1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    Maneater : Nos premières impressions sur ce Dents de la Mer sous amphétamines

Maneater : Nos premières impressions sur ce Dents de la Mer sous amphétamines

Par Camille Allard - publié le
×

L'année dernière lors du PC Gaming Show nous avions pu découvrir la bande annonce complètement folle de Maneater, un jeu dans lequel on incarne... un requin avide de vengeance. Nous avons eu l'occasion de jouer pendant une heure au jeu et force est de constater que c'est beaucoup plus qu'un simple "jeu-blague".

Le postulat de Maneater est simple : votre maman requin a été éventrée par un chasseur bourrin alors que vous avez également failli y laisser votre peau. Vous êtes désormais seul et allez devoir vous débrouiller pour survivre.

Dans le même temps, vous êtes également avide de vengeance et de sang, les humains vont forcément payer. Vous commencez avec un requin de quelques jours (et donc tout petiot) et plus vous allez monter de niveau plus vous allez grossir et devenir énorme. Aussi étrange que cela puisse paraître vous commencerez dans un bayou de Louisiane et petit à petit vous allez vous diriger vers la mer. Le jeu fonctionne un peu à la manière d'un RPG avec de larges zones en monde ouvert à explorer. La vie sous-marine regorge de vie et il va falloir trouver de quoi se nourrir ainsi que nuire aux humains. Cela peut passer par la destruction d'un petit bateau de pêcheur à celle d'une sortie d'égout. Tout est bon pour faire un carnage.

Surréaliste mais tellement fun

L'exploration est l'occasion de se rendre compte que le jeu est très joli, aussi bien dans ses textures que dans les différents effets de lumière.. Il est possible avec une simple touche d'immerger son requin et de découvrir les fonds marins ou alors de rester en surface, aileron apparent (le mode prédateur) pour voir ce qui se passe au-dessus.

Il faut dire que le monde grouille de vie et il est assez surprenant les premières minutes de jeu alors qu'on s'attendait à une sorte de sympathique blague vidéo-ludique. Ça nous apprendra. Les animations sont particulièrement réalistes, notamment dans les mouvements de nage ou encore lors des attaques. Justement, lorsque l'on attaque une petit proie il est possible de la dévorer rapidement mais quand il s'agit d'une proie plus conséquente il est possible de la traîner sur plusieurs mètres pour qu'elle se vide de son sang. Il est aussi possible de bouger la gueule violemment pour déchiqueter les corps et les avaler plus facilement. Pour pousser les choses dans le grotesque vous pouvez également donner de violents coups de queue pour projeter les ennemis. Enfin il est possible d'effectuer des sauts en dehors de l'eau comme les dauphins et même effectuer des "figures". Bref le jeu est complètement fou à la manière d'un Sharknado, et ne se prend clairement pas au sérieux.

Un jeu pas très PETA Friendly

Certes on se venge sur des humains mais on dévore aussi la moitié de l'écosystème marin au fil de nos pérégrinations. Poissons, tortues de mers, méduses... Tout y passe dans des marres de sang géantes. Tout est une potentielle proie, même les alligators puisqu'ils représentent d'ailleurs une menace dans la première partie du jeu.

Un peu à l'image d'un GTA après un certain nombre de morts, la "police" (en l'occurrence les gardes-côtes) nous pourchasse inlassablement. Cela donne lieu a des scènes surréaliste dignes d'un épisode de Benny Hill où des dizaines de plongeurs tentent de nous tuer avec des harpons. En général il est grand temps de fuir et d'aller dans une planque (une grotte sous-marine) qui permet de se régénérer mais aussi d'améliorer notre requin (comme dans un RPG). Ainsi l'une des premières améliorations disponibles se trouve être un nouveau sonar qui permet à notre requin de repérer ses proies d'encore plus loin. Le moindre mouvement dans l'eau peut être un indice et ouvrir votre festin. 

Piochant aussi dans du Far Cry il y a sur votre carte plusieurs boss qu'il va falloir tuer pour passer à la zone suivante. Il peut s'agir d'humains mais aussi d'animaux marins (autres requins, alligator, etc). Bref, malgré le côté un peu répétitif de la chose le jeu s'avère extrêmement fun.

ON L'ATTEND... AVEC IMPATIENCE !
Pour être tout à fait honnête nous n'attendions pas grand chose de ce jeu de requin qui ressemblait à une vaste blague. Mais une fois la manette (ou le clavier) en main, force est de constater que c'est extrêmement fun et même jouissif. Le jeu offre une véritable sensation de liberté et s'avère un véritable défouloir. Maneater est prévu sur PS4, Xbox One et PC pour le 22 mai 2020. Il devrait sortir sur Nintendo Switch un peu plus tard dans l'année.

Galerie photo Maneater - 9 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

5 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (5)