>
>
Metroid : une saga en perpétuelle évolution

Metroid : une saga en perpétuelle évolution

Tout ce qu'il faut savoir sur les aventures de Samus Aran
Par Aymeric Lallée - publié le
Image

 

Metroid Prime - Hunters : 2006 sur Nintendo DS

Contexte historique :

Un message télépathique est reçu par la Fédération Galactique. Il dit que le pouvoir suprême se trouve dans la galaxie Tetra. Tous les chasseurs de prime de l'espace s'y rendent pour s'en emparer, avec chacun différentes motivations. La fédération demande alors à Samus de s'y rendre aussi afin de s'assurer que ce pouvoir ne tombe pas entre de mauvaises mains, s'il existe réellement. Sur place, la belle découvre une nouvelle civilisation, les Alimbics, qui a périclité à cause de ce pouvoir cosmique tant convoité...

Cet épisode s'insère entre les deux premiers volets de la saga Prime, sans pour autant réellement en faire partie d'un point de vue scénaristique. Comme pour continuer à marquer sa différence et son évolution, la série Metroid tente sa chance sur Nintendo DS avec une jouabilité adaptée au stylet et à l'écran tactile. Confiée aux bons soins de la branche américaine de Nintendo (Nintendo Software Technology), ce volet devient le meilleur "FPS" sur console portable. Avec sa jouabilité unique (qui demande un peu de pratique), il devient carrément le fer de lance technique de la NDS. Comme si cela ne suffisait pas, Hunters propose en plus du jeu en ligne. On y incarne un chasseur de prime (au choix avec ses propres pouvoirs) et on affronte, en local ou en ligne, d'autres joueurs. C'est d'ailleurs aussi un des aspects importants du mode solo puisque ces chasseurs, alors contrôlés par des I.A, font preuve d'une redoutable intelligence et profitent de pouvoirs spécifiques, variant d'autant les rixes se déroulant souvent dans des arènes fermées, comme en multijoueurs. 

Metroid Prime - Pinball : 2005 sur Nintendo DS

Contexte historique :

Contre toute attente, Pinball propose un scénario. Il s'agit, en fait, de celui de Metroid : Prime, dans son plus simple appareil. Tallon IV, les Chozos et même les Metroid, pas forcément à leur place, squattent ce spin-off dont le véritable intérêt réside, bien sûr, dans son gameplay.

Il s'agit bien d'un jeu de flipper, vous ne rêvez pas. Néanmoins, il propose aussi des phases de tir contre des ennemis ou différents boss. Cela peut paraitre étrange mais finalement, quoi de plus logique qu'un flipper, tant la Morph Ball de Samus s'y adapte logiquement ? Avec certaines phases de tir vue de dessus, les pouvoirs de la Morph Ball bien exploités dans les niveaux axés flipper, le titre avait de beaux atouts. Malheureusement, les ventes n'ont pas vraiment suivi. Sans doute à cause du manque de tableaux disponibles ou encore parce que pour beaucoup, ce titre n'est pas un Metroid, mais plutôt une véritable trahison.


23 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (23)