1. Jeux Vidéo Gameblog
  2. >
  3. Actualités
  4. >
    Ubisoft bouleverse son équipe éditoriale et a annulé un jeu Ubi Montréal "très avancé"

Ubisoft bouleverse son équipe éditoriale et a annulé un jeu Ubi Montréal "très avancé"

Par Romain Mahut - publié le
Image

Les résultats décevants réalisés par plusieurs des sorties récentes d'Ubisoft n'ont pas été sans conséquences du côté de chez l'éditeur français. Les jeux produits par Ubisoft ayant pour objectif de rapporter (beaucoup) d'argent, Yves Guillemot et compagnie ont pris des mesures afin que la situation ne se reproduise plus. 


À lire aussi : Ubisoft : Un jeu non-annoncé annulé après 3 ans de développement


Le site VGC rapporte la réorganisation de l'équipe éditoriale d'Ubisoft afin que les prochains titres proposés par la maison d'Assassin's Creed aient moins de similitudes les uns avec les autres. En plus d'agrandir l'équipe et d'accorder une plus grande autonomie à ses vice-présidents, cette réorganisation a également eu pour conséquence l'annulation d'au moins un jeu.

Ce titre, en développement chez Ubisoft Montréal, était à un niveau de développement "très avancé" selon les sources de VGC. Difficile de ne pas faire de lien avec le jeu non-annoncé annulé après trois ans de développement dont nous vous parlions en décembre dernier. D'autres jeux auraient quant à eux été "retravaillés" afin que leur identité propre soit plus marquée. Sept vice-présidents auraient désormais pour charge une licence spécifique chacun et la possibilité de prendre davantage de décisions que par le passé.

Serge Hascoët, le patron de l'équipe éditoriale, et Yves Guillemot, le PDG d'Ubisoft, continueraient de vérifier le progrès des différents projets à des étapes clés de leur développement. Auparavant, la direction prise par les jeux était principalement imposée par Serge Hascoët, d'où les nombreuses similitudes d'un jeu à l'autre. Toujours selon VGC, les rôles de vice-président des différentes équipes seraient occupés par des personnalités comme Tommy François, Patrick Plourde (Child of Light) ou encore Maxime Béland (Splinter Cell).

Les plans changent

L'équipe éditoriale d'Ubisoft, jusqu'à présent composée d'une centaine de membres, supervise depuis les locaux parisien de l'éditeur la direction que prennent les différents jeux commercialisés par ce dernier. C'est par exemple à elle que les joueurs doivent la décision d'Ubisoft de principalement proposer des jeux en monde ouvert et systémiques mettant l'accent sur les éléments en ligne et évitant de prendre parti politiquement.

Pour rappel, Serge Hascoët avait promis en 2016 qu'il y aurait "de moins en moins de narration" dans les jeux Ubisoft afin de laisser les joueurs "écrire leur propre histoire." De toute évidence, cette façon d'envisager les jeux n'a pas nécessairement servi Ubisoft. 

L'éditeur français veut désormais que chacun de ses jeux ait une identité plus marquée et compte accorder plus de temps de développement afin qu'ils bénéficient d'un gameplay plus innovant. Pour tenter de ne pas reproduire les déceptions commerciales qu'ont été des titres comme The Division 2 ou Ghost Recon : Breakpoint, Ubisoft a retardé la sortie de plusieurs de ses jeux à venir comme Watch_Dogs Legion.

Reste maintenant à voir si cette réorganisation aura un véritable impact sur la production de l'éditeur breton. 

La rédaction vous recommande

14 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (14)