1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    Le réalisateur de God of War (PS4) est pour une augmentation du prix des jeux

Le réalisateur de God of War (PS4) est pour une augmentation du prix des jeux

Par Romain Mahut - publié le
×

À l'approche de l'arrivée d'une nouvelle génération de consoles, un sujet fait de plus en plus de bruit. Ce sujet, c'est celui de l'augmentation du prix de vente des jeux AAA et des titres tirés de plus grosses licences. Cory Barlog vient de se prononcer en faveur de cette hausse. 


À lire aussi : PS5 : Vers des jeux généralement plus chers ? Les éditeurs y pensent


En annonçant que le prix des versions PS5 et Xbox Series X de NBA 2K21 sera plus élevé que celui des versions PS4 et Xbox One, 2K a révélé ce qui pourrait bien être une intention généralisée de l'industrie du jeu vidéo d'augmenter le prix des jeux vendus sur consoles next-gen.

Si certaines personnalités de l'industrie, comme l'ancien président des Sony Worldwide Studios, se sont prononcées en faveur d'une réduction de l'envergure et de la durée de vie des jeux pour contenir l'explosion des coûts de productions des jeux AAA, d'autres estiment qu'il est nécessaire de revoir à la hausse le prix de vente des jeux. Cory Barlog fait partie de ce second camp. Le réalisateur de God of War sur PS4 s'est en effet exprimé à ce sujet sur Twitter lorsqu'il a répondant à un joueur qui affirmait ne pas pouvoir payer les jeux 70 dollars :

Le prix des jeux doit augmenter. Je préfère une augmentation initiale du prix de vente que la pompe à fric infernale et toujours en marche que certains jeux sont devenus. 

Si le choix d'une augmentation du prix pour limiter le recours aux microtransactions est une position qui se défend, il est difficile d'imaginer que les éditeurs qui auront recours à l'augmentation du prix de vente de leurs jeux s'abstiendront de proposer des microtransactions et du DLC en quantité.

Il paraît par exemple peu probable que NBA 2K21 ne proposera pas de microtransactions tant les jeux 2K et la série des NBA 2K en particulier en regorgent. Cela étant dit, il est vrai qu'il existe également des titres solo, comme God of War, qui n'abusent pas des microtransactions. Et pour les studios derrières des productions de ce type, l'augmentation du prix peut paraître incontournable. De leur côté, les consommateurs devraient quant à eux se retrouver une fois de plus devant le fait accompli. 

Dans quel camp vous situez-vous devant ce débat ? Pensez-vous qu'une augmentation du prix de vente initial des jeux limitera les éditeurs dans leurs recours aux microtransactions et DLC ? Comprenez-vous que l'augmentation des coûts de développement doit se répercuter sur le prix de vente des jeux ? Exprimez-vous sur ces sujets dans les commentaires ci-dessous.

La rédaction vous recommande

22 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (22)