Saints Row sur Xbox 360, le test de SerialButcher

Publiez votre test
Signaler
SerialButcher
8
SerialButcher X360

The World is mine...

Me voilà prêt pour ma prochaine mission : confrontation avec le nouveau maire. Je vais enfin finir d’asseoir ma domination et celle de mon gang «les Saints» sur Stilwater !

Que de chemin parcouru depuis ma canonisation au sein de ce gang qui me tira d’un très mauvais pas, voici plusieurs jours... Leur devant une dette d’honneur j’acceptais de faire partie des leurs et de me consacrer corps et âme à la montée en puissance des Saints et de leur domination sur la ville et sur les autres gangs. Notre objectif principal était d’éliminer de la surface de la terre ces petites frappes. Les Westside Rollerz, les Vice Kings et les Carnales. Chacun contrôlant un quartier bien défini. A l’aide du respect obtenu en faisant des missions secondaires, le gang me laissa, petit à petit, me mesurer à nos ennemis. Prises de bastions, où pas un adversaire ne réchappait du massacre, courses poursuites, élimination de toutes les têtes pensantes, destruction de building à coup de C4, apprendre aux traîtresses à faire le saut de l’ange depuis le 50 ème étage d’un immeuble (sans parachute...), destruction d’usine...

Des missions qui confirmèrent de plus en plus notre ascension et notre main mise sur Stilwater. Restait après cela à nous occuper de politique et d’éliminer les différents candidats au poste de maire de la ville. Le dernier m’attend sur son yacht ce soir... pour une soirée privée... Je vais y aller avec trois gars armés jusqu'aux dents et défoncés au crack en cas de coup dur... Je ne l’a sens pas cette dernière mission... on verra bien...»

Et oui ! un nouveau GTA Like sur le marché... Encore une pâle copie ou un coup de maître?

Après avoir parcouru le jeu pendant plus de 60 heures (pour le finir à 100%) je peux vous dire que ce délire gangsta est une réussite. La grosse différence, et l’importante avancée, viennent évidement des graphismes poussés et souvent magnifiques ! La création, très complète, de son avatar est un argument de poids face à la concurrence et vous permet de vraiment vous identifier au héros, ainsi façonné à votre image, ou non. Tous les délires sont permis!

Les missions secondaires ont le mérite de coller à l’univers de Saints Row et de nous épargner les éternels livreurs de pizza, courses en taxi ou extinctions d’incendies... Ici ces missions vous offriront la possibilité d’escorter vos dealers pendant leur livraisons, de faire des courses poursuites dans la ville, d’arracher des prostitués aux mains de macs pour d’autres macs, de détruire des portions entières de quartier, de frauder les assurances en simulant des accidents de la route ou encore d’assassiner des cibles précises grâce à des contrats de tueur à gages... Vous voyez le genre ? Tout reste et stagne dans cet univers ultra violent et ultra permissif.

La bande sonore plaira à tous car elle propose un large éventail de choix musicaux, allant du classique au métal en passant par la techno et le rap bien sûr !

Maintenant, tout n’est pas parfait. Des bugs d’affichage inadmissibles sont souvent présents comme du clipping, des portions de décors qui disparaissent soudainement, des véhicules qui se volatilisent comme par magie devant vous... Pour une carte 3 fois plus petite que celle de GTA San Andreas et jouant sur une console 100 fois plus puissante que la PS2 c’est inadmissible! Mais malgré tout, cela ne vous empêchera pas de jouer ni de vous immerger dans cet univers vraiment addictif !

L’autre défaut concerne les missions secondaires qui sont très répétitives à la longue, et les missions principales que l’on aurait aimé plus nombreuses.

Malgré ces quelques reproches, Saints Row reste un très très bon jeu, addictif, immersif et jouable en ligne. GTA a enfin trouvé un digne concurrent qui réussit un coup de maître pour son premier essai !

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Saints Row

tous les tests