>
>
Free-to-Play, Cloud Gaming, ce qui pourrait menacer les consoles PlayStation selon Sony

Free-to-Play, Cloud Gaming, ce qui pourrait menacer les consoles PlayStation selon Sony

Par Romain Mahut - publié le
Image

Le temps passe et les habitudes de consommation des joueurs changent. Si les consoles continuent de bien se porter, et que leur avenir à court et moyen terme semble garanti, certains éléments font que leur survie sur le long terme n'est pas assuré. Un des responsables de Sony a récemment été interrogé sur ce qui pourrait causer du tort aux consoles dans les années à venir.


À lire aussi : Sony ne participera pas à l'E3 2019, explications


Sony a récemment tenu une conférence téléphonique d'annonce de ses résultats financiers destinée aux investisseurs et aux analystes. Au cours de cette dernière, relayée par le site Twinfinite, Hiroki Totoki, le directeur financier du géant japonais, a été questionné sur ce qui pourrait menacer l'existence de PlayStation d'ici cinq ans. 

D'après Hiroki Totoki, l'explosion sur le marché des jeux Free-to-Play tournant sur des plates-formes ouvertes (c'est-à-dire reliant au sein d'une même expérience les utilisateurs d'appareils différents) pourrait représenter un risque pour les affaires de PlayStation. De plus, le fait que les jeux tournent à l'aide du Cloud pourrait rendre inutile le fait de posséder une console. Le directeur financier de Sony estime cependant qu'il faudra bien plus que cinq ans pour que les choses en arrivent là. 

Pour contrer ces menaces, Hiroki Totoki affirme que Sony peut proposer aux éditeurs et développeurs un partage de revenus plus avantageux et offrir aux joueurs des expériences les plus immersives possibles. Il explique de plus que les tiers soutiennent véritablement Sony et que cela va permettre à sa société de ne pas être touchée par les menaces évoquées ci-dessus. 

Difficile de déterminer de manière sûre le nombre d'années qu'il reste aux consoles dites classiques. Il paraît en tout cas évident que les évolutions technologiques et la dématérialisation progressive du divertissement finiront par avoir raison d'elles. 

La rédaction vous recommande

4 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (4)