1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    TEST de la souris Cooler Master MM711 : Un poids plume confortable et précis

TEST de la souris Cooler Master MM711 : Un poids plume confortable et précis

Par Nerces - publié le
Image

Quelques semaines après la sortie de la MM710, Cooler Master a en quelque sorte enfoncé le clou en commercialisant une seconde souris ultra légère. Depuis, plusieurs versions successives de la MM711 ont été distribuées avec de multiples coloris. Nous faisons aujourd'hui le point sur cette souris d'à peine 60 grammes qui ne fait l'impasse sur aucune des fonctionnalités essentielles.

La MM710 accusait exactement 53 grammes sur la balance. La MM711 est sept grammes plus "lourde". Si l'embonpoint est tout relatif - à 60 grammes, elle reste l'une des plus légères sur le marché - il permet toutefois à Cooler Master de nous en mettre plein la vue avec un système RGB qu'il est impossible de ne pas remarquer. C'est du reste la principale innovation de cette MM711 sur sa grande soeur dont elle reprend les patins en PTFE, les boutons, le capteur Pixart PMW3389 et même le câble ultraweave qui fait - à raison - la fierté de son fabricant.

Un design symétrique... à l'exception des boutons de pouce

À moins d'avoir déjà passé du temps avec une souris de moins de 70 grammes, sortir la MM711 de son carton surprend forcément. Elle ne pèse pas grand-chose. C'est comme si elle était « vide ». Très vite, on remarque le design ambidextre adopté par Cooler Master pour sa création, un design réussi avec une souris trapue qui se destine plus logiquement aux petites, voire aux mains de taille moyenne. Avec moins de douze centimètres de long, les plus grandes mains ne seront pas à leur aise à moins d'adopter une tenue du bout des doigts ou finger tip grip comme disent les anglophones.

Hélas, le design ambidextre de la souris n'est pas une totale réussite et, dans les faits, elle s'adresse bien plus aux droitiers qu'aux gauchers. Déjà, ces derniers seront gênés par la présence des deux boutons de pouce sur le côté gauche de la souris, mais en plus ils ne pourront, eux, pas profiter de ces accessoires pourtant indispensables aux joueurs. Cooler Master aurait sans doute pu imaginer un système pour masquer / déplacer les boutons en question, mais cela aurait évidemment renchérit le coût de la souris et sa légèreté en aurait aussi pris pour son grade.

Dès lors que l'on pose son regard sur la souris, il est impossible de ne pas remarquer sa structure en nid d'abeille : une astuce employée pour en limiter le poids. Dans certains cas, cette astuce entraîne une perte de solidité de la structure. Ce n'est pas le cas ici et quelles que soient les pressions exercées sur le corps de la souris, à aucun moment on a l'impression de pouvoir la tordre. En revanche, il faut reconnaître que le premier contact avec le dos façon « gruyère » peut surprendre. Nous nous y sommes fait rapidement, mais certains joueurs garderont une sensation inconfortable. À tester.

Nous l'avons dit, Cooler Master exploite cette structure en nid d'abeille afin de proposer un exubérant système d'illumination, largement paramétrable. Nous y reviendrons. Puisque nous parlons esthétique et comme vous pouvez le voir sur les photos, nous avons reçu la version noire matte, mais il existe six coloris : noir mat / glossy, blanc mat / glossy, blue steel et golden red. Enfin, impossible de parler esthétique sans évoquer le câble USB : tressé, il brille par sa souplesse qui donne l'impression d'avoir une cordelette entre les mains. C'est redoutablement pratique à l'usage.

Un capteur 16 000 points par pouce bien connu signé Pixart

Si la MM711 adopte un design relativement original, on ne peut pas en dire du capteur niché au coeur de la bête. Cooler Master a effectivement opté pour le fameux Pixart PMW3389, un modèle capable d'une sensibilité maximale de 16 000 points par pouce et que l'on retrouve sur de très nombreuses souris. Cela dit, ce n'est clairement pas un mauvais choix : il est effectivement adopté par de nombreux constructeurs car il est peu coûteux, parfaitement fiable et doté d'un excellent niveau de sensibilité. Pour ne rien gâcher, il fonctionne impeccablement quelle que soit la surface.

