>
>
Test de Age of Empires : Definitive Edition (PC)

TEST d'Age of Empires Definitive Edition : Une belle surprise taillée dans la nostalgie

Par Camille Allard - publié le

Age of Empires veut revenir. Et quoi de mieux préparer le terrain à l'arrivée d'un épisode IV, que de proposer un remaster du tout premier volet avec Age of Empires : Definitive Edition ? Pas très subtil mais habile, cela permet de faire monter la pression, jouer sur la nostalgie et créer l'attente. Encore faut t-il que la qualité soit là.

Avant d'en savoir plus sur Age of Empires IV développé par Relic Entertainment, Microsoft a décidé, à la façon de Blizzard avec StarCraft il y a quelques mois, de sortir le tout premier jeu du placard avec une édition remastérisée toute belle reprenant les grandes lignes du titre de 1997 - sans grands chamboulements. À savoir un jeu de stratégie retraçant une bonne partie de l'Antiquité avec une bonne partie des civilisations illustres de l'époque. Rome, l'Égypte, la Macédoine, la Perse, la Phénicie, aussi, et bien d'autres. Avec toujours le même principe : on commence avec des villageois, on construit des maisons, une caserne, on exploite les ressource et se prépare à détruire la faction voisine. C'est archaïque mais ça reprend de A à Z le gameplay de l'époque. Et cela n'empêche pas, quand vient le temps de l'amélioration technologique permettant de changer d'ère et donc de changer ses bâtiments, de toujours ressentir ce petit frisson de plaisir. 

Le chirurgien esthétique n'y est pas allé de main morte 

2018 oblige, on a tout de même quelques belles améliorations que le genre RTS a pu connaitre au fil des dernières années. Parmi elles, le point de ralliement qui permet de regrouper au même endroit des unités recrutées. On peut aussi profiter de la programmation d'unité dans un seul et même bâtiment, une évidence à l'heure actuelle mais qui est toutefois bienvenue.

Cela ne transcende pas le gameplay, mais ça reste louable de faire entrer un jeu monument dans le présent. Si vous voulez vraiment voir une différence créant un contraste net avec le jeu d'origine, il va falloir se tourner vers la partie technique. Un lifting de qualité et un beau travail visuel a été réalisé : tout s'avère plus fin et les unités ainsi que les bâtiments ont vraiment pris un joli coup de bistouri, très propre. Mais il y a un revers à la médaille. On regrette par exemple le coté saccadé et old school des animations. Mais rien qui vient entacher réellement le plaisir de jeu. Car soyons honnête, quel bonheur de retrouver avec cet aspect si net tout ce contenu...

Un remaster qui fait les choses bien

Belle surprise, la remasterisation fait aussi son effet sur la partie sonore et notamment sur la musique avec une réorchestration des morceaux. Pour les personnes n'ayant aucun souvenir des musiques de ce volet, c'est une belle entrée en matière. Les autres sons du jeu comme lors des combats sont quasiment identiques et ne vont pas venir chambouler vos habitudes. La fameuse interjection "Wololo" des prêtres qui est avec les années devenue un véritable meme est toujours présente et c'est bien là l'essentiel.

Outre dans le son, on retrouvera aussi certaines améliorations de gameplay comme l'augmentation de limite de population (sans avoir recours à un cheat code), une meilleure interface qui est héritée des versions HD des jeux et enfin différents niveaux zooms qui sont une catastrophe sur un écran 4K et qui ne sont pas fluide sur un écran 1080. Au rang des problèmes on notera aussi le pathfinding parfois désastreux, c'est d'autant plus honteux que les développeurs annoncent dans les nouveautés un meilleur...pathfinding. On a vraiment l'impression de ce coté-ci d'avoir le jeu dans son jus d'origine sans une once d'amélioration et c'est fort dommage.

Du multijoueur dans Age of Empires I

Absent du tout premier jeu et uniquement présent à partir du deuxième épisode, le mode multijoueur fait ici son entrée. Une très bon point qui pose malgré tout quelques problèmes : du lag. Et cela pour tout le monde, peu importe la vitesse de votre connexion. L'envie d'aller affronter des amis se fait tellement forte qu'on finira par passer outre. Car c'est aussi ça Age of Empires : Definitive Edition, une bouffée de nostalgie qui vous prend aux tripes et qui vous rappellera les heures les plus sombres de votre jeunesse ou de votre enfance. Cette même époque où tout joueur de AoE aura passé des heures à expérimenter divers cheats codes pour faire apparaître une voiture de course et autres joyeusetés. Le bon temps.

Bon
7
Si le jeu s'adresse aussi aux néophytes, le public visé par ce Age of Empires : Definitive Edition est clairement celui des nostalgiques. Le but de Microsoft est de rameuter toute cette génération de joueurs qui a grandi avec la licence Age of Empires. RTS pur jus, le remaster est une bonne mise en bouche, une belle entrée pour attendre le plat principal : Age of Empires IV qui n'a pas encore de date mais qui est déjà sur toutes les lèvres. Si vous vous voyez déjà vibrer, foncez ! Vous n'avez pas grand chose à perdre d'autant que le jeu ne coûte finalement que 20 euros. Pour tous les autres, c'est un bon moyen de (re)découvrir un mastodonte de l'Histoire du jeu vidéo et un des piliers du jeu PC. Malgré les bugs comme le pathfinding honteux et les problèmes de zoom, le remaster est loin d'être fainéant et le lifting graphique et audio se suffisent à eux seuls pour apprécier ce titre.
par
+ On aime
  • Une refonte graphique de qualité.
  • La réorchestration des musiques.
  • Un feeling old-school indescriptible.
  • Les nouvelles mécaniques (ralliement, programmation d'unités...).
- On n'aime pas
  • Pathfinding au fraise.
  • Du lag à gogo en multijoueur.
  • Des problèmes de zooms (en 4K et en 1080).
Donnez votre note
note
--

Ce jeu n'a pas encore été noté

Ma collection sur PC
Je l'ai 0
J'y joue 0
Je le vends 0
Je le cherche 0
Vos tests
Pas de test de lecteur pour ce jeu.
Soyez le premier à en rédiger un !

Galerie photo Age of Empires : Definitive Edition - 6 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

7 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (7)