>
>
E3 2019 : On fait parler la bande-annonce du Flight Simulator nouvelle génération image par image

E3 2019 : On fait parler la bande-annonce du Flight Simulator nouvelle génération image par image

Par Vincent Elmer-Haerrig - publié le
×

Microsoft a pris tout le monde de court avec l'annonce spectaculaire d'un tout nouveau Flight Simulator. Le magnifique trailer a décroché plus d'une mâchoire. Mais au delà du whaouh effect, il y a de nombreux enseignements à tirer de cette vidéo et de cette annonce. Faisons le tour de tout cela.


À lire aussi : TEST du Joystick TFlight HOTAS 4 Ace Combat 7 Edition : L'indispensable manette pour piloter


Comme tous les ans, l'E3 amène son lot de nouvelles et de surprises. Comme tous les ans, nous avons droit à tous les styles de jeux. Mais l'annonce en grande pompe d'un nouveau Flight Simulator a sans doute surpris pas mal de monde.

Un phoenix qui s'envole à nouveau

Car Flight Simulator est un jeu qui était déclaré décédé. Depuis 2006, et même si un Microsoft Flight est sorti entre temps, le jeu n'a plus évolué. Il a été repris au compte de Dovetail qui en a assuré l'exploitation à partir de 2014 avec une édition Steam et toute une ribambelle d'extensions (hors de prix). Les extensions, c'est d'ailleurs ce qui a permis au jeu d'évoluer avec des contenus payants ou gratuits pour apporter de nouvelles textures, de nouveaux avions et de nouveaux terrains par centaines. FS ne survit que grâce à une communauté très active.

La base Flight Simulator a également été reprise par Lockeed Martin qui l'a exploitée pour créer Prepar3D. En gardant une grande compatibilité avec tout le contenu de Flight Simulator, P3D exploite les possibilités des cartes 3D, ce qui améliore sensiblement les graphismes. Quand on aime la simulation de vol, ce qui est important, c'est de pouvoir bénéficier de comportements réalistes, d'instruments précis, mais aussi de repères visuels pour le vol à vue.

Les détails qui TUENT !

C'est là que Microsoft scotche tout le monde avec cette nouvelle version. La précision et la densité des décors qui ont été présentés dans cette vidéo mettent au tapis toutes les extensions qui ont pu être créées avec les repères les plus précis possibles. Le tout n'est pas de disposer d'images satellite précises (les extensions sorties l'ont toutes fait), mais de les utiliser pour générer des décors réalistes. C'est sans doute un des apports de la technologie d'intelligence artificielle Azure développée par l'américain.

On peut également s'interroger sur le choix économique fait par Microsoft de relancer un jeu de niche comme un simulateur de vol. Pour le comprendre, il faut à la fois réaliser que cette relance va se capitaliser sur la dizaine d'années qui vient (avec de multiples extensions et DLC)  et toucher un public plus large, puisqu'une sortie sur Xbox One est également planifiée.

Attirer le grand public

Pour avoir le public le plus large possible, Flight Simulator se doit de proposer une expérience variée et d'enrober son simulateur de façon attractive. En recoupant les informations avec les tableaux de bord et les silhouettes observables dans cette bande annonce, voici les 9 avions identifiés à ce jour et très probablement inclus dans la liste des appareils de base. Vous pouvez cliquer sur chaque lien pour le visualiser. Vous noterez que la part belle est faite à des avions français !

On trouve donc un panel assez large de styles et donc d'activités. Des petits monomoteurs classiques de l'apprentissage du pilotage comme le DR400, des très légers, des pistons, des turbines, de la voltige avec le Cap10, du liner avec l'A320... C'est bien pour les fans qui vont forcément y trouver leur compte et c'est bien pour les activités, car il est inconcevable que les équipes de développement ne proposent pas des missions scénarisées comme cela a déjà commencé à être fait avec Flight Sim World et sur les derniers Flight Simulator.

Les images en Afrique le confirment et rappellent des missions de transport de brousse et de recherches d'animaux qu'on a déjà pu connaître. Le fait que tout cela soit magnifique sert d'appât pour faire tourner les têtes et donner envie à tout un chacun de se coller des ailes sur la chemise. Je suis un pilote ! Pour le prouver, il faudra aussi se poser sur des pistes mythiques comme Courchevel par exemple qu'on peut reconnaître dans cette séquence.

Dernier indice d'élargissement de la base des utilisateurs, l'annonce d'une version Xbox ! Même Sur Xbox One X, on voit mal comment les graphismes pourraient atteindre une telle qualité. A moins que le jeu préfigure un fonctionnement avec partage de calcul en cloud avec un xCloud plus impressionnant que dans nos rêves.

Un terrain de jeu mondial

La bande annonce prend également bien soin de présenter des environnements superbes. Les textures sont incroyables et sans doute directement tirées d'images satellites de haute qualité. Avec Azure, Microsoft peut une fois de plus exploiter ces données de Big Data et en faire une mixture incomparable. Des montagnes hyper réalistes, des côtes qui laissent entrevoir les fonds marins, des villes reproduites au bâtiment près. Cela vous semble irréaliste ? Certains se sont déjà amusés à utiliser les données de Google Earth pour patcher Flight Simulator avec des résultats très convaincants, bien que largement moins précis. Pour le vol à vue, c'est juste du bonheur pur.

On continue avec le Big Data et la promesse de planifier son vol comme on l'entend et quant on l'entend. De jour et de nuit bien sûr, mais aussi en tenant compte de la météo en temps réel. Et quelle météo ! Les images du trailer nous laissent découvrir des nuages en volumétrie et une aérologie lisible du ciel ! On a encore jamais vu de nuages aussi réalistes à ce jour dans une simulation de vol ! Bien sûr, comme la météo réelle était déjà disponible dans Flight Simulator ce sera encore sans doute le cas et cela partout sur la planète. Liez l'extrapolation des décors satellite avec Azure et la météo, le monde est votre terrain de jeu. la bande annonce nous emmène aux USA, en France, à Dubaï à Toronto...

Allez, on ajoute encore une couche de données facilement accessibles aujourd'hui ; les vols réels. Nombre de sites comme Flightradar vous permettent de suivre les trajets aériens en temps réel. Ce Flight Simulator nous montrant des aéroports commerciaux très précis laisse penser que ce trafic sera sans doute également simulé au plus près de la réalité. Sans compter que vous aurez certainement l'occasion de voler en réseau avec des amis, qu'ils soient dans d'autres avions, ou avec un système de contrôle aérien. Il est impossible que les développeurs soient restés sourds aux systèmes de contrôle aérien qui se sont greffés sur le Flight Simulator historique.

On retrouve également la référence historique ultime avec Meigs Airfield (fermé dans le monde réel aujourd'hui) qui a toujours fait partie des FS. Bref, ce reboot de Flight Simulator est aussi prometteur que surprenant et nous avons hâte d'en savoir plus dans les mois qui viennent. Microsoft est probablement sur le point d'établir un nouveau standard dans la simulation aérienne grand public.


#E3Gameblog

TOUTES LES INFOS, BANDES-ANNONCES, IMPRESSIONS...

Galerie photo Microsoft's Flight Simulator - 16 images (cliquez pour zoomer)

La rédaction vous recommande

5 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (5)