Entrez dans l'antre d'un gamer partageur

Entrez dans l'antre d'un gamer partageur

Par Matthieu Meignan Blog créé le 22/02/10 Mis à jour le 12/01/14 à 20h00

Joueurs de tous poils, entrez si vous l'osez...

Ajouter aux favoris
Signaler
Un Jour, Un Jeu

 

Bonjour à tous,

 

Alors aujourd'hui je vais me faire beau, mettre mon plus beau smoking et prendre mon Walter PPK pour vous parler de Goldeneye 007. Sorti sur Nintendo 64 le 25 août 1997, le premier FPS sur console a bénéficié d'une sortie mondiale. Le soft développé par Rareware et édité par Nintendo fût un succès commercial proportionnellement aux ventes de la Nintendo 64. A l'heure de l'avènement de la 3D, Goldeneye est considéré comme un jeu culte, Rareware ayant eu à coeur de respecter le film éponyme. Technologiquement et visuellement très bon pour l'époque, les joueurs l'ont plébiscité non seulement pour son solo respectueux, mais aussi pour son mode multijoueur, très fun. Incarner Pierce Brosnan ou d'autres personnages du film, le tout pendant des parties furieuses et endiablées. Chaque console, quelque soit l'époque de sa sortie, possède sa ludothèque idéale avec ses jeux indispensables. Goldeneye fait partie des indispensables de la Nintendo 64.

 

Intro de Goldeneye 007

 

 A une époque où l'on pensait que les FPS étaient réservés uniquement au PC, Rareware parvint à porter sur cartouche un monument de ce genre de jeu. A travers une vingtaine de missions reprenant des scènes du film éponyme, le joueur incarne Pierce Brosnan, avec une vue subjective très jouable. En 1997, ce jeu était considéré comme un FPS rapide, même si, avec le poids des ans, ce n'est plus du tout le cas. Les trois niveaux de difficulté (Agent, Secret Agent et 00 Agent) donnaient une graduation bienvenue en terme de difficulté. Non seulement il était plus difficile d'abattre les ennemis pendant les missions du jeu, mais plus la difficulté augmentait, plus il y avait d'objectifs à remplir à l'intérieur des niveaux du jeu. Comme je l'ai mentionné plus haut, Goldeneye possédait un monde multijoueur ou l'on pouvait jouer jusqu'à 4 sur la même console, l'écran se divisant en quatre fenêtres pour chacun des joueurs. Avec le recul, il faut admettre que la lisibilité du jeu n'était pas toujours optimale, mais le plaisir de jeu, lui, était immense.

 

Goldeneye gameplay - Mission 2 : Facility

 

Même si je n'ai pas possédé Goldeneye à sa sortie, j'en garde tout de même un souvenir impérissable pour y avoir joué chez les autres. Tout possesseur de la Nintendo 64 possédait ce jeu, et à chaque fois que je prenais la manette pour y jouer je prenais un plaisir fou, même si, par manque d'entraînement, j'accumulais les vies perdues pendant que les autres accumulaient les victoires. Mais je me souviens avoir été bluffé par l'ergonomie de la manette, avec ses trois branches, qui permettaient à chaque joueur de trouver sa position de prise en main idéale. Lorsque j'ai récupéré une N64 totalement par hasard il y a quelques années, c'est l'un des premiers jeux que j'ai recherché. Par inadvertance, j'avais acheté la version américaine de la cartouche, j'ai donc le jeu en double, en version américaine et en version européenne. Mais le jeu est tellement culte que je ne m'en formalise pas. Bien au contraire. Il m'arrive encore aujourd'hui d'y rejouer et d'y prendre toujours autant de plaisir, même si, visuellement, il a sévèrement vieilli. Mais le gameplay est toujours aussi bon et c'est l'essentiel.

 

A demain pour un nouveau jeu.

 

Vidéoludiquement vôtre,

 

 Utori

 

PS : N'oubliez pas que dans les commentaires de cet article, vous pouvez me suggérer des jeux que vous voudriez voir apparaître dans cette rubrique. 

Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

Utori
Signaler
Utori
Perfect Dark je m'acharne à trouver la cartouche???? Parce que Perfect Dark Zero, bof hein...
Miss V.
Signaler
Miss V.
Jeu culte si il en est ! Des après midi et des nuits entières de souvenirs en multi ! Par contre, dans le même esprit, j'avais préféré le solo de Perfect Dark :)

Édito

Oyez, oyez, braves gens, vous êtes ici de plein gré pour la plupart. Détendez vous, vous êtes ici pour la découverte, des jeux, de la musique, des humeurs de son hôte aussi. L'important dans la vie, c'est de sourire et de profiter de certains petits bonheurs. Le jeu vidéo, ça peut aussi être cela.

Archives

Favoris