>
>
Shuhei Yoshida était "horrifié" lorsqu'il a joué à God of War pour la première fois

Shuhei Yoshida était "horrifié" lorsqu'il a joué à God of War pour la première fois

Par Gianni Molinaro - publié le
Image

Jeu d'action d'ores et déjà parmi les plus belles réussites de 2018, God of War cachait un terrible secret concernant sa genèse et qui a obligé Santa Monica à se retrousser les manches.


À voir aussi : Transference pour septembre, une démo gratuite disponible sur PS4


Outre les révélations sur le cadre de God of War, Cory Barlog a également discuté playtesting durant son intervention à la Devcom de Cologne ce dimanche 19 août 2018. Le réalisateur du jeu de Santa Monica a livré une anecdote surprenante.

Comme nous l'apprend GamesIndustry, présent lors du panel, le développeur avait déjà sa petite idée concernant les mécaniques de combat. Elles lui plaisaient mais encore fallait-il voir si cela conviendrait au président de Sony Worldwide Studios, Shuhei Yoshida...

Barlog décrit ce qu'il s'est passé la première fois que ce dernier a touché au jeu encore en développement, six mois avant sa commercialisation.

Il venait de temps en temps, sans que nous le laissions jouer. Nous ne laissions personne jouer, si le jeu était prêt à être joué, on lui donnait la manette. Mais nous procédons rarement ainsi.

Ce que je veux dire, c'est que le frame rate était horrible, tout avait l'air mauvais.... Alors il joue, tremble des épaules et de la tête. J'ai définitivement l'impression que pendant qu'il joue il ne passe pas un bon moment - ce qui est une bonne chose. Cela m'embête un peu mais c'est pour cela qu'il est venu

 Son avis, Yoshida ne le donne pas directement après cette session : 

Il a simplement secoué la tête avant de partir. Il ne m'a jamais dit ce qu'il avait pensé. En fait, il en a parlé à l'un de mes amis, qu'il a croisé durant une fête. Il lui a dit "Oh, vous travaillez sur God of War ? Je dois vous dire que j'y ai joué l'autre jour et que j'ai été horrifié".

C'était la douche froide. Ce qui a obligé les départements en charge du combat, du moteur et du rendu à redoubler d'efforts pour que, la fois suivante, Shuhei Yoshida soit satisfait. Être confronté à un retour déplaisant, c'est peut-être cela, la clef pour s'améliorer ? En tout cas, on pourra dire que ça a parfaitement fonctionné pour God of War. Pas vrai ?

La rédaction vous recommande

1 commentaire
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (1)