>
>
Metroid : une saga en perpétuelle évolution

Metroid : une saga en perpétuelle évolution

Tout ce qu'il faut savoir sur les aventures de Samus Aran
Par Aymeric Lallée - publié le
Image

Metroid Prime : GameCube en 2002

Contexte historique :

Cet épisode en 3D et vu à la première personne se situe entre Metroid et Metroid II : Return of Samus. Il met en scène des Chozos, en marge de leur peuple d'origine, qui ont décidé de s'installer sur la planète Tallon IV pour développer de nouvelles capacités divinatoires et cultiver la paix d'une autre manière que ceux de leur race qui travaillaient avec la Fédération Galactique. Mais un astéroïde est venu secouer leur monde paradisiaque. Une substance inconnue (le Phazon) s'est alors répandue dans le coeur même de la planète, modifiant son écosystème au point de voir la faune et la flore grandir et devenir hostile. Avant de disparaître, les Chozos construisent un temple sur le cratère d'impact pour en empêcher l'accès. Des années plus tard, Samus, toujours en quête des Pirates de l'Espace, découvre un vaisseau en orbite autour de Tallon IV, il s'agit de l'Orpheon. En l'explorant, elle comprend que les pirates y faisaient des expériences génétiques horribles sur des animaux devenus monstrueux et dangereux. Ces derniers ont d'ailleurs décimé les pirates. Samus parvient à rétablir l'ordre dans ce vaisseau abandonné mais doit s'enfuir lorsqu'un des monstres déclenche accidentellement le système d'autodestruction. Elle atterrit en catastrophe sur Tallon IV mais perd tous les pouvoirs de son armure en traversant l'atmosphère. Elle décide alors, sous la direction de la fédération, d'explorer cette planète et y découvre les vestiges de la civilisation Chozo. Elle comprend que le Phazon est capable de transformer ce qu'il touche en monstres agressifs et que les pirates ont exploité ce pouvoir pour devenir plus puissants tout en augmentant la puissance des Metroid.

Après près de 8 ans d'absence (sur consoles de salon), Samus revient dans une forme inattendue, celle d'un jeu de tir à la première personne développé par Retro Studios, et supervisé par Shigeru Miyamoto, qui donnera carrément un nouveau nom au genre, celui de First Person Adventure. Sans doute pour se distinguer des FPS puisque Metroid est avant tout une aventure. Premier constat dans cet épisode Prime, le jeu est désormais totalement en 3D et le rendu s'avère splendide, notamment grâce a des textures souvent fines et un souci du détail poussé à son paroxysme pour l'époque. C'est beau et particulièrement immersif, grâce à la vue à la première personne. Mais, même si la forme est différente, on retrouve le système d'exploration et d'évolution (impasse -> recherche d'objets et d'améliorations -> progression) si caractéristiques de la série. Outre les pouvoirs que l'on connaît, rayons, Morph Ball avec vue à la troisième personne etc. Prime se distingue par le fait que les boss ne peuvent désormais être touchés qu'à des moments spécifiques alors que jusqu'ici, on tirait sans trop réfléchir. Autre nouveauté majeure, le casque de Samus, par lequel le joueur voit les environnements, permet de scanner les lieux pour progresser. Une manière intelligente de rendre le titre encore plus immersif. Retro Studios a donc réussi son pari, celui de transformer la série pour la transcender avec les moyens et les codes de l'époque.

 

Metroid Prime 2 - Echoes : 2004 sur GameCube

Contexte historique :

