À voir aussi : E3 2015 : Call of Duty Black Ops III, nos impressions du solo


Le site américain GameSpot a récemment pu poser quelques questions à Adam Boyes de Sony au sujet de Call of Duty : Black Ops III. Si ce dernier n'est pas un jeu édité par la société japonaise, il est le premier épisode de la série à voir son contenu additionnel mis en vente en exclusivité (temporaire) sur consoles PlayStation. En effet, l'accord qui liait jusqu'à présent Microsoft et Activision lie désormais l'éditeur américain au constructeur de la PS4. Voici, sans parler de chiffres, comment les choses se sont faites selon Adam Boyes :

Eh bien, je pense que le premier élément déterminant est que nous avons entretenu d'excellents rapports avec Activision vis-à-vis de Destiny. Et je suis un grand fan de ce jeu.Le vice président des relations avec les éditeurs et les développeurs chez Sony explique également que ses premières impressions sur le nouveau Call of Duty ont également été déterminantes :

Nous sommes immédiatement tombés amoureux. Dès que j'ai commencé à y jouer, je me suis dit "les sensations sont incroyables ! Vous pouvez faire du wallride !" Le jeu est tellement fluide qu'il en serait presque poétique. Nous avons logiquement continué de parler avec nos partenaires chez Activision et sommes arrivés à un accord. Je pense que nous avons mis en place un système qui bénéficie grandement à tous les joueurs. Bien évidemment, le fait qu'il se soit vendu deux fois plus de PlayStation 4 que de Xbox One, ou une proposition en matière de marketing faite par Sony, n'ont eu absolument aucun impact sur l'envie d'Activision de chercher un nouveau partenaire pour son FPS vedette...