>
>
Call of Duty : Avec l'arrivée des franchises, 100Thieves se retire de la scène compétitive

Call of Duty : Avec l'arrivée des franchises, 100Thieves se retire de la scène compétitive

Par Eva Martinello - publié le
Image

Un changement sans précédent arrivera sur la scène compétitive de Call of Duty, avec une ligue du style Overwatch League en 2020 : des franchises, avec un droit d'entrée important pour les équipes, et l'attachement à une localité. Ces changements ne plaisent pas à 100Thieves, qui quitte la scène.


À voir aussi : Call of Duty Modern Warfare : Un Battle Royale à venir ? 


L'année prochaine, les équipes compétitives sur Call of Duty ne se qualifieront plus via des tournois, mais les équipes présentes y auront acheté un droit d'entrée fixe. Selon les sources, le prix de ce droit d'entrée serait de 25 millions de dollars (soit plus que l'Overwatch League la première année) : un prix qui serait trop important pour la structure 100Thieves.

La structure eSportive a sans nul doute les moyens de s'offrir cette place si elle le voulait. Mais comme son directeur l'a expliqué dans la vidéo ci-dessous, cet investissement comporterait trop de risques pour 100Thieves, car en plus du prix d'entrée, sa présence dans la ligue demandera des coûts de logistique et un rebranding total (ce que ne nécessite pas la ligue nord-américaine de League of Legends par exemple, franchisée aussi et où 100Thieves est présente). Sans oublier la grande inconnue qu'est l'audience.

Si l'on compare beaucoup ce futur modèle à l'Overwatch League, c'est que l'éditeur qui a son mot à dire sur la scène eSportive de Call of Duty est Activision, tout comme pour le FPS de Blizzard. L'obligation d'abandonner son nom de marque pour s'attacher à une localité s'inspire directement de l'autre ligue, qui elle s'inspire du sport traditionnel, comme la NBA aux États-Unis.

Pour sa première année de ligue franchisée, qui se lancera au printemps 2020, 9 équipes ont tout de même été confirmées, dont une rattachée à Paris.

Voici les localités et les entreprises derrière ces investissements :

  • Atlanta (Atlanta Esports Ventures, qui a aussi une équipe en Overwatch League : Atlanta Reign)
  • Dallas (EnvyUs, qui a aussi Dallas Fuel en OWL)
  • Florida (Misfits, qui a Florida Mayhem en OWL)
  • Los Angeles 1 (Immortals, qui a Los Angeles Valiant)
  • Los Angeles 2 (Kroenke Sports & Entertainment, qui a L.A. Gladiators)
  • Minnesota (WISE Ventures, qui n'a pas d'autre équipe)
  • New York (N.Y. Mets, qui possède N.Y. Excelsior en OWL)
  • Paris (c0ntact Gaming, qui a Paris Eternal)
  • Toronto (OverActive Media, qui a Toronto Defiant en OWL)

On voit clairement que l'éditeur est allé négocier avec des équipes déjà présentes en Overwatch League pour recruter ses équipes en saison inaugurale de la ligue franchisée de Call of Duty.

De toutes les structures présentes, une seule n'y participe pas. 100Thieves, bien qu'étant une structure présente sur Call of Duty depuis sa fondation en 2016, n'y est pas non plus et se retire donc de la scène. Le fondateur Nadeshot est un ancien joueur professionnel sur le FPS de Treyarch.

La rédaction vous recommande