>
>
Et si l'eLigue 1 débarquait sur PES ? Ce n'est pas du troll... les premières infos

Et si l'eLigue 1 débarquait sur PES ? Ce n'est pas du troll... les premières infos

Par Alix Dulac - publié le
×

L'Orange eLigue 1, qui approche lentement mais sûrement du dénouement de sa troisième saison, pourrait changer de visage lors du prochain exercice. C'est du moins ce que souhaite la Ligue de Football Professionnel, et la licence concurrente de FIFA, PES, sera bien évidemment de la partie.


À voir aussi : eLigue 1 : C'est reparti pour un tour, qui va succéder à "Rafsou"?


L'info, révélée par nos confrères de Goal.com, est presque passée inaperçue. Mais elle est suffisamment folle pour que l'un des meilleurs contributeurs de la communauté PES dans l'Hexagone, Sofian Le Geek, l'ait récemment relayé, dans une vidéo que l'on partage avec vous dans ce papier. Il faut dire que l'annonce, pardon, les annonces, sont de taille et pourraient bien booster la scène esportive française fan de ballon rond.

On cesse de ménager le suspense : l'Orange eLigue 1, compétition qui bat actuellement son plein et vit sa troisième saison, s'est jusqu'à présent toujours et uniquement disputée sur la licence FIFA. Cela pourrait changer et c'est un souhait du principal intéressé par cette compétition électronique mettant en avant les 20 clubs de l'élite tricolore : la Ligue de Football Professionnelle, organisatrice de notre bonne vieille Ligue 1.

Une nouvelle eLigue 1 sur FIFA, mais sans pay-to-win

Lors d'un salon dédié au football - et simplement appelé Think Football 2019, l'un des représentants de la LFP, Olivier Jaubert, directeur commercial et marketing de l'instance,  a présenté les nouveaux partenariats à venir entre la Ligue et sa compétition esportive dédiée, à travers FIFA (la base) et... PES (la nouveauté). Pour le premier nommé, le projet d'une création d'une nouvelle eLigue 1, mais dans le mode classique de FIFA, a ainsi été exposé. En clair ? Fini le pay-to-win pour devoir monter une équipe de rêve et fini, aussi, les équipes moyennes du championnat représentées par Neymar, Mbappé ou autres superstars du championnat.

 

A ce stade, impossible de savoir avec certitude comment l'affaire tournerait. Mais il est fort à parier - et même de manière quasiment incontournable - que cette eLigue 1 se disputerait alors sur le mode 85 (l'ancien mode de jeu de la FIFA eWorld Cup), avec un re-calibrage des statistiques des joueurs, permettant ainsi au supporter angevin (on a choisi Angers hein, mais on aurait pu citer une autre équipe ok) de défier les yeux dans les yeux son homologue parisien.De quoi redonner de l'intérêt à la scène esportive sur FIFA et récupérer les joueurs allergiques aux micro-paiements et pas du tout attirés par FUT.

Non pas une mais deux compétitions nationales sur PES ?

Les deux autres projets de création de compétitions concernent, eux, PES. Le premier consiste purement et simplement en la création d'une eLigue 1 sur le jeu de Konami. Vu le succès modeste du mode MyClub (comparé à FUT), il apparaît fort probable que, là aussi, un mode recalibré (comme c'est le cas en PES League) soit à l'honneur. Cela serait d'autant plus logique que des clubs esportifs existent déjà sur la licence (Monaco, Nantes). Et si cela est possible, c'est que contrairement aux idées reçues, la LFP, toujours par le biais de son représentant, a précisé qu'elle n'avait aucun contrat exclusif la liant à FIFA.

Enfin, et c'est là le grand mystère de ce projet à trois têtes, une troisième compétition devrait voir le jour. D'après Goal.com, cette épreuve, sur quoi n'a rien filtré, pourrait aussi être organisé par Konami, partenaire de la Coupe de la Ligue. Et nous offrir une version électronique de la deuxième coupe nationale française ? A voir. En tout cas, la Ligue de Football Professionnel est plus que jamais déterminée à densifier son offre esport dans les mois à venir. Et ce virage, PES ne compte pas le manquer.

La rédaction vous recommande