Crisis Core : Final Fantasy VII sur PSP, le test de Kyalie

Publiez votre test
Signaler
Kyalie
4
Kyalie PSP

Crisis Core, ou l'art de bousiller l'image qu'on se fait d'FF7

Pour moi, Crisis Core a été une déception à presque tous les niveaux. 

 

Gameplay

La déclinaison du système de matéria original est intéressant, avec des principes de fusions qu'on retrouve plus tard dans KH:BBS. En terme de combats, les missions proposent souvent de véritables challenges, souvent à défaut de l'histoire principale. C'est plutôt dynamique, et ça emprunte beaucoup à ce qui a été fait sur la série des Kingdom Hearts.
Malheureusement, ce gameplay s'inscrit dans un level design inexistant, avec des niveaux vides au possible, répétitifs, rythmés par quelques phases façon 'mini-jeux' inintéressants .
Admirez cette magnifique phase de jeu : je renvoie des missiles à coup d'épée.
Intérêt : niveau casse-briques. 

 

Scénario et personnages

Le scénario est lamentable, faussement complexe à l'image d'un KH2, et parfaitement incompréhensible, basé sur des personnages inintéressants et des nouveaux venus rajoutés en toute hâte ; Zack n'a rien de l'homme sûr de lui et compétent qu'on imaginait, c'est un gentil crétin qui n'a rien à envier à Tidus ou Vaan, et son amourette avec une Aeris mary sue est... une amourette, niveau collège, avec 0 sentiment et émotion. Et je ne parle même pas du cas Genesis/Sephiroth...
Globalement, le jeu a parfaitement réussi à complètement saborder ce qui faisait l'intérêt des personnages originaux.

 

Musiques et graphismes

Graphiquement c'est joli, et en terme de musiques il y a quelques morceaux originaux très réussis (Night of seclusion <3).
Malheureusement, ce sont ceux qu'on entend le moins, les thèmes principaux étant relativement fades et trop présents voire mauvais (Why... m'enfin pourquoi ?!) et les reprises sont souvent catastrophiques (à l'exception de Fullfilled Desire - mais c'est la musique des crédits :D).
Et visuellement, le design des décors ne respectent jamais et en rien les décors du jeu original - et pour l'ambiance c'est pareil : tandis que la Midgar originale a des allures cyberpunk, avec des néons et des trouzaines d'éléments de partout, le tout baigné dans une brume verdâtre perpétuelle, celle de Crisis Core est... fade. Tendant vers un réalisme sans relief, vaguement SF.



Au final, on sent clairement que l'équipe sur ce Crisis Core est la même que celle des Kingdom Hearts, particulièrement des KH 2 et Birth by Sleep, car leurs jeux souffrent des mêmes tares : scénario incompréhensible car faussement complexe, cotoyant de grandes envolées lyriques sur l'amitié, l'espoir, le courage façon Dora l'exploratrice, le tout mâtiné d'un gameplay plutôt prenant mais plombé par un level design sans intérêt.

 

Edit :

Easter Eggs

J'ai oublié de parler des Easter Eggs. Il y en a trouze mille et c'est bien ça le problème : trop de fan service tue le fan service.
Quand ça se limite à apercevoir le pick up à 3 roues au coin d'une ruelle (celui dont on se sert pour s'échapper du bâtiment Shinra dans FF7), ça marche bien, c'est un clin d'oeil discret ; quand on a droit au fait que Zack tombe à travers le toit de l'église d'Aeris, que le noeud rose d'Aeris a été offert par Zack, que machin prévoit d'engager une bombasse comme serveuse et vous demande de proposer un nom pour son futur bar (le 7e ciel), que l'épée d'Angeal devient l'épée de Zack à l'image du transfert Zack-Cloud, qu'on tombe sur Yuffie à plusieurs reprises, que...  C'est trop.
Beaucoup trop, et ça donne un côté terriblement artificiel au monde d'FF7 qui donne l'impression de ne pas exister avant Zack.

Ajouter à mes favoris Commenter (6)

Vos tests de Crisis Core : Final Fantasy VII

tous les tests