>
>
Phil Harrison : Le cloud est une voie "inévitable" et "à sens unique" qui éloigne le jeu vidéo des consoles

Phil Harrison : Le cloud est une voie "inévitable" et "à sens unique" qui éloigne le jeu vidéo des consoles

Par Romain Mahut - publié le
Image

Sans surprise, l'annonce de l'arrivée prochaine de Stadia, la plate-forme de jeu via le cloud de Google, a provoqué de nombreuses réactions dans l'industrie du jeu vidéo. D'un côté, certains affirment, à l'instar de Microsoft, que les consoles pourront continuer à vivre en parallèle aux plates-formes de cloud gaming. De l'autre côté se trouvent ceux qui pensent que l'avènement de cette technologie signe l'arrêt de mort des consoles traditionnelles. Phil Harrison de Google fait partie de la seconde catégorie.


À lire aussi : Free-to-Play, Cloud Gaming, ce qui pourrait menacer PlayStation selon Sony


Le site GamesIndustry a profité de la Game Developers Conference qui se déroule cette semaine à San Francisco pour interroger une des stars de cette semaine, Phil Harrison. L'ancien de Sony, Atari et Microsoft, désormais vice président et directeur général de la branche jeu vidéo de Google, a présenté Stadia au monde lors de la conférence tenue mardi dernier par Google. D'emblée, Phil Harrison tient à ne pas laisser le moindre doute en ce qui concerne les intentions de sa société vis-à-vis des consoles : 

Nous sommes absolument fermes vis-à-vis du fait que nous ne sortons pas et ne sortiront jamais une console. 

Même si Google ne rejette pas l'histoire du jeu vidéo et l'importance du rôle joué par les consoles au cours de cette dernière, Phil Harrison explique cependant que le temps de ces machines est révolu et que le jeu vidéo est désormais dans la dernière ligne droite avant leur disparition :

Je pense que nous sommes dans une période exaltante pour l'industrie. Le monde entier ne va pas passer à ce nouveau modèle du jour au lendemain et il va nous falloir du temps pour concrétiser chaque partie de la promesse globale (de Stadia). Mais c'est la direction empruntée par l'industrie est fondamentale, inévitable et à sens-unique. Et cela, je le crois passionnément. [...]

Je ne pense pas que nous allons éloigner chaque joueur de la plate-forme qu'il aime aujourd'hui pour l'emmener demain sur notre plate-forme. Mais nous pensons que c'est un changement de direction véritablement significatif pour les jeux. 

Pour tenter d'attirer les joueurs hardcore (dont un certain nombre sont attachés à leurs consoles et leur PC), Stadia va, par exemple, devoir proposer un catalogue jeu riche et des exclusivités. D'après Phil Harrison, Google ne ferme aucune porte et serait même prêt à proposer des titres issus de licences appartenant à des constructeurs de consoles : 

Nous sommes prêts à accueillir tout le monde sur notre plate-forme. Nous avons eu des conversations avancées avec tous les gens auxquels vous vous attendez et avec certains auxquels vous ne vous attendez pas.

Phil Harrison n'a pas souhaité communiquer plus de détails au sujet des jeux à venir sur Stadia. Il promet cependant que davantage d'informations seront révélées "cet été." 

Que vous inspirent les déclarations de Phil Harrison ? Pensez-vous comme lui que le règne des consoles s'approche doucement de sa fin ? Ou estimez-vous que les joueurs attachés à elles resteront suffisamment nombreux pour continuer de justifier leur existence au premier plan pendant plusieurs générations ? Donnez-nous votre avis dans les commentaires ci-dessous.

 

La rédaction vous recommande

53 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (53)