À l'usage, nous n'avons rien à lui reprocher et peu importe vos jeux de prédilection ou votre style, vous devriez y trouver votre compte. L'extrême légèreté de la souris la destine plutôt à des jeux nerveux où la rapidité d'exécution est essentielle, mais là encore, à vous de voir. Notez que de base, il est possible d'utiliser le bouton derrière la roulette pour faire varier la sensibilité sur sept paliers réglés par défaut à 400, 800, 1200, 1600, 3200, 6400 et 16 000 PPP. Notez d'ailleurs que la molette change de couleur afin de signifier quel profil est actuellement sélectionné

Puisque nous parlons de la molette, sachez que coût et légèreté obligent, il n'est pas question d'un modèle débrayable ou de clics latéraux. En revanche, la molette retenue par Cooler Master est très agréable : sa rotation est souple sans échapper à notre contrôle et les crans sont perceptibles juste ce qu'il faut. S'ils sont peu nombreux, les boutons répondent eux-aussi à la perfection : il s'agit de commutateurs Omron garantis pour « seulement » 20 millions de clics. Une valeur qui surprend alors que de plus en plus de constructeurs évoquent 50 millions, mais qui reste suffisante.

MasterPlus

De manière plus originale et soucieux de préserver l'intégrité de sa souris, Cooler Master a doté la MM711 d'une certaine résistance à la poussière et aux éclaboussures. Entendons-nous bien, aucune certification IPxx n'est au menu, mais votre transpiration ne lui posera aucun problème par exemple. Cooler Master souligne cependant qu'il n'est pas question d'immerger la souris, bien sûr. Une protection bienvenue qui renforce encore le confort général observé à l'utilisation de la MM711. Un confort que l'on peut encore renforcer via l'application MasterPlus.

Le logiciel Cooler Master est bien pensé avec un onglet inévitablement consacré aux fonctionnalités des commandes. Un second onglet se focalise sur les effets d'illumination : on peut évidemment définir différentes animations, différents coloris, mais on peut aussi tout désactiver. L'onglet performances est dédié aux réglages de la sensibilité, du taux d'interrogation, mais aussi de la vitesse du double clic ou de la distance de décollage. Un onglet macros se destine à la création... de macros. Enfin, il est possible de définir des profils, mais la souris n'ayant aucune mémoire, ils sont liés au logiciel.

x x x x x
    EN RÉSUMÉ    
   

UN POIDS PLUME CONFORTABLE ET PRÉCIS 

Sans révolutionner le concept des souris ultra légères qu'il avait déjà abordé avec la MM710, Cooler Master en propose une nouvelle variation. La MM711 reste donc un modèle poids plume que l'on utilise sans aucune fatigue, et ce, de longues heures durant. Une fois encore, c'est en creusant la structure de la souris que le constructeur parvient à atteindre les 60 grammes et ce dos en "nid d'abeille" pourrait gêner certains joueurs. Rien à redire en revanche sur la précision qu'il s'agisse de celle du capteur Pixart PMW3389 ou des boutons idéalement placés. Rien à redire non plus sur l'excellente glisse de la souris. Enfin, nous aimerions insister une fois encore - Cooler Master n'est pas le premier à proposer cela - sur la qualité du câble fourni. Il n'est certes pas détachable, mais sa souplesse façon « cordelette » est d'abord surprenante, très vite, réjouissante. Plus jamais vous n'aurez cette sensation du câble qui se coince. Une souris remarquable... à condition d'accepter son design un peu particulier.

   
x x x xxxx x x x
     ON A AIMÉ :    ON N'A PAS AIMÉ :    
   
  • Souris compacte et bien dessinée
  • Remarquable légèreté (60 g)
  • Molette d'excellente facture, précise et souple à la fois
  • Sensibilité du capteur impeccable
  • Câble souple façon « cordelette »
  • Glisse très agréable
 
  • Destinée aux droitiers et aux petites mains
  • Structure nid d'abeille qui peut gêner
  • Exclusivement filaire, câble non détachable
  • Molette non débrayable
   
x x x x x
    FICHE TECHNIQUE :    
   
  • Prix : 65 euros environ
  • Poids : 60 g
  • Dimensions : 117 x 62 x 38 mm
  • Connexion : Exclusivement filaire, USB (1,8 m)
  • Commandes : 6 boutons, 1 molette non-débrayable
  • Capteur : Optique, PixArt PMW3389
  • Sensibilité : 50 - 16 000 PPP
  • Taux de réponse : 125 - 1 000 Hz
  • Garantie : 2 ans
  • Où acheter ? : Amazon
   
         

Galerie photo - 4 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande