Voxel Culture

Édito


 

Bienvenue sur Voxel culture, blog qui parle de cinéma, de jeux, de manga, de comics et de bien d'autres choses. Au programmes : Réflexion vidéoludique, Test de jeux, Présentation de visual novel, propagante anti-pc ou encore critique de cinéma. Moi et mes trois lardins, nous allons vous présenter votre culture. Celle du voxel....

Identifiant :

PSN : Sirmonokuma

Id steam : Evil Minato

Code 3DS : 2406-5859-6021

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Staff Voxel :

Grand Manitou, Rédacteur principal du blog.

Rédacteur secondaire du blog. (Sert à rien, ennuyeux)

Rédacteur secondaire du blog. (On essaie de lui trouver une utilité)

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Banniére pour le blog (Site Officiel)

Banniére pour le blog (Version gameblog)

Archives

Favoris

Voxel Culture

Par Minato Blog créé le 26/12/12 Mis à jour le 31/12/16 à 21h14

Blog personnel centrée sur les diverses passions que j'aime : jeux vidéos, manga/animés, Série télé, Cinéma, littérature.

Ajouter aux favoris
Signaler
Manga/Animés
Bonjour à tous, aujourd'hui, minato est en vacances et fait donc travailler ses  lardins collaborateurs. Aujourd'hui, c'est donc Yamato (Miracle! il a retrouvé l'usage de ses mains pour écrire) qui va nous fait profiter de ses qualités pour nous parler d'un détail d'un animé que j'espère vous allez apprécier. Allez, c'est parti.
 
Yop, si comme moi vous aimez bien Girl und Panzer (dans le cas contraire, il n'est pas trop tard pour commencer), vous apprécierez, je l'espère , ce petit article qui va vous présenter un peu les chars des personnages principaux.
 
 
Commençons un peu par quelques généralités historiques : le char de combat, au sens à peu prés moderne, fut le Renault FT17; employé à la fin de la première guerre mondiale par les Français et leurs alliés (Anglais et Commonwealth, Américains). Cet engin a eu un rôle décisif dans la fin de la guerre et cela n'a échappé à personne à l'époque, on va donc assister à partir des années 20 à un fort développement du char, notamment à partir des chars français qui furent vendus à la plupart des pays importants de l'époque (sauf l'Allemagne of course).
Malgré que les pays soient souvent partis d'une base commune, on verra tout au long de cette époque que les tanks varierons selon les pays, en fonction du rôle qu'ils vont attribuer à leurs machines de guerres, à la compétence de leurs ingénieurs, à leur puissance économique, à leur situation géographique, etc...
 
Sur ce, on y go.
 
L'équipe Poisson-pécheurs et son Panzer IV Ausf. D :
 
 
Cette équipe se compose des personnages les plus importants de l'animé, nous avons :
  • Miho Nishizumi, la seule ayant une expérience dans les compétitions de combat de chars, elle s'occupe au départ de recharger le canon en obus avant de finalement se voir bombarder chef de char.
  • Saori Takebe, s'occupe de la communication radio.
  • Hana Isuzu, conducteur au départ, puis finalement artilleur.
  • Yukari Akiyama, canonnier avant de finalement demander à devenir chargeur.
  • Mako Reizei, conducteur de char
 
Bon maintenant, avant de parler du char on va faire un petit paragraphe sur la création des blindés allemands.
C'est au début des années 30 que les généraux allemands comme Guderian commencent à militer activement pour la création d'une force importante de blindés qui seront utilisés conjointement avec l'aviation et l'infanterie pour casser la gueule aux ennemies en moins de temps qu'ils n'en faut pour cuire des asperges*. Bien sur, le traité de Versailles interdit toute création de tanks à l'Allemagne, donc on va ruser en développement le Panzer I sous la couverture d'un tracteur agricole. Ce faisant l'Allemagne se dotera d'un arsenal de plus en plus perfectionné sous l'impulsion d'un certain Adolf H., d'autant plus que la France et l'Allemagne ne ferons pas grand chose pour l'empêcher.
 
Et donc finalement on en arrive à ce fameux Panzer IV D, char moyen (20 tonnes quand même) de quatrième génération de Panzer et quatrième version (d'où la lettre D), qui fait son apparition en 1939 et destiné à soutenir l'infanterie. Il faut dire qu'entre ses deux mitrailleuses et son canon court à faible vitesse initiale, ce modèle de Panzer à peu de chance de détruire des chars bien blindés, alors que paradoxalement son blindage vertical le rend très vulnérable aux armes antichars. Néanmoins c'est un char fiable et peu coûteux (tout l'inverse du Tigre et du Panther) et relativement véloce (40 Km/h sur toute).
 
On notera dans l'animé que l'équipage à garder le schéma de couleur standard des panzer des années 39-41, à savoir le « gris panzer ».
 
L'équipe Tortue et son Panzer 38t :
 
 
Cette équipe se compose du conseil des étudiants :
  • Anzu Kadotani, chef de char et opérateur radio
  • Momo Kawashima, artilleur et chargeur
  • Yuzu Koyama
 
En envahissant la Tchécoslovaquie en 1939, Les allemands firent main basse sur l'armée la mieux équipée d'Europe Centrale, mais surtout ils purent doubler leur capacité de production de char grâce aux nombreuses usines d'armement présentes dans le pays. Le pire fut surtout qu'ils récupèrent de très bons tanks que les Tchèques reçurent malheureusement trop tard, mais que l'occupant ne se priva pas d'user à bon compte.
La Panzer 38(t), ou véhicule de combat blindé modèle 1938 en fait partie.
 
Développé en 1935 par Skoda (oui la marque de voitures), il se veut l'exact inverse des chars allemands, il est fiable, peu coûteux et facile à entretenir car sa conception est très simple. Les soldats appréciés ce char simple et robuste et qui se montré très performant malgré sa taille et son poids.
Il servit de remplaçant aux Panzer I et II jusqu'à 1942. iI fut ensuite convertit en de multiples rôles, grâce à sa très bonne base, en canon automoteur (Marder III) ou en char antiaérien (Flakpanzer 38(t)).
 
Yamato
 
NDR : C'est ce qu'on appelle l'humour Yamato.  
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires