>
>
"Scalebound m'a fait faire un burn out," son producteur commente la rumeur du retour du jeu sur Switch

"Scalebound m'a fait faire un burn out," son producteur commente la rumeur du retour du jeu sur Switch

Par Romain Mahut - publié le
Image

Hier, nous vous relayions une rumeur faisant état du redémarrage par Nintendo d'un jeu considéré comme "mort et enterré." Hier soir, une seconde rumeur (publiée par le site Nintendo Insider) indiquant que le jeu en question est Scalebound est venue se greffer à la première. S'en était visiblement trop pour l'ancien lead producer du jeu, qui a décidé de donner son avis sur cette rumeur. 


À lire aussi : Nintendo Switch : Des sources affirment que la réalité virtuelle arrive bientôt


Scalebound était un Action-RPG développé par PlatinumGames en exclusivité sur Xbox One. Après une annonce en grande pompe lors de l'E3 2014 et plusieurs années de développement compliquées, le jeu a publiquement été annulé par Microsoft en janvier 2017. Pour la grande majorité des joueurs, cette déclaration publique marquait la fin définitive de l'histoire Scalebound. Jusqu'à hier soir.

Comme indiqué plus haut, une nouvelle rumeur indique que Nintendo aurait relancé le projet afin d'en faire une exclusivité Switch. Cette dernière a fait réagir Jean-Pierre Kellams, un ancien de PlatinumGames. Premier employé non-japonais de PlatinumGames, Jean-Pierre Kellams a été une personnalité clé du studio pendant près de dix ans.

Et avant de rejoindre les rangs d'Electronic Arts après l'annulation de Scalebound, il a justement occupé le poste de lead producer du jeu. Il est donc question d'une personne avec une connaissance profonde du projet. Dans une série de tweets publiés sur son compte Twitter personnel, le producteur a donné son opinion sur cette rumeur. De toute évidence, l'expérience Scalebound a laissé des traces : 

Merde. Je ne sais pas. Je ne travaille plus là-bas et je n'en ai parlé à personne, mais je doute vraiment que cela soit vrai. 

À un twittos lui répondant que les questions de propriété de la licence Scalebound lui font douter de la véracité de la rumeur, Jean-Pierre Kellams a répondu :

Moi non plus. Les questions de droit et les différences de hardware (me font douter de la rumeur). Au point où nous en sommes, il serait plus logique de faire un tout nouveau jeu. Ce n'est pas comme si Scalebound est une licence aimée du public. Elle n'a jamais eu l'opportunité d'en arriver à ce point. 

À un autre internaute lui demandant s'il sait à qui appartient la licence Scalebound, le producteur a répondu :

Quand je travaillais dessus, elle appartenait à Microsoft. Clairement. 

Pour info, le site du United States Patent and Trademark Office indique que la marque déposée Scalebound a été abandonnée par Microsoft le 4 décembre 2017. Sans surprise, ces tweets ont attiré l'attention des fanboys soldats de la guerre des consoles. Dans un tweet, Jean-Pierre Kellams tente de calmer leurs ardeurs :

Une dernière chose. Je n'accorde absolument aucun intérêt aux guerriers de la guerre des consoles et aux gens qui veulent crier victoire pour leur machine de choix. Scalebound a représenté des années de dur labeur pour moi donc si vous me taggez dans ce genre de message, je vous bloquerai instantanément.

Jean-Pierre Kellams n'en avait pas totalement terminé. S'il explique vouloir rester à l'écart de Twitter jusqu'à ce que cette rumeur se tasse, il a laissé un dernier message expliquant l'impact que Scalebound a eu sur lui :

Ce jeu m'a littéralement fait faire un burn out, m'a fait entrer en thérapie, m'a fait apprendre une tonne de choses et m'a poussé à essayer plein de nouvelles choses dans de nouveaux endroits. Il a eu plein d'effets positifs et négatifs. Ce qu'il n'a pas eu comme effet en revanche, c'est donner à tout le monde sur Internet une idée de ce dont ils parlent. 

Il semble donc clair que Jean-Pierre Kellams n'accorde aucune crédibilité à cette rumeur. Mais comme il le dit lui-même, il n'a pas parlé de Scalebound avec des gens de PlatinumGames dernièrement.

À l'heure où sont écrites ces lignes, PlatinumGames travaille déjà sur quatre jeux destinés aux consoles de salon dont deux exclusifs à la Switch : Astral Chain et Bayonetta 3. Si l'on ajoute à ça le fait qu'il travaille également sur deux jeux mobile, peut-il ajouter un projet supplémentaire à sa charge de travail ?

Et si c'est le cas, Scalebound peut-il être ce projet ? Pour tourner sur Switch, le jeu aurait besoin de voir sa partie technique totalement revue. De plus, il est légitime de se demander si la licence Scalebound est suffisamment forte pour mériter une renaissance de ce type. Tous ces éléments permettent d'avoir un doute légitime quant à la véracité de cette rumeur. Si elle finit par être confirmée, cette confirmation ne sera certainement pas faite avant plusieurs mois. 

De quel côté vous situez-vous vis-à-vis de cette rumeur ? Pensez-vous, à l'instar de Jean-Pierre Kellams, qu'elle est fausse ? Et si la confirmation vient un jour, serez-vous intéressés ? Donnez-nous votre avis dans les commentaires ci-dessous. 

La rédaction vous recommande

15 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (15)