est à vous

Retour sur la saga ALIEN / AvP

Avant la sortie d'ALIEN ISOLATION...
Signaler
Par S H A D O W - publié le
Image
Sélectionné par la rédaction

Les opinions et vues exposées dans les articles lecteurs ne reflètent pas forcément celles de la rédaction de Gameblog.

Afin de célébrer la sortie de ALIEN ISOLATION, je vous propose de revenir sur les précédents titres mettant en scène notre Xenomorphe préféré avec ma critique rapide personnelle. La liste n'est évidemment pas exhaustive dans la mesure où je présenterais uniquement les jeux auxquels j'ai pu m'essayer...

Malgré le plantage d'ALIENS COLONIAL MARINES (seulement critique car commercialement il s'est vendu à plus de 1,3 millions le bougre), SEGA compte célébrer le 35éme anniversaire en beauté (et rentabiliser l'acquisition couteuse de la licence) en confiant au studio CREATIVE ASSEMBLY la (lourde) tâche de réaliser un survival horror brillant tout en tentant de faire oublier le titre de GEARBOX.

Avant d'évoquer ALIEN ISOLATION, il est interessant de revenir sur les nombreuses déclinaisons de la licence ALIEN / AvP (la plateforme indiquée est celle sur laquelle j'ai pu apprécier le soft).

 

ALIEN 3 (1992 - SuperNes) :

Un épisode qui propose de revivre les aventures d'Ellen Ripley au c½ur du centre pénitencier Fiorina 51 à l'exception que la vision de Fincher (menace d'un seul alien) est évincée pour rendre le jeu plus ludique : vous combattrez plusieurs aliens et autres facehuggers. Un jeu en 2D sympathique quoique un peu labyrinthique et répétitif. Sur un bon émulateur sur PC ou téléphone portable, il passe plutôt bien.

 

ALIEN A COMIC BOOK ADVENTURE (1995 - PC) :

Curieusement, un jeu peu connu et à conseiller pour les fans de la licence pour peu que vous apprécier les point and click. Certaines énigmes étaient retorses et les graphismes sont moyens. En revanche, à l'époque, j'avais trouvé l'apparition des aliens assez rares, ce qui est regrettable pour un jeu censé les mettre en scéne... On apprend que les aliens peuvent piloter un vaisseau (pas si tordu que ça, Ridley ayant envisagé cette fin pour le huitième passager).

 

ALIEN TRILOGY (1996 - PS1) :

Comme son nom l'indique, ce FPS est tiré des trois premiers films de la saga en vous invitant à parcourir la base LV426 (ALIENS), la prison (ALIEN 3) et le derelict (ALIEN) en affrontant toutes les espèces d'alien (du chestburster au facehugger en passant par l'alien dog/b½uf). Des ennemis humains de La Compagnie vous accompagnera dans votre périple pour vous mettre des battons dans les roues. Cet épisode est la pierre angulaire des jeux tirés de la licence, calqué sur l'emballage graphique de Duke Nukem (monstres en 2D dans des décors en 3D), avec un bon émulateur, il a vieilli mais reste marquant pour les plus nostalgiques.

 

ALIEN RESURRECTION (2000 - PS1) :

Sorti avec retard suite au changement de direction (abandon de la vue à la troisième personne), je garde de bons souvenirs de cet épisode mis à part une jouabilité médiocre. Les couloirs de l'Auriga se prêtent bien au FPS nerveux et la patte visuelle « jaune/vert » du film avec ses aliens bruns donne un cachet particulier. Vous incarnez Ripley, Distephano, Call et Christie ce qui permet d'obtenir un arsenal varié et surtout dépaysant (le pulse rifle des colonial marines étant l'arme la plus utilisée dans la licence...). Le jeu reste assez répétitif en l'absence d'environnements variés et le newborn est tellement laid. A noter qu'une version était prévue sur la défunte Dreamcast.

