Indé, Néo, Rétro...

Indé, Néo, Rétro...

Par Retromag Blog créé le 28/10/11 Mis à jour le 04/07/15 à 10h26

Toute nouvelle publication sur le rétrogaming !

Ajouter aux favoris
Signaler
jeu video rétro
Les musées consacrés aux jeux-vidéo rétro sont non seulement l'occasion de découvrir de vieux titres, mais également d'apprendre beaucoup de choses sur les difficultés et opportunités qui ont émaillé leur développement. C'est le cas de Gauntlet, pièce maîtresse dans le portfolio d'Atari. Les nombreux dessins de conception de cabine d'arcade dévoilés montrent toute la complexité de la tâche.
 
 
 
Le cas Gauntlet est emblématique car ce hit d'époque proposait un mode quatre joueurs en coopératif, une option totalement quasi inédite en arcade (1985). Selon le directeur de la société organisatrice de cette exposition, le jeu d'Atari constituait à lui seul un défi : "l'industrie était dominée par des expériences joueur contre ordinateur, à l'exemple de Space Invaders. Il existait bien des modes deux joueurs mais la norme était un joueur". Le géant d'alors, avait pour habitude de créer de coûteux meubles inévitablement répercutés sur le prix d'une session de jeu.
 
 
Cependant, les études de marché commandées par la compagnie américaine, ont fait apparaître l'existence d'un prix psychologique plafond à partir duquel les joueurs rechigneront à mettre la main à la poche. Afin de poursuivre sa croissance, Atari a rusé pour augmenter de manière significative le revenu par tête : fabriquer des jeux multijoueurs. Au lieu des 25 cents, c'est la somme d'un dollar qui était récoltée pour une partie d'une durée presque similaire au jeu solo (la difficulté était nettement rehaussée).
 
 
 
La partie n'était pas gagnée pour autant. Lorsqu'Ed Logg, génial créatif de Centipede et Asteroids, présente pour la 1ère fois au cabinet marketing d'Atari Gauntlet, l'accueil a été glacial : "ils se sont interrogés sur la possibilité de fédérer quatre personnes qui ne se connaissent pas" déclare le directeur. Un test grandeur nature sera mis en place afin de trancher la question : "cela a été une réussite. Ce titre avait prouvé qu'il n'était pas nécessaire de se connaître pour jouer ensemble".
 
 
 
Bien en amont de production, le design du meuble a donné du fil à retordre aux ingénieurs d'Atari. Le placement des quatre joueurs était très problématique (les coudes, la visibilité de l'écran...), le panneau de contrôle cassait les standards d'ergonomie des jeux d'arcade. Les images de prototypes griffonnés témoignent des nombreuses tentatives qui ont été proposées afin de garantir le succès commercial du jeu. Le numéro un américain engrangera des millions de dollars notamment grâce aux adaptations sur consoles et micros.
 
Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Commentaires

Buros_1st
Signaler
Buros_1st
le temps que j'ai passer sur ce jeu, c'est abusé,avec la mort qui nous poursuivait et c'est la que le jeu prenait toute son ampleur , on s'amusait a bloquer nos coéquipiers pour qui perde tout sa vie, bref un beau jeu de salopard ^^
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Pour une fois que je peux ramener ma science...
Retromag
Signaler
Retromag
Ah, chouette ! Merci pour tes précisions Masahiko. Atari avait donc les dents bien longues à cette époque ^^
Masahiko666
Signaler
Masahiko666
Gauntlet, l'un des premiers manges fric des salles d'arcade, avec la vie de chaque personnage qui diminuait toute seule, au fur et à mesure que les secondes s'égrénaient. Il fallait 3 francs pour pouvoir jouer (1 francs donnait 300 pv, donc 300 secondes de jeu sans compter la perte des pv lors des combats). Et, me semble-t'il, il y avait 100 niveaux, et le dernier était interminable...que de bons souvenirs...
Dans le même genre, il y avait aussi Quartet, jeu de shoot/plates-formes jouable à 4, comme son nom l'indique...
Donald87
Signaler
Donald87
"quand tu parles BD et pin's" ... 2 de mes pêchers mignons, merci également :)
Retromag
Signaler
Retromag
Thx Kasai ;)
Kasai
Signaler
Kasai
Excellent article et c'est vrai qu'on pouvait s'interroger du succès d'une borne à 4... J'aurais pas parié dessus à titre personnel, comme quoi...^^
Retromag
Signaler
Retromag
Merci Donald87, j'apprécie beaucoup les tiens également. Notamment quand tu parles BD et pin's :)
Donald87
Signaler
Donald87
J'adore ces moments un peu rétro que tu nous fais :)

Édito

L'exercice est tellement délicat lorsqu'il s'agit d'écrire son premier édito ! Comme le nom l'indique, Retromag est une nouvelle publication sur le rétrogaming dont je suis le responsable. Je vous présenterai ici, le magazine en cours de création. J'espère de tout coeur vous savoir nombreux à me suivre et à partager vos (vieux) souvenirs !

 

Archives

Favoris