Darksiders sur PlayStation 3, le test de PixX_L

Publiez votre test
Signaler
PixX_L
8
PixX_L PS3

Darksiders : Test tardif

Je profite de mon récent abonnement au Playstation Plus pour télécharger Darksiders, un jeu datant de déjà deux ans, développé par Vigil Games et édité par THQ (RIP or not). Bon au départ j’y vais sans grande conviction c’est surtout parceque c’est gratuiiiitt, bref, je lance le jeu.

1.     Premier Niveau, on plante le décor

On incarne Guerre un des quatre Cavalier de L’Apocalypse, selon la légende les Cavaliers sont censé rétablir l’ordre et l’équilibre dans la guerre qui oppose les Forces des  Enfers et celle des Anges. Le jeu commence au moment où vous êtes appelé sur terre pour faire le ménage.

Suite à votre appel vous serez accusé d’avoir violé la loi sacrée de l’équilibre vous êtes trainé devant le conseil Ardent qui vous donnera l’opportunité de regagner votre honneur en retournant sur terre pour faire éclaté la vérité et punir les coupables. Voila pour un bref résumé du décor au départ.

Dès le départ on pense (a tord) que c’est seulement du beat’em all des familles j’irai même dire old school. Accusant un peu de son âge le jeu n’est pas extrêmement beau (pour l’époque c’est quand même correct) surtout quand on le compare à God of War, le ténor du genre sur PS3. Mais certain décors restent tout de même très plaisant. Niveau CharaDesign on ressent beaucoup l’influence de Warcraft, pour ceux qui connaissent Arthas, en gros, c’est le héros de ce jeu.

Le gameplay est exemplaire et très précis les coups s’enchainent avec facilité et les exécutions sont assez jubilatoires, c’est gore, nerveux et on récent vite la montée en puissance du personnage.

Petit point positif, le joystick de droite sert à déplacer la caméra et non pas à esquiver comme dans GoW (ce que ça a pu me gonfler cette esquive) du coup, fait amusant, le jeu se transforme parfois en shooter !

2.     De l’Exploration dans un Beat’em all ?

Je compare Darksiders à God of War car en effet ces titres sont similaires sur beaucoup de points mais pourtant le titre de THQ se démarque sur certain autres : L’exploration, et oui madame,  aussitôt passez les 15-20 première minutes de speech/pose du décor on commence à explorer ce monde dévasté, et ça se transforme peu à peu en Zelda (à moindre envergure tout de même)

On cherche partout, dans tout les recoins, pour trouver un cristal de chaos, un bout d’armure une amélioration d’arme … a oui le deuxième point important est la gestion d’un « inventaire » non pas une gestion à la Zelda cette fois mais plus une customisation des enchantements d’armes qui transformera un peu votre manière de jouer, car même les armes augmentent de niveau dans ce jeu selon leurs utilisation.

Et puis des armes il y’en a une pelle avec plein de coup surpuissant et super stylish à apprendre on a encore plus l’impression de tout arraché et ça c’est cool, on se rapproche beaucoup de la manière de tuer du premier Devil May Cry, toujours très classe même si sont but premier est d’étripé tout ce qui passe sous sa lame.

3.     Conclusion

Les influences ne manquent pas, sans plagia, Darksiders réunit ce qui est bon dans beaucoup de jeux. Il est dommage qu’il  soit passé un peu en arrière plan il y’a quelques années. Il mérite l’attention de tout les joueurs ayant terminé la série de God of War et/ou amateurs du genre.

Darksiders 2 arrivant dans peux de temps il serait dommage de passer à coté de cette série, avec l’offre PS+ vous pouvez récupérer cette pépite et aussi InFamous 2 qui sera certainement le sujet de mon prochain test … en retard !

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Vos tests de Darksiders

tous les tests