Premium
Journal d'un Ours Gamer

Journal d'un Ours Gamer

Par Waltrius Blog créé le 22/11/11 Mis à jour le 23/11/13 à 11h15

Plutôt baraque, plutôt pataud, et totalement inoffensif, le joueur de 24 ans que je suis est souvent comparé à un vieil ours. Après 60h de Skyrim, la vérité m'est apparue : A terme, les ours vont dominer le monde. La seule solution pour survivre était de leur vouer un culte sur Gameblog...

Ajouter aux favoris

Édito

Mes identifiants consoles

Code Ami 3DS : 3480 3233 1570

Gamertag : Waltrius

PSN : LuciusWaltrius

 

Suivez moi sur

 

 

Archives

Favoris

Signaler
Le temps d'un comics

Assez peu d'actualité purement "jeu" pour moi en ce moment, étant donné que je refais Borderlands, et que je continue Skyrim. Néanmoins, je me replonge dans les séries et les comics ces derniers temps, mes critiques devraient donc être plus nombreuses sur ces sujets, au moins jusqu'à Walking Dead episode 3 ! 

Aujourd'hui, je vais parler de Catwoman. Avec Batman et la Cour des Hiboux, c'est un des autres comics qui est mis en avant dans les FNAC et compagnie ces derniers mois. Grand fan de Gotham, et ne connaissant pour ainsi dire rien de la mythologie de Catwoman, j'ai décidé de sauter le pas. Sachez néanmoins que j'ai lu le comics jusqu'à l'issue 12, et que le tome vendu en magasin (version française du moins) va jusqu'à l'issue 7 (ce qui a son importance !).

 

J'avoue avoir été attiré par la cover au premier abord, le dessin mettant en avant les formes "avantageuses" de Catwoman, tout en gardant un trait fin et précis. Le premier rôle d'un cover, c'est d'être belle et attirante. Ça a marché...et puis le reste à fait pschiiiit...

Scénario/Univers

Sur ces 12 premières issues, il va être assez difficile pour moi de vous faire un synopsis...tout simplement parce qu'il n'y a pas ou peu d'histoire de fond, de liant entre les chapitres. Et on touche là un gros problème du comics : C'est décousu. On est plus sur un receuil de plusieurs histoires courtes que sur une histoire s'étalant sur plusieurs épisodes comme pour La Cour des Hiboux par exemple. Certes ici aussi les histoires se suivent dans le temps, mais elles sont bouclées super rapidement, au maximum en 3 chapitres ! Il est donc assez difficile pour l'auteur d'approfondir les personnages, les vilains, les ambiances. Rien ne nous incite vraiment à lire la suite...

 

Jusqu'aux chapitre 8, les histoires s'enchainent... sans jamais vraiment convaincre de continuer

Et encore, les receuils de nouvelles, je connais, et j'aime bien. Mais là, comme le tout va trop vite et est assez peu approfondi, le scénario, ou plutôt LES scénarios, en deviennent chiants...

Le pitch ne décolle pas avant le chapitre 7 ou 8. Avant, on enchaine des histoires super clichées et sans intérêts. Heureusement quelques histoires sauvent un peu la donne après ce long démarrage. Je pense notamment à l'apparition de la Cour des Hiboux, de l'Ergot, ou des quelques chapitres sur la traque de Dollhouse. Mais, si interessant soient-ils (et encore, on est à des années lumières de Batman et la Cour des Hiboux), ces chapitres sont encore expédiés super rapidement ! L'apparition de la Cour des Hiboux dure un chapitre, soit 25 pages ! L'enquête sur Dollhouse est étalée sur 3 chapitres, mais reste hyper simpliste et ne permet pas de travailler son méchant correctement.

