>
>
Football Manager 2020 : Nos premières minutes de jeu, nos premières impressions

Football Manager 2020 : Nos premières minutes de jeu, nos premières impressions

Par Alix Dulac - publié le
×

Attendu le 19 novembre prochain comme une victoire du PSG en Ligue des champions, Football Manager 2020 s'est dévoilé à nous il y a de cela quelques jours, à Londres, lors de sa présentation annuelle. Alors que notre test arrive à grand pas, on vous révèle nos premiers retours sur la nouvelle mouture de la célèbre simulation de gestion de football.

C'est à Londres, dans les locaux même de Sports Interactive, que Football Manager 2020 s'est dévoilé à nous. Et même si, depuis, les heureux veinards à avoir précommander le jeu ont pu se lancer à coeur perdu sur la bêta, il ne faut pas oublier tous ces entraîneurs en herbe (que nous sommes tous, fans de football, ne nous voilons pas la face) qui devront attendre patiemment le 19 novembre et même un petit peu plus pour pouvoir tenter de redresser l'OM, faire tomber le Bayern Munich, faire une saison complète avec Neymar ou encore décrocher une troisième étoile avec l'équipe de France. 

 

Pendant plusieurs heures, nous avons pu éprouver la nouvelle mouture du jeu de gestion de football le plus célèbre de la galaxie et donc, en éprouver les principales nouveautés. Ce qui est tout de suite frappant dans ce FM 2020, c'est encore une fois le travail apporté à l'esthétique globale du titre. Avec ses tableaux successifs et distincts, ses données toujours aussi renversantes - l'une des plus riches de l'histoire du ballon rond, en nombre comme en précision - Football Manager n'est et ne sera jamais une gravure de mode mais force est de constater qu'une année de plus encore, les petites mains savantes de Sports Interactive se sont échinées à rendre l'ensemble le plus agréable possible à l'oeil.

Une interface plus épurée mais pas plus intuitive

On déplore cependant une certaine lourdeur dans l'exécution de certaines tâches, notamment en ce qui concerne le marché des transferts, dont l'usage manque franchement de spontanéité. On est toujours en train de tâtonner pour lancer telle ou telle recherche, la faute à un menu pas forcément toujours très clair et à une abondance de filtres en tout genre. Mais pas au point de bouder notre plaisir d'aller chercher les prochaines pépites à venir ou les joueurs susceptibles de renforcer notre effectif, en qualité et en quantité.

Outre l'interface, c'est la politique générale du jeu qui a franchi un cap significatif cette année. Si FM a toujours été un jeu d'objectifs et d'achievements, cette mouture élève encore le degré d'exigence, avec un rapport beaucoup plus étroit entre votre direction et vous. Baptisé "Club Vision", ce nouveau procédé est assez simple: le board de votre club vous soumet un projet à long-terme, établi sur cinq ans, avec une progression censée être vertueuse. Installer le club sur le toit de l'Europe, en faire un prétendant au titre, remporter un titre national ou une des deux Coupes européennes, voilà autant de projets à mener, des projets qui vont évidemment être ajustés en fonction du pedigree de votre club... et du vôtre. 

Plus que jamais en lien avec votre club

En effet, votre passif, vos résultats dans vos équipes précédents et le style de jeu que vous aurez tenté de façonner constitueront votre CV; CV que voudront exploiter vos employeurs. Inutile de préciser qu'il faudra confirmer les attentes en vous, d'autant qu'à la fin de chaque saison, vos dirigeants ajusteront ou non leur projet sur cinq ans. Celui-ci sera revu à la hausse ou légèrement à la baisse en fonction de vos résultats. Et vous pourrez même convaincre votre direction de "lâcher" une compétition pour aborder une autre dans les meilleures conditions... mais il faudra travailler vos arguments et assumer cette prise de risques.

 

Evidemment, ce ne sont pas les quelques heures passées sur le jeu qui nous ont permis d'émettre un avis définitif sur ce procédé. Mais sur le papier comme en image, avec un menu dédié - les objectifs fixés en début de saison sont représentés sur un écran avec une salle de réunion en 3D en fond - tout cela est prometteur. C'est l'idée générale du titre, qui a également renforcé le lien entre le monde des agents de joueurs, ces derniers et vous.

Des efforts notables pour le moteur 3D

Tout comme votre club vous fixera des objectifs précis et saura vous dire à quoi vous en tenir, vous pourrez aussi mettre en avant la façon dont vous souhaitez utiliser tel ou tel joueur avant de l'enrôler. Une donne forcément utile, notamment au moment de draguer ouvertement un jeune espoir ou de convaincre une de vos jeunes pousses de rester dans votre giron et de ne pas vouloir exprimer son futur talent ailleurs.

On pourrait encore passer plusieurs lignes et plusieurs heures à étayer notre ressenti sur Football Manager 2020... sauf qu'il y a un test pour cela. On ne manquera pas de conclure cette preview en abordant le moteur 3D. Si ce dernier n'a pas changé, comprenez par-là que le suivi vidéo des matches ne joue toujours pas dans la même cour qu'un FIFA ou PES (choix totalement assumé par l'équipe de développement), il a quand même subi quelques changements appréciables, à l'image du toucher de balle et des contrôles, bien plus réalistes.

On vous laisse découvrir tout ceci dans notre vidéo de gameplay dédié et on vous donne d'ores et déjà rendez-vous prochainement sur notre site pour pouvoir savoir si oui ou non, Football Manager 2020 sera tout aussi indispensable que ses petits frères. Mais, entre nous, au fond de vous, vous avez déjà un début de réponse...En attendant, on vous invite sincèrement à vous (re)plonger dans l'excellent trailer de présentation juste en cliquant ici.

Galerie photo Football Manager 2020 - 6 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande