Assassin's Creed : Revelations sur PlayStation 3, le test de J3r3my

Publiez votre test
Signaler
J3r3my
8
J3r3my PS3

Une série qui s'essouffle un peu

Petite précision avant de commencer, ce test est le premier que je poste sur la communauté Gameblog. Sa fait un petit moment que je suis sur ce site et je n'ai jamais eu le temps de partager mon expérience. Donc je vais essayer de publier un test sur chaque jeu qui me passera entre les mains. Bonne lecture à tous et toute critique est bonne à prendre.

Tout d'abords je tiens à préciser que je suis fan de cette série et j'attendais avec impatience de pouvoir connaitre la fin de l'épopée d'Ezio Auditore. Autant le dire tout de suite je n'ai pas été déçu de ce dernier épisode.

Commençons par la direction artistique qui est toujours au top avec cette fois ci Constantinople pour terrain de jeu même si Rome reste mon lieu préféré. La ville est plus petite et les bâtiments beaucoup moins impressionnants.  Etant donné que le moteur utilisé est le même que les précédents, les graphismes sont très beau sans pour autant décoller les rétines et les bugs récurrents de la série sont toujours présents. Dommage mais ce n’est pas la seule chose qui est repris des précédents.

Le gameplay reste identique à celui de brotherhood hormis deux objets, le grappin qui permet d'évoluer avec plus de souplesse et rapidité sur les toits de la ville et les bombes qui permettent de décupler les possibilités de remplir ces missions. La plus grosse déception de ce dernier volet c'est son contenu. Hormis les missions d'Altair et de Desmond, les missions annexes restent à peu de choses près les mêmes que celle du précédent et on se retrouve à faire un peu la même chose que dans brotherhood mais à Constantinople.

Mais la grande feature de cette épisode pour les fans comme moi, c'est de pouvoir réincarner le grand Altair. Alors oui ce points précis fait débat parceque pour certains le nombre de missions faites dans la peau d'Altair sont trop peu nombreuses ce à quoi je répondrais qu'il est normal qu'Altair ne prenne pas trop de place dans l'épisode qui doit clôturer l'histoire d'Ezio. Le focus est principalement mis sur Ezio car c'est bien lui le personnage principale de cet épisode et je pense que la partie d'Altair est ici pour assurer un joli petit fan service. Et je dois avouer que sa marche, je n'en demandais pas plus. Les quelques missions qui nous mettent dans la peau d'Altair sont bien mises en scènes et permettent de savoir ce qu'il est devenu après le premier épisode et de comprendre un peu mieux ce qu'Ezio est venu faire à Constantinople.

Et j'en arrive à la dernière partie de ce test ou je vais vous faire part de mon ressenti de fan de la série.

Le sous titre du jeu est peut-être un peu fort puisqu'au final de nombreuses interrogations restent sans réponse. Et pourtant, tout au long du jeu je voulais savoir ce qu'aller devenir Ezio et le rôle qu'il joue dans l'histoire de Desmond Miles. Et c'est pour cette raison que je n'ai pas été déçu sur le côté "revelations". J'ai vraiment aimé que les développeurs mettent plus en avant les personnages et ils l'ont fait d'une bien belle manière. On en apprend un peu plus également sur Desmond et son enfance ce qui rajoute encore du corps à ce personnage qui à mon sens reste en retrait et sous exploité depuis le début et pourtant c'est le personnage clé de la saga. Alors oui comme je l’ai dit plus haut les mécaniques de jeu restent les mêmes mais j’ai quand même pris un pied d’enfer à réincarner Ezio et à parcourir cette nouvelle ville.

Alors vivement le prochain même si je dois avouer que le voir arriver l'année prochaine me fait un peu peur parcequ'il faut être réaliste, la formule marche encore cette année mais j'ai bien peur qu'il faille renouveler l'expérience de jeu sous peine de lasser les joueurs mêmes les fans comme moi. Malheureusement le délai me semble très court pour modéliser une ou plusieurs nouvelles villes et repenser les mécaniques de jeu sans perdre l'esprit de la saga. Bon courage à UbiSoft.

Merci d’avoir lu mon premier test.

Ajouter à mes favoris Commenter (3)

Vos tests de Assassin's Creed : Revelations

tous les tests