Le refrain est connu depuis plusieurs années et nous en avions reparlé à deux reprises en juillet lorsque les Lords britanniques avaient demandé une reclassification en jeu d'argent et que le Parlement Européen avait rendu un rapport sans équivoque : les Loot Boxes, ou boîte à butins en bon français, dérangent. Et Electronic Arts est toujours dans le viseur.

De l'autre côté de l'Atlantique, l'éditeur doit, depuis ce jeudi 13 août, faire face à une nouvelle action de groupe lancée par Kevin Ramirez avec plus d'une centaines d'autre plaignants à la District Court of Northern California. La base de l'action est que l'Ultimate Team présent dans FIFA et Madden constitue une violation de la loi sur les jeux d'argent dans l'État autrefois gouverné par un certain Arnold Schwarzenegger. Ce mode provoquerait des comportements addictifs chez les joueurs.

L'Ultimate Team d'EA s'appuie sur les loot boxes. Acheter les packs n'est rien de moins que du jeu d'argent. Les achats s'effectuent avec de l'argent réel et constituent des paris sur des chances complètement aléatoires dans le jeu de remporter des joueurs professionnels de valeur et autres objets pour son équipe virtuelle.

Les transactions s'effectuant sur des appareils connectés tomberaient sous le coup de la loi de Californie. Les déposants exigent un procès avec jury et, en guise de réparations, la somme de 5 millions de dollars. L'affaire ira-t-elle à son terme ou un arrangement sera-t-il trouvé ? EA va-t-il commencer à envisager une solution ? Les USA auront-ils un avis unique sur la question ? Tant de questions, et si peu de bons joueurs dans le dernier pack que j'ai ouvert.