1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    F1 2020 toujours en pole ? On y a joué, notre premier avis depuis un siège de PDG

F1 2020 toujours en pole ? On y a joué, notre premier avis depuis un siège de PDG

Par Vincent Elmer-Haerrig - publié le
×
vidéo : F1 2020 First Look Circuit Zandvoort
vidéo : F1 2020  : First Gameplay Trailer
vidéo : F1® 2020 | Bande-Annonce Trailer

Se renouveler et savoir s'adapter aux évolutions, c'est tout le défi d'un jeu qui doit avoir sa nouvelle version tous les ans. En la matière, F1 2020 dévoile quelques unes de ses nouveautés. Comme très souvent sa s révolution, mais avec l'ambition d'aller encore plus loin sur ce qui fait son succès. Le F1 "déconfiné" arrive et il semble en excellente santé !

La F1 est dans la tourmente. Il n'est évidement pas question d'avoir une saison normale cette année. Les grosses annonces restent donc un peu en retrait (sauf dans le cas du départ de Vettel de chez Ferrari), mais nous avons toujours une solution virtuelle qui se profile et elle a intégré les nouveautés officielles.

Mise à jour

C'est donc bien entendu une belle mise à jour des équipes alignées en 2020 et des 22 circuits qui devaient constituer cette saison. La version que nous avons pu essayer en comptait 7 dont les très attendus Hanoi et Zandvoort. Quelques belles dames historiques étaient également au rendez-vous, ainsi que l'antichambre de  la F1 avec la F2.

Mais revenons aux deux nouveaux circuits qui bénéficient du même soin que ceux qui sont déjà présents au niveau de leur modélisation. Hanoï joue sur l'équilibre avec une ligne droite énorme, mais aussi des passages très techniques. De quoi s'arracher les cheveux à trouver les bons réglages pour tirer le plein potentiel de la voiture.

Un plein potentiel qui devra se développer sur les 10 saisons que constituent une carrière dans F1 2020. La gestion de l'évolution de l'écurie reste presque identique à la dernière mouture, avec tout de même quelques nouveautés qui reflètent les choix cornéliens de la réalité. Ainsi, le développement des moteurs sera conforme aux avancées spécifiques des marques et vous pourrez choisi de sacrifier la fiabilité sur l'autel de la performance. Faut-il prendre ces risques ?

Votre propre écurie

Si la gestion de l'écurie fait maintenant partie de l'ADN de la franchise avec ses séances d'essai et ses arbres d'améliorations, vous pouvez désormais aller encore plus loin, en créant la vôtre de A à Z. Recherche de sponsors, choix d'un motoriste, pilotes, livrées, logos... Vous avez de quoi développer le team à votre image avec des performances qui correspondent au milieu de tableau en début de carrière.

Cela devrait influer sur votre façon d'appréhender les courses. Si un pilote veut toujours être devant, un patron d'écurie peut se satisfaire de voir son coéquipier marquer de précieux points au championnat. Comme tout patron, il faut gérer le calendrier de l'équipe. Phases de développement, entraînements des pilotes, votre entreprise se développe et change au fil de ses évolutions. Tout cela est d'assez bonne augure. 

F1 2020 risque d'être bien plus complexe si vous décidez à la fois d'être gestionnaire d'équipe et pilote. Mais il devrait y gagner en profondeur. Pour ne pas perdre tout le monde, Codemasters a toujours un paquet d'aides à disposition.

La formule un pour tous



Si vous n'avez pas envie de vous plonger dans une carrière longue et complexe et que le plaisir doit passer avant le challenge, des options de "casualisation" sont proposées. Direction assistée, bordures adhérentes, retour automatique en piste, ajustement automatique de la cartographie moteur, DRS également automatique. Bref, vous avez tout pour revenir à l'époque de Super Monaco GP ou presque. Ne hurlez pas au scandale, ce sont des options et c'est à l'utilisateur de choisir si le bonheur passe par l'effort ou non. Il s'agit d'attirer les fans de F1 qui ne sont pas des as de la manette et du volant.

D'ailleurs, pour ajouter un peu de convivialité, un vieux camarade est de retour : l'écran partagé ou split screen si vous voulez être "in". C'est donc la possibilité de jouer à deux devant le même écran. Sans doute pas une façon de retourner la table, mais une chouette attention tout de même.

Manette ou volant entre les mains, c'est toujours le même plaisir. La voiture est vivante, elle est sensible à votre style de conduite et évolue en fonction de celui-ci. Balancez tout dans tous les sens et vous allez fusiller vos pneus. Roulez violent et voyez votre consommation s'envoler. Rouler, c'est aussi gérer intelligemment sa course, choisir le meilleur moment pour s'arrêter au stand, utiliser le DRS à chaque fois que c'est possible, attaquer quant il faut ou au contraire rouler plus cool...

ON ATTEND... F1 2020 COMME LE BON VIN
Ça se bonifie avec le temps. Certes, la personnalité ne change pas en profondeur et c'est tant mieux, car F1 2020, même seul en course reste une belle référence officielle de la F1. A tel point que les Youtubers n'en peuvent plus des "strikes" de la FIA avec du contenu identifié comme de vraies courses... Cette itération 2020 se présente très bien avec de vrais plus dans le cheminement sans changer leu coeur de la conduite qui va gagner quelques subtilités supplémentaires. Gagner une course dans F1 2020 procure un plaisir immense, même sans être forcément sur la première place du podium.

Galerie photo F1 2020 - 6 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

5 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (5)