 

 

ALIENS VERSUS PREDATOR (1999 - PC) :

Difficile d'omettre ce qui, à mon sens, est l'adaptation la plus réussie (d'un comics en fait). Jouant parfaitement sur l'obscurité et assis sur un gameplay varié et efficace, Alien vs Predator s'impose comme le FPS auquel il faut essayer en étant fan de la licence Alien. Empruntant davantage au film de James Cameron qu'aux comics édités par Dark Horse, vous incarnez au choix un marine, un predator et un alien afin de profiter de leurs habilités spécifiques (des armes dévastatrices pour l'humain, des modes de vision et une invisibilité pour le Predator et marcher sur les murs pour l'Alien). Particulièrement gore, certaines séquences étaient cultes (l'arrivée dans le Derelict, le combat final dans le hangar contre la reine, etc.). Les développeurs ont eu la bonne idée (outre pour d'évidentes raisons logistiques) de concevoir les mêmes niveaux pour les 3 races afin de renforcer l'intelligence du level design. Très difficile car il ne proposait aucune sauvegarde entre chaque niveau (un patch est sorti plus tard), même aujourd'hui,  la modélisation et l'animation des aliens reste exemplaire (et la localisation des dégâts meilleure qu'un certain titre de 2012...). A l'époque, un beau succès même si, à sa sortie, le brillant Half-Life (novembre 1998) avait davantage frappé les esprits.

 

ALIENS VERSUS PREDATOR 2 (2001 - PC) :

La suite s'est surtout distinguée par son mode multijoueur, Sierra ayant engagé pour cette raison Monolith (aujourd'hui connu pour F.E.A.R ou Condemned) qui s'était fait reconnaître avec No One Lives Forever. La campagne de l'alien était intéressante car elle proposait au joueur de participer à l'intégralité du cycle de l'alien en incarnant un facehugger, un chestburster puis un alien adulte. Plus équilibré (le marine est moins vulnérable) mais moins marquante, les deux autres campagnes sont sympathiques même si, remarque très personnelle, j'ai toujours trouvé les aliens modélisés à la serpe dans cet opus par rapport au précédent. En définitive, il convient de s'attacher à ce titre pour le multijoueur vous permettant de faire claquer votre double mâchoire la tête en bas dans les couloirs de la prison de Fiorina 51 ou dans le hangar de l'Auriga. Ca n'a pas de prix bien entendu pour un fan.

 

ALIENS VERSUS PREDATOR REQUIEM (2007 - PSP) :

A oublier, vous incarnez un predator en vue à la troisième personne reprenant la trame et les décors du film. Les combats sont confus et le jeu oublie (souvent) d'être gore alors que le film l'est et parfois trop (le facehugger s'attaque à des enfants et le predalien à des femmes enceintes).

 

ALIENS VERSUS PREDATOR (2010 - Xbox 360) :

 

Officieusement AvP 3, alors que Aliens Colonial Marines se fait attendre, SEGA eu la brillante idée de faire revenir REBELLION, responsable du premier AvP sur PC, pour ressusciter la licence sur consoles next-gen.  Si les aliens n'ont jamais été aussi luisants et beaux que dans cet épisode, le gameplay reste très simpliste (pour le marine) et n'encourageant pas l'infiltration faute à une I.A aléatoire (pour le predator). Bien qu'il souffre surtout de la concurrence, cet AvP reste une valeur sure pour les amateurs de la licence ne serait-ce que pour apprécier la brutalité des combats, notamment les corps à corps et les exécutions terriblement gores et cruelles.

 

 

ALIENS COLONIAL MARINES (2013 - Xbox 360) :

Annoncé en 2006 par SEGA, le jeu a connu de nombreux retards et suspens de développement au profit d'autres projets (la série BORDERLAND et DUKE NUKEM FOREVER) si bien que GEARBOX aurait sous-traité le développement à d'autres studios. Le résultat final est assez honteux devant l'absence de challenge, de fun et d'immersion. Pire, le scénario ignore le destin des héros du film de Cameron et de Fincher et fera rire jaune n'importe quel fan de la série (Hicks est présent à Fiorina 51 !). La réalisation est très inégale, certains effets de lumière et d'explosions sont cheap, la localisation des dégâts complètement aléatoire (le fusil à pompe meilleure arme à distance !) et colorise vulgairement les aliens avec des pois verts. Ce n'est pas l'efficace bande sonore ou les quelques clins d'½il aux fans (le chalumeau, le robot, l'utilisation des tourelles, la chambre de Newt, etc.) qui vont rattraper la piètre qualité globale du jeu.

