>
>
Dragon Ball Z Kakarot : "Pour une fois, nous souhaitons montrer autre chose que des combats", notre interview du producteur

Dragon Ball Z Kakarot : "Pour une fois, nous souhaitons montrer autre chose que des combats", notre interview du producteur

Par Thomas Pillon - publié le
×

Inutile de nous mentir : vous aimez Dragon Ball Z, et nous aussi. Mais ne commençons pas à parler de Super, sinon nous allons partir fâchés, et cela n'en vaudrait pas la peine. En revanche, le courant semble franchement bien passer entre Ryosuke Hara et Gameblog : après nous avoir reçu lors de l'E3 2019, le producteur du jeu nous a une nouvelle fois invité à tailler une bavette lors de la toute récente Gamescom.

Gameblog : Dragon Ball Z Kakarot raconte donc l'histoire de Son Goku. Pourquoi avoir fait démarrer l'histoire avec l'arc des Sayajins, et pas au premier tome du manga ?

Ryosuke Hara : Nous avons choisi de faire débuter l'histoire avec l'anime Dragon Ball Z car les nouveautés telles que la série Dragon Ball Super et le récent film sur Broly ont permis de conquérir un nouveau public de fans. Nous avons donc pensé que c'était le bon moment de récapituler l'histoire de Dragon Ball Z. 

Je pense que Dragon Ball Z possède de nombreux atouts en tant qu'histoire, notamment à travers ses personnages, l'évolution de la relation entre les différents Z Fighters, et l'arrivée de Goku, qui les sauve toujours à la fin. Mais cette fois-ci, l'idée n'était pas de mettre uniquement en avant les scènes de combats spectaculaires, mais également de montrer le monde de Dragon Ball Z avec l'humour qui caractérise Akira Toriyama. Pour une fois, nous voulions tout aborder.

Vous avez récemment dévoilé Bonyu, le tout nouveau personnage exclusif à cet épisode. Le manga de base ne proposait-il pas un contenu suffisant à vos yeux ?

Le contenu du manga était évidemment suffisant, mais c'est Akira Toriyama lui-même qui a voulu créer ce personnage, et il nous a expliqué comment l'utiliser pour proposer des quêtes annexes inédites. Bonyu est une ancienne du Commando Ginyu, mais elle n'aimait pas leurs poses ridicules, et c'est pour cela qu'elle est partie. Nous souhaitions raconter cette histoire à travers de nouvelles séquences, et c'est pourquoi nous avons ajouté ce personnage inédit.

"Dragon Ball Super et le film Broly ont permis de conquérir un nouveau public de fans."

Je n'ai pas pu m'empêcher de remarquer l'absence de sang lors des cut-scenes qui reprennent certains passages du manga : avez-vos édulcoré l'histoire afin de la destiner à un jeune public ? Ou pour ne pas avoir de problème avec la censure américaine ?

C'est une très bonne remarque, car la série a attiré un nouveau public, composé de plus jeunes fans. Et comme nous souhaitons également que le jeu s'adresse à eux, nous avons choisi de supprimer le sang.

Il n'y aura donc pas d'options en jeu pour activer ou désactiver la présence de sang et de violence ?

Non, pas pour cette fois.

Puisque le jeu prend la forme d'un action-RPG, pourra-ton rejouer l'aventure avec un autre personnage ? Ou peut-être profiter d'un New Game + ?

Nous n'allons pas proposer de rejouer l'aventure d'un autre point de vue, mais lors de certaines séquences, vous pourrez incarner d'autres personnages. Bien sûr, nous respectons le manga, puisque ces phases se dérouleront lorsque Goku est absent ! A d'autres moments, vous pourrez choisir vos coéquipiers et trouver la meilleure combinaison pour enrichir votre expérience de jeu.

S'agit-il des supports que nous avons pu apercevoir dans la nouvelle démo ?

En effet, il existe aussi des personnages en support, mais vous pourrez également les diriger. En l'occurrence, je fais référence à Piccolo, Bejita, Gohan ou Trunks : tous seront jouables à un moment de l'aventure.

"Pour nous adresser à ce nouveau public, nous avons décidé de supprimer le sang."

Puisque l'on dirigera plusieurs personnages, comment s'articulera le système de niveaux ?

Vous pourrez faire progresser votre personnage de plusieurs manières différentes : d'abord en affrontant des ennemis, mais il existe également des améliorations qui se débloquent en progressant dans l'aventure, comme lorsque Krillin se voit renforcer par Saichoro sur la planète Namek.

Je pensais surtout au fait de changer de personnages : le niveau de Goku sera-t-il par exemple transféré à Gohan ?

Les niveaux de chaque personnage sera indépendant, vous ne pourrez pas les transférer de l'un à l'autre.

Le joueur pourra donc constituer son équipe assez librement comme dans un RPG classique ? Quitte à laisser certains personnages de côté ?

Et bien, cela dépend de comment vous allez nourrir votre équipe. Si vous prenez l'exemple de Piccolo... Non, attendez, Piccolo n'est pas un bon exemple puisqu'il ne mange pas ! Prenons Bejita, plutôt : si vous êtes fans de Bejita, vous allez pouvoir lui donner tous les items que vous avez trouvés à manger, et il deviendra vraiment très fort. Tout dépend donc de vos choix.

"Il y aura de nouvelles attaques créées uniquement pour Dragon Ball Z : Kakarot."

Est-ce que la transformation des Sayajins en Super Sayajin aura un impact direct sur les techniques utilisables en combat ? Tout comme lorsque Piccolo fusionne avec Nail sur Namek...

La transformation en Super Sayajin fait partie des habiletés que vous pouvez déclencher en cours de combat, mais vous pouvez également choisir d'alterner entre les deux à votre guise. Bien entendu, une fois transformé en Super Sayajin, votre combattant sera plus fort, et ses statistiques s'en ressentiront.

En général, nous restons fidèle à la chronologie de l'anime, les coups et autres attaques spéciales vont arriver au fur et à mesure de la progression. Mais nous avons également créé de toutes nouvelles attaques inédites pour Dragon Ball Z Kakarot. Ce ne sera évidemment pas la majeure partie, mais il y en aura en plus de celles que vous connaissez. 

En ce qui concerne les nouvelles attaques, elles sont encore confidentielles, donc je dois faire attention à ne pas trop en dire...

Vous parliez justement de l'anime : j'ai pu remarquer que certaines scènes-clés de l'histoire optaient pour un cadrage un peu différent, comme lors du final entre Gohan et Perfect Cell.

Ah, je suis content que vous l'ayez remarqué ! En fait, nous travaillons avec une équipe de gens très expérimentés, et ils ont leur propre point de vue sur la meilleure manière de filmer l'action à l'écran. Alors, quand ils proposent de nouvelles idées, nous les écoutons. C'est sans doute pour cela que le placement des caméras est cette fois-ci différent.

Cela faisait longtemps que nous n'avions pas eu autant de musiques originales tirées de l'anime dans un jeu Dragon Ball Z. Vous a-t-il été difficile d'obtenir les droits pour les utiliser et les réorchestrer ?

Oui, je peux vous dire que ça a été très difficile ! Pour CHA-LA HEAD CHA-LA, nous avons enfin pu utiliser la version originale, ce qui n'a jamais pu être le cas dans tous les jeux que nous avons faits auparavant. Nous en sommes vraiment très heureux ! Et puisque nous avons pu retravailler les musiques de la série en versions orchestrales, on a un peu l'impression de revoir l'anime. C'est un peu différent, mais je pense que l'esprit des musiques originales est là. C'est une combinaison des deux.

Merci !

Galerie photo Dragon Ball Z : Kakarot - 3 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

16 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (16)