 

Les chapitres avec Dollhouse et la cour des hiboux, malgré leur rapidité, sauvent le comics de la catastrophe

Le scénario de ce comics souffre donc de deux gros problèmes, il est largement ininteressant et cliché, mais il est aussi trop irrégulier pour accrocher un lecteur suffisamment longtemps. Si vous tenez jusqu'au chapitre 7 ou 8, vous aurez des histoires un peu plus accrocheuses... mais expédiées trop rapidement. Bref j'esperais en apprendre plus sur l'heroine, et lire une histoire sombre et accrocheuse : rien de tout cela ! Ce n'est donc pas pour le scénario que vous acheterez Catwoman

Dessin

Globalement je qualifierai le dessin de "pas dégueulasse". Autant ce n'est clairement pas moche (sauf à certains moments), autant c'est bien en dessous de ce que j'ai pu voir dans d'autres comics. Les visages par exemple rendent pas trop mal, mais les corps et certains personnages secondaires (Spark par exemple) sont moins bien dessinés. Heureusement, Catwoman est généralement assez bien dessinée.

 

Le dessin est correcte, mais ne retourne pas la tête

Il y a un truc que je déteste dans les comics, c'est quand, en plein milieu d'une histoire, le dessinateur change et donc le style avec lui. Si le style de Guillem March est globalement propre et fin, le style de Adriana Melo est plus grossier, beaucoup moins fin. Heureusement Melo n'a dessiné que quelques issues (3 ou 4) sur l'ensemble. Il n'empêche que Melo a dessiné 7 et 8, c'est à dire en plein milieu de l'intrigue, avant un retour de March. Ça nuit pas mal à la cohérence graphique de l'ensemble.

Le style graphique change pour 3-4 chapitres en plein milieu du comics... et devient moins fin

Mais le gros problème du dessin selon moi, c'est encore l'hyper sexualisation de l'ensemble.

Dès le premier chapitre, Catwoman couche avec Batman, comme ça, cash. Outre le fait qu'avoir une telle scène dans l'univers Batman (et ce même si le personnage de Selina Kyle est fondé sur la féminité extravertie) me fait bizarre, je trouve aussi très racoleur de mettre ça dès le premier chapitre...Alors oui Catwoman, c'est la femme libre, et elle se balade tout le temps en combi cuir, mais bon, les auteurs ont un peu tendance à trop la montrer en soutif, ou en décoleté plongeant et à la dessiner avec des courbes plus que généreuses. Ça réduit le personnage à une cambrioleuse bimbo (que l'écriture ne vient pas renforer), alors qu'Anne Hathaway avait réussi à rendre le personnage aussi intelligent que sexy dans TDKR.

 

Dès le début on comprend que Catwoman va être (trop) erotisée, alors qu'elle n'a pas besoin de ça

Au départ le dessin m'avait plu via la cover, mais m'a deçu sur le long terme, tant il se concentre sur son héroïne et la sexualise au possible, au détriment du reste. Au final, je dirai que ce dessin est dans la moyenne, pas plus.

Conclusion

 Et ben c'est pas brillant. Ce comics me laisse un gout amer. J'y croyais pas mal, et au final il se révèle très moyen, combinant un scénario bateau avec un dessin correcte mais sans plus. Le fait d'enchainer Catwoman après avoir lu La Cour des Hiboux n'a pas du aider, c'est sur. Mais il demeure que je ne conseille pas ce comics, surtout vu que les quelques chapitres interessants ne sont pas dans le volume vendu en France (qui va du chapitre 1 à 7). Gardez vos sous pour acheter autre chose, à la rigueur un autre comics sur Catwoman ! Moi, en tout cas, c'est mal parti pour que je lise la suite.

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Commentaires

zhibou
Signaler
zhibou
Clair que la sexualisation vulgaire nuit à Catwoman. Une des grosse déception des new 52.
Sharn
Signaler
Sharn
Batwoman c'est le bien.
Waltrius
Signaler
Waltrius
j'avoue c'est la première héroïne que je lis, et c'est pas encourageant pour les autres !
botteur
Signaler
botteur
Je n'ai jamais aimé les héroïnes et c'est pas mtn que cela va commencer.