1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    Gears Tactics : Nos impressions sur un XCOM-like sous testostérone prometteur

Gears Tactics : Nos impressions sur un XCOM-like sous testostérone prometteur

Par Camille Allard - publié le
×

Dans des conditions un peu particulières à cause du confinement européen, nous avons tout de même pu assister à une preview d'une heure de Gears Tactics sous forme de streaming commenté par un développeur, en l'occurrence Tyler Bielman, Publishing Design Lead chez The Coalition.

Gears Tactics est comme son nom l'indique un Gears un peu particulier puisqu'il se décline sous la forme d'un jeu de stratégie tactique dans la droite ligne d'un XCOM 2. Notons d'ailleurs pour les fans que l'histoire bien qu'originale est tout à fait "canon" et entre dans la continuité des TPS.

Un vieux loup de mer ne sera donc pas dépaysé ni dans le scénario ni dans les ennemis que l'on affronte. Inversement, tout est fait aussi pour qu'un novice qui ne connait pas du tout l'univers (typiquement un joueur 100% PC qui n'a pas forcément pris le temps de s'aventurer dans ce type de jeu) puisse aussi s'y retrouver. C'est le cas de votre serviteur, et malgré tout le fun est présent, en tout cas sur ce que l'on en a pu en voir.

À la hauteur d'un XCOM

Difficile de ne pas mentionner XCOMmen parlant de ce type de jeu tactique puisque c'est un peu le mètre-étalon en la matière. Les combats se font au tour par tour et on gère une équipe de soldats en vue de dessus. Contrairement à d'autres jeux aux budgets moindres qui surfent sur la vague et qui arrivent péniblement à s'en sortir, Gears Tactics profite évidemment de toute la force de frappe et la trésorerie de Microsoft. Forcément ça aide et on a en face de soi un véritable AAA du tactique.

C'est beau, c'est bien mis en scène et il n'y a rien à jeter techniquement. Rappelons en plus que nous avons eu droit uniquement à une version Stream qui ne fait pas forcément honneur à la qualité technique finale que l'on trouvera en jeu. Le système de combat au tour par tour est moins codifié que dans un XCOM cependant. On ne retrouve par exemple pas de système de cases au sol pour se déplacer et globalement Gears Tactics est un poil plus nerveux dans ses actions. La caméra vue du dessus laisse place à une version "cinéma" lors des actions de nos soldats pour rendre le tout plus dynamique. Et ça fonctionne, d'autant plus que le combo avec le côté brutal et gore de l'univers Gears of War fonctionne bien. Chaque fois que l'on abat un ennemi on a droit à de l'hémoglobine en quantité industrielle et une fois de plus les amateurs de TPS ne seront pas vraiment dépaysés.

Bad-ass !

Le jeu propose 4 modes de difficulté ainsi qu'un mode Ironman (empêchant de pouvoir charger une partie en cas d'erreur de notre part). Chaque début et fin de mission sont ainsi ponctuées par une cinématique, toujours avec ce côté un peu Starship Troopers propre à la saga. Un héroïsme et une virilité exacerbée, de grosses armures, des coupes undercuts et des grosses barbes de hipster.

C'est d'ailleurs un peu le cas du personnage principal, le commandant Gabe Diaz qui est mandaté pour recruter son équipe de soldats et vaincre l'engeance Locuste. Contrairement à Xcom il n'y a pas d'arrêt à la base. Tout se fait via le convoi, un gros véhicule blindé faisant office de base mobile et permettant de faire plusieurs choses telles que :

  • Recruter de nouveaux soldats
  • Améliorer le matériel
  • Upgrader nos troupes via un système de skill (environ 30 skills par classe de soldat).

Personnalisation Extrême

Chapeau d'ailleurs aux studios Splash Damage et The Coalition pour son système de personnalisation extrêmement complet qui permet de changer l'allure de nos soldats. Tout y passe : il est ainsi possible de changer le haut et le bas de nos armures parmi une multitudes de possibilités, les couleurs de chaque pièce d'armure ainsi que l'aspect du métal de celles-ci. Bref de ce point de vue, vous en avez pour votre argent et il est dès lors difficile d'imaginer quelque chose de plus complet.

Avec la gestion de notre équipe de bidasses en folie, il est bien évidemment nécessaire de réfléchir à nos actions. Comme son grand frère TPS, Gears Tactics propose un système de couverture nécessaire à la survie de nos troupes et il est de bon ton de contourner l'ennemi, et de jongler avec nos différents skills pour vaincra l'équipe adverse. Chaque classe possède ce que le studio nomme une "arme signature" qu'il est facile d'identifier. On retrouve par exemple le fameux fusil d'assaut - tronçonneuse et autres armes "délicates" pour donner la mort à son prochain. Une classe avec un fusil à pompe devra s'approcher de l'adversaire pour faire plus de dégâts et certaines attaques coûtent par exemple moins de points d'actions ce qui permet d'élaborer des tactiques toujours différentes.  

L'un des gros atouts de Gears of War ce sont les combats avec les boss et c'est donc avec un certain plaisir que l'on retrouve cette possibilité (obligation) dans Gears Tactics. C'est d'ailleurs ce qui a conclu notre preview, un combat avec une araignée géante (visible sur les screenshots qui parsèment cette preview).

Le combat contre un boss est évidemment beaucoup plus délicat d'autant qu'ici ce dernier avait la possibilité de faire sortir du sol une multitude de locustes "basiques". Comme un boss dans le TPS, celui-ci avait en plus des attaques assez meurtrières comme la possibilité  de propulser des roquettes. Bref du fun et des casses-têtes en perspective.

ON L'ATTEND... AVEC ATTENTION !
Prévu pour le 28 avril 2020 sur PC et Xbox One, Gears Tactics semble avoir les reins solides pour prendre le chemin glorieux d'Xcom 2. Indéniablement fun, il semble piocher avec intelligence dans l'univers de Gears of War tout en essayant d'avoir sa propre vision du jeu tactique traditionnel avec notamment le combat de Boss qui semble très important au coeur et à l'esprit du studio. On attend maintenant d'avoir le jeu en mains (propres) mais pour l'instant ça a l'air plutôt prometteur sans toutefois révolutionner le genre.

Galerie photo Gears Tactics - 9 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

12 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (12)