Shoot Them Up

Shoot Them Up

Par ShootThemUp Blog créé le 09/08/12 Mis à jour le 04/10/13 à 15h25

Critiques et avis sur le jeu-vidéo, le rétrogaming et le cinéma... pis aussi parfois sur diverses choses qui habitent notre esprit!

Ajouter aux favoris
Signaler
Rétrogaming

   

   Salut à tous ici! Aujourd'hui j'aimerais rappeler à votre bon souvenir BOOGERMAN, un bon jeu de plateformes sauce 16bits développé par Interplay et sorti en 1994 sur SEGA Megadrive puis Super Nintendo.

Encore possesseur d'une préhistorique Atari 2600 lorsque j'ai vu la première vidéo de Boogerman dans l'émission  télé Microkid's quelques temps avant la sortie du jeu, puis ayant vu passer le test très enthousiaste dans un magazine Megaforce (mag dédié aux consoles SEGA), ce n'est que quelques LONNNNNGUES années plus tard, au début des années 2000, que j'ai enfin pu mettre les mains (sales évidemment, c'est de rigueur pour ce jeu, héhé) sur ce soft par le biais de l'émulation, mais chuuut.

Moins célèbre et apprécié qu'un certain Earth Worm jim dont il partage l'éditeur Interplay et le même soin pour leurs animations cartoon, il était moins évident de le retrouver dans la collection de ses amis que le bienaimé ver de terre superstar !

 Ah, je ne suis pas le seul à voir plusieurs liens de parenté entre ces deux softs!

De prime abord, ce qui frappe avec ce Boogerman, c'est qu'il use volontairement de toute la "palette maudite" d'une bonne direction artistique, en tirant franchement sur des teintes "cracra". Vous ne verrez dans le monde de Booger. que des teintes marron étron au vert tendance morve, en passant par le très prisé des enfants "caca d'oie", hum ! soyez prévenus... 

Que de mondes merveilleux et enchanteurs vous allez traversez dans cette épopée...

   Dans ce jeu de plateforme, vous incanez Snotty, un milliardaire marginal puisque pour passer le temps il est employé comme homme de ménage dans un laboratoire scientifique. Un soir qu'il nettoie le labo principal où est entreposée une machine prodigieuse capable d'envoyer tous nos déchets terriens vers une dimension inconnue (la dimension X-crément si vous voulez tout savoir), un horrible indigène mutant de cette dimension sort de la machine et vole la source d'énergie qui l'alimente, certainement avec des projets malfaisants  comme nous renvoyer toute notre mer... au visage et conquérir notre monde avec ses armées putrides , ou pire... Je vous laisse imaginer les terribles desseins malodorants de votre choix !)
Ni une ni deux, notre homme qui assistait à la scène, court enfiler son identité secrète de B...OOGERMAN et plonge dans le portail de la machine conduisant à la terrible dimension inconnue. Dans ce monde hostile et dénué de tout gadget, notre nouvelle idole pourra annihiler ses nombreux adversaires avec les traditionnels sauts sur la courge ( avec ses pieds puants pour l'occasion:-), mais aussi pour la première fois de toutes les armes naturelles dont il dispose: jets de crotte de nez fraîchement sorties de leur habitat naturel, rots bien sonores et pets tonitruants! Et si la situation l'impose et qu'il trouve les bonus adéquats, ce modèle pour la jeunesse pourra parfois cracher au visage de ses adversaires, enflammer ses dégazages à l'aide de piments, ou se servir de ses gazs  pour s'envoler et explorer les niveaux ! Quel programme...

 A la vôtre! Quand j'étais enfant, très fins on disait souvent: "Tiens attrappe le celui là, et peins le en vert !" Ah ben non malin, là c'est déjà fait!

On ne voit pas ça tous les jours dans un jeu! Le tout avec des animations souvent tordantes du héros...

   Et pourtant, si aujourd'hui sa thématique scato. ne vous fera pas plus frémir que ça, habitués que nous sommes aux ambiances diverses et soignées de nos jeux actuels, sachez qu'à l'époque cela avait assuré au jeu une promotion un peu sulfureuse faisant de lui un objet de curiosité dans les magazines jeux vidéo, et le sortait du lot des plateformers insipides pullulant sur nos 16bits (la plateforme, genre de prédilection à cette époque!).
Effectivement le seul jeu qui me vient à l'esprit avec un aspect pipi-caca aussi mis en avant, c'est le shoot them up TOILET KIDS sorti sur la confidentielle PC Engine quelques années auparavant. 

   Quelle idole pour les jeunes et les collectionneurs...

Boogerman a fait une seconde apparition en personnage jouable dans le jeu de combat avec les personnages en pâte à modeler CLAYFIGHTER 64 sur Nintendo 64.

   Si je devais le noter, je donnerais à ce BOOGERMAN la note de 3,5 Morpions sur 5, à cause de ses environnements manquant un peu de détails et le level design parfois peu inspiré de certains niveaux.
Mais il vaut le détour et sort de la masse de jeux de plateformes de l'époque pour son thème "original" si on peut dire: un monde "crado" ça nous change des éternels mondes de prairie, puis de feu puis de glace resservis habituellement par le genre! De plus, ses animations cartoon géniales (le héros surtout: un vrai "chewing-homme"!) ainsi que celle  des ennemis, le nombre et l'originalité des attaques à votre disposition, ainsi que ses Boss réussis à la fin de chaque monde, rehaussent l'intérêt de ce soft au delà de la curiosité.
Si vous êtes fans d'earth Worm jim, ce petit cousin roturier est à essayer absolument! Et il reste à découvrir pour tous les amateurs de jeux de plateforme 2D à l'ancienne.

Denier conseil: à choisir, privilégiez absolument la version Megadrive, qui contient davantage de bruitages, détails et animations que la version Super nintendo. Pour avoir pratiqué les deux, elle est globalement supérieure et vous vous priveriez d'une partie du charme de l'expérience,ça serait quand même dommage,haha!

Disponible également sur la console virtuelle de la Wii (et WiiU), mais je ne sais  pas de quelle version elle est tirée.

Odoramant vôtre,
RUDIO

 

 

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Bienvenu à tous !

Ici vous trouverez régulièrement des articles concoctés avec AAAmour généralement au sujet des jeux-vidéo bien sûr (un sujet qui nous "rameute" tous dans cette communauté, pour, sous les spotlights de Gameblog, nous lier), qu'ils soient actuels ou Rétrooooooooo.

Mais aussi parfois du cinéma, ou tout ce qui me tient à coeur dans ma vie ever, ou en fait qui me trottait dans la tête juste avant de commencer à écrire... pour le plaisir du partage on dira :-)

Alors faîtes confiance, sautez dans ce train en marche et suivez le fil des sujets qui nous émotionnen...émoivent...émeuvent, 'fin bref: qui nous passionnent!  

Rudio 

 

Archives

Favoris