1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    TEST de la webcam Razer Kiyo Pro : La webcam des pros

TEST de la webcam Razer Kiyo Pro : La webcam des pros

Par Vincent Elmer-Haerrig - publié le - mis à jour le
×

En ces temps où le télétravail gagne du terrain, l'utilisation d'une webcam n'est plus seulement l'apanage des streamers et autres youtubeurs. Les usages s'étendent et il y a donc plus de raisons d'investir dans un matériel de qualité. Dans la gamme des produits Razer, il y avait déjà la Kiyo, avec son anneau de lumière, voici la Kiyo Pro. Moins de lumière, mais plus de précision et de fluidité

Il y a maintenant de multiples solutions pour de la visio-conférence ou de la diffusion en direct. Appareils photo, téléphones (avec l'aide d'applications), caméras (les GoPro par exemple), caméras de surveillance et , bien sûr, les webcams avec les marques les plus répandues dont Logitech et Razer.

Micros et capteur de lumière sont intégrés avec discrétion

"Seulement" HD

Logitech déjà très bien implanté sur le secteur propose en tête de gondole une Brio 4K. On peut dès lors s'étonner que la Kiyo Pro ne vienne pas la chatouiller sur de la très haute définition, puisqu'elle ne monte "que" en 1080p. Certes, mais elle le fait en 60FPS au besoin et avec un capteur sensible et performant.

La résolution ne fait pas tout et si l'usage de ce genre de matériel est de filmer principalement votre bobine, il n'est pas forcément nécessaire de le faire en 4K. Cela peut être très consommateur de ressources sur la machine qui diffuse et c'est également gourmand en bande passante pour votre diffusion. Force est de constater que le rendu de cette Kiyo Pro est tout à fait intéressant pour peu que vous puissiez également la brancher sur un flux USB 3.0.

L'autofocus s'en sort assez bien, même si le mode manuel aura votre préférence une fois votre setup défini. L'ouverture automatique est également correcte dans la plupart des situations et le pompage à l'ajustement n'est pas trop violent. Ici encore, si votre situation n'est pas dynamique vous utiliserez Synapse (le logiciel pour piloter toutes les fonctions de votre caméra par Razer) pour figer les réglages et ne pas déranger vos spectateurs. Vous y trouverez d'ailleurs toute une suite de réglages pour travailler le rendu à votre convenance avec la possibilité de les sauvegarder dans la caméra, ce qui peut être très pratique si vous allez la brancher sur un autre PC/site.

La qualité d'assemblage est excellente, l'interface USB très pratique

Un grand angle, un petit avantage

Un des arguments mis en vente par le marketing est le grand angle de l'objectif et son champ de vision adaptable. Trois réglages vous permettent de faire apprécier (en plus de votre plastique irréprochable) votre environnement. Cependant, plus vous élargissez le champ, plus votre image sera déformée sur les bords. Si vous avez des meubles qui s'inscrivent dans la verticalité, ils vont prendre de la courbe.

Le rendu global en revanche est irréprochable lorsque vous activez le HDR qui limite le rafraîchissement à 30 images seconde. Ce n'est pas très gênant, sauf peut-être si vous aviez comme projet de vous filmer à bouger comme la lumière sur Just Dance. Avec le HDR, finies les zones qui sont brulées par un éclairage trop dirigé ou les zones d'ombre plongées dans le noir complet. La gamme de nuances plus larges permet un rendu plus homogène et plus naturel. C'est une réussite.

Le socle vous propose une multitude de configurations et s'adapte facilement

La qualité n'a pas besoin de marketing

Il y a deux choses qui agacent lorsqu'on prend la boîte de la caméra en mains. Premièrement le logo "Streamer Certified". Une certification autoproclamée qui n'a strictement aucun sens. Votre clavier et votre souris sont tout aussi bien certifiés streaming que n'importe quelle autre caméra... Deuxièmement, cette garantie d'un an fièrement entourée d'un blason. En France, même s'il revient à l'utilisateur de prouver le défaut constaté, la garantie légale est de deux ans. Si le souci survient dans les 6 mois, il n'y a pas de preuve à apporter. Après vérifications apportées par Razer, il s'agit d'une coquille qui est imputable à un packaging européen de la caméra. La garantie sera bien de deux ans dans l'hexagone.

Ces portes ouvertes enfoncées sont d'autant plus regrettables que la qualité de fabrication plaide en faveur de Razer. La caméra est un peu massive, mais l'assemblage est parfait et le socle de montage peut très facilement s'adapter à toutes les situations. Que vous ayez envie de la placer au dessus de l'écran, sur un support plat, ou sur un trépied, c'est facile, rapide et efficace.

Les évents de ventilation assurent une bonne circulation sur toute la face arrière, la connectique USB-C est pratique, le câble tressé de bonne qualité. Les capteurs de micro intégrés sont discrets et efficaces et votre intimité est assurée à la mise en place d'un bouchon qui protège aussi un écran qui restera ainsi immaculé.  C'est propre, c'est sobre, c'est efficace et ça fait très pro. 

x x x x x
    EN RÉSUMÉ    
   

C'EST CHER, MAIS C'EST BON

Comme souvent avec les produits Razer l'addition est plutôt salée. La décision d'aller vers cette Kiyo Pro devra être rationalisée avec l'usage que vous prévoyez d'en faire. Si vous avez déjà des moyens alternatifs (comme ceux cités en début d'essai), vous aurez probablement déjà de quoi apprécier les résultats obtenus. Avec cette Kiyo Pro, vous êtes certains d'avoir un excellent rendu, tant sur la fidélité des couleurs que sur le piqué de l'image. Si vos interlocuteurs ou spectateurs auront souvent l'occasion de vous voir en plein écran, ne mégotez pas sur la qualité. La Kiyo Pro saura vous donner entière satisfaction.

   
x x x xxxx x x x
     ON A AIMÉ :    ON N'A PAS AIMÉ :    
   
  • Qualité globale de fabrication excellente.
  • Un objectif et un capteur de qualité
  • Le HDR qui offre un excellent rendu
  • Le socle complet et pratique
 
  • Le prix, vraiment élevé
  • Un chouïa massive
   
x x x x x
    FICHE TECHNIQUE :    
   
  • Prix : 210€
  • Résolutions : 1080px à 60/30/24 IPS, 720px à 60 IPS, 480 px à 30 IPS, 360 px à 30 IPS
  • Résolution maximale : 1920x1080
  • Connectique : USB 3.0 (USB-C côté caméra)
  • Encodage audio : 16 bits 48Khz omnidirectionnel
  • Sensibilité -38dB
  • Où acheter ? : Amazon
   
         

Galerie photo - 12 images (cliquez pour zoomer)

Micros et capteur de lumière sont intégrés avec discrétion La qualité d'assemblage est excellente, l'interface USB très pratique Le socle vous propose une multitude de configurations et s'adapte facilement

La rédaction vous recommande