : si le but du jeu est de tuer, c’est automatiquement répertorié en jeu 16+. Si une allusion est faite au sexe, ou à la drogue, il en est de même. C’est à dire que tout jeu qui lorgne sur le vice, quel qu’il soit, se voit déconseillé au moins de 16 ans minimum !
Je pense qu’à 16 ans n’importe qu’elle personne normalement constitué, et qui ne présente pas de trouble psychologique, peut aisément faire la différence entre un jeu et la réalité !
Le problème ne vient pas des jeux vidéo, mais de la responsabilité des parents ! Ca s’appelle simplement l’éducation ! Oui, il y a beaucoup de jeux violents, oui il y a du gore, du sexe, de la drogue, et alors ? Les jeux vidéo, comme le cinéma, ou la littérature, sont des moyens d’expression pour retranscrire une réalité qui est bien plus violente que n’importe quel jeu vidéo. Le journal télévisé du 20 heures est bien plus violent, cruel : catastrophes climatiques, famines, maladies, morts, attentats, génocides, guerres, viols, meurtres. Dois-je continuer ?

Pour finir, je dirais, que oui, le jeu vidéo est parfois à la limite de la morale, mais la morale est propre à chacun, et je pense que si l’amalgame jeu vidéo, violence et dépendance est souvent fait à la télé, et beaucoup moins à la radio ou en presse écrite, c’est parce que le paysage télévisuel français, à peur du désintéressement d’une tranche de la population pour la télévision, au profit d’un média plus intéressant et moins formaté. A la guerre, comme à la guerre, une campagne massive de diabolisation qui dure depuis plus de 20 ans pour marginaliser une culture qui effraie. Sauf que dans 20 ans, la génération au pouvoir aura connu le jeu vidéo puisqu’elle aura jouée à tous ces jeux. La roue tourne.

www.virtual-boy.fr

 

Top ventes

Console Nintendo Switch avec une paire d…
Neuf : 299,00 €
Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 290,10 €
Horizon Zero Dawn PS4
PlayStation 4
Neuf : 59,99 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go Blanche + 2…
Neuf : 329,90 €
The Legend of Zelda : Breath of the Wild…
donnée non spécifiée
Neuf : 51,99 €
For Honor PS4
PlayStation 4
Neuf : 51,70 €
Pack Fnac Console Microsoft Xbox One S +…
Neuf : 299,01 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noir + U…
Neuf : 349,90 €
Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1To + Residen…
Neuf : 349,90 €
The Legend of Zelda : Breath of the Wild…
Nintendo Wii U
Neuf : 51,99 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go Blanche + M…
Neuf : 299,90 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 316,10 €
For Honor Xbox One
Xbox One
Neuf : 51,70 €
9 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (9)