1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    Nintendo PlayStation : Le créateur de l'Oculus Rift veut l'acheter et explique pourquoi

Nintendo PlayStation : Le créateur de l'Oculus Rift veut l'acheter et explique pourquoi

Par Romain Mahut - publié le
Image

La vente de la mythique Nintendo PlayStation a enfin débuté officiellement et les enchères ont en quelques heures atteintes une somme folle. Un des enchérisseurs a décidé de se faire connaître et de révéler ses raisons de tenter d'acquérir cette pièce à priori unique.


À lire aussi : Nintendo Play Station : Shuhei Yoshida y avait joué... et il nous taquine


Palmer Luckey, le créateur de l'Oculus Rift et co-fondateur d'Oculus VR, affirmait la nuit dernière sur son compte Twitter être l'enchérisseur principal sur celle que l'on surnomme la "Nintendo PlayStation." 

Je suis actuellement l'enchérisseur principal sur ceci. Qui sont les autres dingos qui n'arrêtent pas de surenchérir ?

Dans une série de tweets postés en réponse à des remarques d'internautes, le richissime entrepreneur explique pourquoi il veut mettre la main sur ce prototype :

Parce que j'ai la plus grande collection de consoles de jeu (affirmation impossible à vérifier à l'heure actuelle, ndlr) et parce que je mène actuellement une quête de numérisation et de préservation de l'histoire des jeux vidéo physiques. La réalité virtuelle parfaite assurera que les expériences originales vivront pour toujours mais en attendant, nous devons maintenir ces choses en vie et fonctionnelles. 

Lorsqu'un internaute lui a parlé du travail en matière de préservation effectué par un musée américain, Palmer Luckey a répondu :

J'adore ce qu'ils font et partage leur conviction en ce qui concerne l'importance de la préservation d'une histoire vivante. Ces derniers temps, j'ai été concentré sur du travail qui permettra un accès de masse à toutes les variantes des expériences originales bien après la fin de vie naturelle du hardware. 

Et lorsque des twittos lui ont dit que ses promesses étaient du vent et qu'il n'avait fourni aucune preuve du travail de préservation effectué, l'entrepreneur a répondu avec d'autres affirmations :

J'ai fait plus pour la préservation des jeux vidéo que presque n'importe qui et ce que j'ai fait a souvent été fait avec des standards de qualité plus élevés que n'importe quelle institution dont j'ai connaissance. Je ne peux pas prétendre avoir un niveau de sagesse sublime, mais j'en sais bien plus au sujet de la productivité de mes initiatives que vous. 

Sans surprise, il lui a été demandé de prouver ses dires. Ce que Palmer Luckey n'a pas fait. À la place, il a fait une autre affirmation : 

La disponibilité publique (du résultat de ses travaux en matière de préservation) n'est qu'une question de temps. J'ai fait en sorte que les choses restent discrètes d'ici là. Je préserve les exemplaires originaux (des jeux et consoles) dans le complexe de stockage le plus avancé (technologiquement) jamais construit. 

Il va donc falloir le croire sur parole (ou pas) jusqu'à ce qu'il se décide à révéler le fuit de son dur labeur. À noter que les enchères de la Nintendo PlayStation sont actuellement à 360.000 dollars (environ 331.000 euros) et il n'est pour l'instant pas possible de connaître l'identité de l'enchérisseur principal. 

Quelle serait l'issue idéale de la vente de la "Nintendo PlayStation" selon vous ? Que vous inspirent les déclarations de Palmer Luckey ? Donnez-nous votre avis dans les commentaires ci-dessous. 

La rédaction vous recommande

4 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (4)