inFAMOUS : Second Son sur PS4, le test de J3r3my

Publiez votre test
Signaler
J3r3my
8
J3r3my PS4

Le passage à la next-gen

Mon histoire

 

Je suis Delsin Rowe, petit branleur/tagueur et frère d'un gardien de la paix ce qui vous en conviendrez, ne facilite pas notre relation. Ma vie va notamment basculer lors d'une énième discussion houleuse avec mon frère.

Sur la route derrière nous, déboule un camion de la DUP (sorte d’unité spéciale) ne tardant pas à se renverser laissant s'échapper certains prisonniers (appelés bioterroristes: personne dotée de pouvoirs surnaturels également appelé Porteur dans les milieux non autorisés). Et c'est au moment ou je décide d'aider un de ces prisonniers que ma vie bascule. Au premier contact avec ce bioterroriste, j'absorbe ces pouvoirs et après un court flashback sur une partie de ça vie, je retrouve mes esprits. Je suis un Porteur. Il y a 5 minutes ma seule faculté était de savoir utiliser des bombes de peintures avec un certains talents bien entendu et maintenant j'ai la possibilité de lancer des projectiles enflammés et de me matérialiser en fumée pour me déplacer plus rapidement. Flippant au début, tout devient plus cool après quelques exercices avec mon nouveau pouvoir. Malheureusement, une rencontre féminine va bousculer ces bons moments. ARhhhh!! c'était si bien pourtant. Augustine, et oui comme vous j'ai failli éclater de rire en entendant son nom mais l'expression de son visage m'a fait comprendre qu'elle n'était pas là pour enfiler des perles.

Son métier: chasseuse de Porteur.

 

Ce qui veut dire que depuis quelques minutes, je suis sa proie sans qu'elle ne le sache, en tout cas pas pour le moment.

 

Le jeu

 

Après cette délicieuse rencontre, je décide d'aller me balader dans cette belle ville qu'est Seattle pour parfaire mon entraînement parce qu'étant devenu un porteur, j'ai maintenant un unique but dans la vie: botter le cul de ma nouvelle copine Augustine.

Et c'est de là que commence l'ascension de Delsin vers la toute puissance.

Et croyais moi, de la puissance il va en avoir. Cette évolution est d'ailleurs particulièrement bien maîtrisée puisqu'à chaque nouvelle capacité notre curiosité nous pousse à utiliser ces pouvoirs. Cette mécanique permet d'éviter une trop grande lassitude que peut provoquer la répétitivité des missions secondaires. C'est pour cette raison que je vous conseille d'alterner entre missions principales et missions annexes pour obtenir de nouvelles capacités et ainsi redonner un vent de fraîcheur au gameplay.

Petit bémol tout de même, il est nécessaire d'absorber l'élément d'un pouvoir (exemple: fumée) avant de l'utiliser ce qui ne permet pas de faire des combinaisons de fou pendant les combats.

Les missions principales permettent également de voir que Sucker Punch a amélioré la mise en scène de son histoire avec des lignes de dialogues intéressantes, un doublage FR convaincant et une modélisation des visages impressionnantes. Reste que certains personnages secondaires manquent encore de profondeur et nous laissent donc de marbre.

Mais un des personnages principal reste la ville "Seattle" puisque dans Infamous, il est possible de la parcourir au sol mais aussi dans les airs. On est obligé de reconnaître que la puissance de la toute nouvelle Ps4 a permit à Sucker Punch de donner du corps à cette ville. C'est simplement magnifique. Les effets dues au pouvoirs, la gestion de la lumière (le coucher de soleil vu du toit d'un building), la fluidité constante même lorsque Armageddon frappe la ville et enfin la non présence d'aliasing rendant l'image d'une précision bluffante.

Alors oui certaines choses restent perfectibles comme les habitants peuplant la rue sans réel but sauf celui d'animer la ville. On n'a pas vraiment l'impression qu'ils vaquent à leurs occupations. Cependant ils réagissent plus ou moins positivement en fonction de votre karma, élément repris des précédents volets. Il est toujours gratifiant de ce faire prendre en photo plutôt que de ce faire jeter des cailloux.

Le renouvellement des agents de la DUP n'est pas assez fréquent pour éviter cette sensation de combattre toujours les mêmes ennemis.

 

Mais je dois avouer que le plaisir provoqué par le gameplay et ce sentiment de puissance que l'on ressent tout au long du jeu m'ont permis de passer outre ces quelques défauts qui sont d'ailleurs propres à la série.

 

Le finish

 

Pour conclure, il profite du manque de jeu en ce moment sur ps4 pour attirer toute la lumière sur lui ce que n'ont pas pu faire les deux volets précédents. Il est certains qu'on ne tient pas le jeu de l'année mais on est en présence d'un jeu fun, spectaculaire et beau. Comme beaucoup de joueur, mes attentes sur la next-gen ne sont pas uniquement graphiques mais nous sommes à quelques mois seulement du début de vie de la PS4 et je considère Infamous Second Son comme un joli appéritif nous laissant entrevoir ce que sera le futur.

Ajouter à mes favoris Commenter (1)

Vos tests de inFAMOUS : Second Son

tous les tests