 

Pour ceux qui ne l'ont pas encore touché (ou qui n'osent pas), je vous conseille de commencer par le DLC stase ininterrompue, bien foutu avec une introduction en douceur et flippante. Meilleur que la campagne principale.

 

J'avais écrit un article sur Gameblog au moment de sa sortie sur cet « énorme gâchis ».

 

http://www.gameblog.fr/blogs/shadow/p_85474_aliens-colonial-marines-chronique-d-un-enorme-gachi-annonce

 

AvP EVOLUTION (2013 -Android) :

L'intérêt de cet épisode sur téléphone portable est d'incarner soit l'alien ou le predator (le marine ayant été injustement oublié). Les graphismes sont plutôt fins malgré les contrôles hasardeux. Pour le prix, il serait inutile de s'en priver ne serait-ce que pour incarner un facehugger pendant quelques minutes.

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

CEUX QUI ONT ETE ANNULES :

Alien Resurrection : S'il est bien disponible en 2000, initialement sa sortie devait coïncider avec le film avec une vue à la troisième personne. Jugé peu effrayante, elle fut remplacée par la vue subjective.

Aliens Colonial Marines : Avant la version de Gearbox, EA avait prévu en 2002 une version PS2, annulée car jugée insatisfaisante techniquement (vidéo de la beta :http://www.youtube.com/watch?v=rIeLGifENbI )

Aliens Crucible : SEGA devait choisir entre l'annulation d'un FPS (Gearbox) ou TPS-RPG (Obsidian). Quelques concepts art sont disponibles sur le net. On peut noter que l'équipe a développé à outrance la théorie du troisième film, l'alien prenant l'habilité et l'apparence de son hôte.

 

 

 

 

 --------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

CE QUI NOUS ATTEND :

 

 

ALIEN ISOLATION (Octobre 2014 -date européenne non connue- sur PC- PS3- 360- PS4 et One) : vous incarnez Amanda Ripley, la fille de la célèbre héroïne, qui tente de retrouver sa mère (l'action se situe entre les événements du premier film et du second). Un seul alien, pas (ou peu) d'armes et un lieu confiné (une base spatiale) au décor rétro-futuriste empruntant au design du film de Ridley Scott. Le gameplay s'appuie sur ce qu'à réussi à faire brillamment AMNESIA (qui est peut être actuellement un des meilleurs survival horror de cette génération) : vous devez vous cacher ou fuir à chaque apparition sous peine de vous faire croquer. Le développeur nous promet une intelligence artificielle très aboutie de l'alien qui réagira à la présence du joueur et aux choix de ce dernier « sans chemin ou action prédéfinie ». La démarche du studio est certes risquée mais terriblement ambitieuse et séduisante.

 

-----------

Au final, la licence Alien a connu de grands titres mais aussi de nombreuses déceptions, le futur de la franchise est réjouissant, j'espère que vous avez apprécié la lecture de cet article et reste à l'écoute de vos commentaires.

 

Top ventes

Console Sony PS4 Pro 1 To
Neuf : 399,00 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go + Fifa 17
Neuf : 369,80 €
Pack Fnac Console Xbox One S 500 Go + Ma…
Neuf : 329,90 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 249,00 €
Casque de réalité virtuelle Sony Playsta…
Neuf : 399,99 €
Console Sony PS4 Slim 500 Go
Neuf : 299,90 €
Casque de réalité virtuelle HTC Vive
Neuf : 949,00 €
Console Sony PS4 Slim 1 To + Call of Dut…
Neuf : 329,90 €
Pack Console Sony PS4 Slim 1 To Noire +…
Neuf : 349,90 €
Console Sony PS4 Slim 1To + Watch Dogs +…
Neuf : 349,90 €
Console Nintendo Wii U Mario Kart 8 Pack…
Neuf : 299,90 €
Console Microsoft Xbox One S 500 Go Blan…
Neuf : 270,74 €
Pokémon Soleil 3DS
Nintendo 3DS
Neuf : 35,91 €
Casque de réalité virtuelle Oculus Rift …
Neuf : 699,00 €
Console New Nintendo 3DS XL Pokémon Sole…
Neuf : 206,18 €
6 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (6)