Il y a des milliers d'années, un peuple encore plus évolué que les Chozos, les Luminoth, s'installent sur la planète Ether. Lieu providentiel sur lequel ils s'épanouissent jusqu'à ce qu'une météorite (bourrée de Phazon) s'écrase sur leur havre de paix. Le choc crée une dimension parallèle sombre qui reproduit tout ce que l'on connaît dans notre univers. Ainsi, il existe désormais une Ether sombre ainsi qu'un peuple maléfique et alter-ego noirs des Luminoth, les Ing. Ces derniers utilisent des portails pour passer dans le monde normal (dit lumineux) et tenter de propager le mal sur les autres planètes. Afin de les en empêcher, les Luminoth, pratiquement tous exterminés, créent un temple pour sceller les portails en attendant la venue d'un force suffisante pour détruire les Ing et leur monde parallèle sombre. C'est donc Samus, des années plus tard, et toujours à la poursuite des Pirates de l'Espace, qui échoue sur Ether. Elle retrouve une unité spéciale décimée. Les morts se relèvent et l'attaquent. Après les avoir détruit, elle trouve une cachette des Pirates. Des indices lui indiquent qu'ils ont trouvé des traces de Phazon sur Ether et qu'une Samus les a déjà attaqués. Il s'agit du double maléfique de Samus venant de la dimension paralèlle... Notre héroïne traverse finalement un portail et arrive sur Ether dans sa version sombre. Elle rencontre alors un des derniers Luminoth, gardien du temps scellé...

Reprenant la forme (et la jouabilité) que ont fait le succès de Metroid Prime, Echoes (toujours développé par Retro Studios) joue la carte de la diversité et de l'originalité. Pour exemple, Samus ne peut progresser que grâce à des cristaux écartant l'air toxique de Ether dans sa version sombre. Un choix de game design qui enrichit grandement l'expérience et varie les décors, que l'on retrouve déformés sur Ether sombre, puis limpides sur Ether dans sa version normale. Quelques nouveautés font leur apparition, comme les munitions décomptées, les lasers sombres et lumineux, puis la combinaison des deux. On trouve aussi la possibilité de rebondir sur les murs etc. Bref, c'est la digne suite de Prime mais dans un univers atypique qui modifie concrètement l'expérience et la manière de jouer. Notons aussi l'existence d'un mode multijoueurs, peu apprécié par certains à cause de son système de visée qui facilite les combats.

 

Metroid Prime 3 - Corruption : 2007 sur Nintendo Wii

Contexte historique :

Six mois après la mort (supposée) de Samus dans sa version sombre (dit Dark Samus), les Pirates de l'espace lancent une attaque de grande envergure sur la Fédération Galactique. C'est l'occasion de réunir plusieurs chasseurs de prime de renom pour se défendre. Ainsi, Samus Aran, Ghor, Gandrayda et Rundas, ainsi que quelques autres chasseurs, se retrouvent face à Dark Samus, qui semble avoir comploté avec les pirates pour décimer la fédération. Dans leur lutte, certains chasseurs sont vaincus et contaminés par le Phazon, l'énergie primaire de l'ater ego de Samus, qui lui permet de prendre le contrôle, petit à petit, de toutes les créatures avec lesquelles il entre en contact. Néanmoins, la Fédération Galactique trouve un moyen de retarder le processus grâce au Phazon Enhancement Device. Un procédé qui permet d'utiliser le Phazon comme une arme. Mais attention, si l'utilisation est trop forte, l'hôte perd le contrôle de lui-même. Samus part donc avec les chasseurs survivants, à la poursuite de son double maléfique qui répand le Phazon, au moyen de météorites infectées, et propage le chaos dans toute la galaxie.

Si ce volet conclut la trilogie des Prime, sa plus grande force n'est autre que d'être developpé sur Wii. Meilleurs graphismes (enfin, un peu) et maniabilité toute nouvelle sont au programme. En effet, la combinaison Wiimote + Nunchuk fait des merveilles dans ce FPS développé exclusivement pour ce motion controller. Nous aurons donc droit à plus de liberté, de précision dans les tirs (la Wiimote permet de viser où bon nous semble) et même de faire plusieurs mouvements pour actionner divers objets afin de progresser. De quoi vous plonger plus encore dans l'action et c'est justement cela que certains reprochent à ce volet, trop centré sur les combats et les énigmes ou même, et oui j'ose le dire, le scénario. Cependant, l'apparition d'autres chasseurs de prime, des voix off et de superbes cinématiques en font néanmoins un excellent titre sur le plan narratif (enfin, c'est mon avis...).

23 commentaires
  • Les plus récents
  • Les plus anciens
Tous les commentaires (23)