>
>
Atari VCS : Son architecte démissionne, Atari contre-attaque, les dernières infos

Atari VCS : Son architecte démissionne, Atari contre-attaque, les dernières infos

Par Thomas Pillon - publié le
×

Synonyme d'âge d'or du jeu vidéo américain ou au contraire de krach sans précédent dans l'histoire, Atari entend bien surfer comme d'autres constructeurs avant lui sur son aura des temps jadis en jouant à son tour la carte de la console aussi rétro que mini. 


À voir aussi : La Jaguar d'Atari, de console la pl­us puissante du monde à appareil pour dentistes


Annoncée au printemps 2017 (déjà), celle qui s'appelait alors Ataribox et qui sera finalement renommée Atari VCS un an plus tard semble aujourd'hui dans une certaine forme de tourmente, en tous cas si l'on en croit le témoignage publiée hier par le très britannique The Register

En effet, l'architecte principal de l'Atari VCS Rob Wyatt annonce qu'il vient de jeter l'éponge, accusant le constructeur de ne pas lui avoir versé de salaire depuis plusieurs mois : 

Ce vendredi 4 octobre, j'ai officiellement démissionné de mon poste d'architecte de l'Atari VCS. Atari n'a pas payé une seule de mes factures depuis six mois. En tant que petite entreprise, nous avons été chanceux de survivre jusqu'ici. 

Les amateurs de jeux très rétro pourraient dès lors s'inquiéter du départ de Wyatt de ce projet déjà reporté plus tôt cette année, sachant que ce dernier affirme s'être retiré en plein debug de la console, une tâche qui reviendra finalement à SurfaceInk. The Register rappelle avec malice que les comptes de l'entreprise dont le siège est situé dans notre belle capitale se vante de disposer de 5,4 millions d'euros de trésorerie malgré plusieurs années de pertes financières. 

Ton univers impitoyable

Comble du hasard calendaire (ou pas), nous avons reçu par e-mail des nouvelles de l'Atari VCS quelques petites heures après la publication de l'article sus-cité. Publié sur Medium, le post prend le soin de rassurer les backers de la bête sur l'avancée de son développement : 

La production de l'Atari VCS a été un long parcours, riche en rebondissements. Il nous reste encore beaucoup de choses à faire avant que l'équipe puisse passer au stade de la production de masse, mais nous nous rapprochons chaque jour de cet objectif. 

Pour attester de sa bonne fois, le fabricant a même cru bon de poster quelques photos de l'usine de production, et de visiteurs équipés d'une combinaison bleue. 

Enfin, Atari précise que la console que recevront les backers au mois de décembre sera bel et bien terminée, mais que le logiciel qui le fera tourner sera en "early access," et que les retours des joueurs permettront de finaliser la version commerciale destinée à atterrir sur les étals du monde entier au printemps 2020

Autant vous dire que nous n'avons a priori pas fini de vous parler du rocambolesque feuilleton de l'Atari VCS... 

La rédaction vous recommande

2 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (2)