À voir aussi : The Last Guardian "n'a pas un gros budget" selon Shuhei Yoshida (Sony)


Ou devrait-on plutôt dire "pourquoi autant de précautions" à faire en sorte que le jeu de Fumito Ueda, soit le plus "invisible" possible. Rappelons en effet qu'on nous montre que ce qu'on veut bien nous montrer. Et en l'occurrence, il s'agit toujours de la même séquence, encore et toujours...

A ce propos, nous n'en avons pas plus vu lors de Paris Games Week qui vient de s'achever dans nos contrées... Encore un mauvais signe quant au développement chaotique du titre ? Pas forcément, selon Shuhei Yoshida, qui s'est confié à Gamespot :

Le développement se passe bien, mais nous ne voulons pas montrer de choses, par rapport à l'histoire. Nous voulions montrer qu'il existe, que cela fonctionne, qu'il est jouable. Ce n'est pas comme si nous ne voulions rien montrer avant son lancement, mais je pense que nous allons essayer de limiter ce que nous montrons sur le jeu.

Ah, ça pour limiter... c'est fort réussi. Rarement un titre aura gardé autant de mystères, si longtemps après son annonce. Il est vrai que les turpitudes qui ont entouré son développement n'ont pas aidé.

Plus de choses au début de l'année prochaine ? Il faut l'espérer...