Premium
Pix'n Love - le blog

Pix'n Love - le blog

Par Pixnlove Blog créé le 20/01/10 Mis à jour le 26/06/15 à 12h49

L'actu des Editions Pix'n Love et autres joyeusetés rétro...
http://www.editionspixnlove.com/

Ajouter aux favoris
Signaler
Vie de la rédaction

L'horreur. Il n'y a pas d'autres mots.

Une rupture de stock, pour beaucoup, c'est génial. Ca veut dire que le produit est parti du feu de dieu, que tout a été vendu, et donc probablement que tous les coûts ont été amortis et que même de la marge nette a été dégagée. Génial donc. D'autres y verront une excellente gestion : on nous en met plein les oreilles depuis des décennies maintenant surtout depuis Toyota avec son fameux stock zéro. Aujourd'hui, tu veux une voiture neuve, tu patientes six mois minimum, c'est normal. Un jeu vidéo est en rupture ? Il reparaîtra dans le meilleur des cas sous un nouveau packaging du genre "les meilleurs top succès triomphaux bestellers".

Pour nous, une rupture de stock, c'est l'horreur. Alors bien sûr, nombreux sont ceux qui nous diront : "Vous êtes victimes de votre succès, de quoi vous plaignez-vous ?" Et ils auront bien raison. Encore que le succès se doit évidemment d'être très relatif, entendons-nous bien. Mais nous pensons surtout à plusieurs de nos lecteurs qui nous écrivent mails sur mails pour nous poser la sempiternelle question : "Vous allez rééditer quand ce bouquin ?" On aimerait répondre "Tout de suite, demain matin première heure !" La vérité est hélas nettement plus ingrate. La vérité, c'est qu'un retirage, c'est cher, très cher parce que cela ne peut bien sûr pas se rentabiliser dans la semaine, voire dans le mois. Il faut même entre six mois et un an complet pour que les seuls coûts de productions soient amortis. Autant dire que pour un petit éditeur, le choix d'un retirage impacte directement le planning éditorial au détriment des nouveautés qui, elles, se rentabilisent nettement plus rapidement (si elles sont un succès, of course).

Certes, le gros du boulot a déjà été amorti : les longs mois d'écriture ou de traduction, la direction artistique et la maquette, la commercialisation, etc. Mais le coût de l'impression n'est jamais le moins élevé. Et surtout, celui d'une licence, qu'il faut à nouveau payer, et c'est normal. Donc, nous avons tendance à systématiquement répondre : "Bien sûr qu'on va le rééditer, c'est notre bouquin préféré !" en parlant de n'importe quel titre de notre catalogue. La réalité nous attend toujours au tournant. Et aujourd'hui, c'est l'horreur, on le paie. La plupart de nos gros bouquins qui génèrent du chiffre sont en rupture... Alors dilemme : on réimprime pour réactiver le fond ou on continue de lancer des nouveautés ? Cette année (09/2012 - 08/2013), on a tout de même réimprimé la Bible PC Engine 1, l'Histoire de Nintendo 2, Zelda Chronique et Assassin's Creed (en nouvelle édition). Moralité, trois de ces quatre livres sont déjà en ruptures. Le boules ! On aurait dû prévoir plus large ou on a fait ce que la trésorerie nous permettait ? Franchement pas simple tout ça...

Photo souvenir d'août 2010. On avait déjà 3 ans d'existence. On était plutôt serein. On se disait qu'on avait vraiment prévu large... Bah, pas tant que ça ! Encore un ouvrage génial qui va se faire attendre...

La Pix'n Team

 

Ajouter à mes favoris Commenter (10)

Commentaires

James28
Signaler
James28
Cela ne serait pas possible de vendre des versions numériques d'une partie des livres des éditions pix'n love (les plus anciens par exemple, ceux qui ont le moins de chance de pouvoir être réimprimé) ?
Pheonix
Signaler
Pheonix
C'est vrai qu'un système de précommandes avec objectif a atteindre vous permettrez de prendre la lourde décision d'un retirage plus sereinement !
Si vous savez qu'il vous faudrait X ventes pour rentabiliser le retirage, vous ouvrez des précommandes/préreservations, en disant "voila, si vous êtes X on relance le produit, soyez patient", et je suis sur que ça plairait !
Avec éventuellement même un système de versement d'acompte si ça peut vous aider a avoir de la trésorerie pour lancer la machine.
Les gens qui veulent vos livres en général sont des passionnés et seront être indulgent sur l'éventuel délai que ça implique et compréhensif en cas de non retirage car l'objectif n'est pas atteint.
Après c'est vrai qu'un tel système est simple a imaginer mais extrêmement compliqué a mettre en place, mais c'est une idée à creuser je pense ! ;)
JFS
Signaler
JFS
Mettez le retirage sur kickstarter !!!!!!!!!!
Vous allez toucher 1 million de dollars d'un coup.
rhed308
Signaler
rhed308
Si vous mettez en place un système "Reservez cet ouvrage, il vous sera expédié à la livraison" en ajoutant un seuil de précommande à atteindre avant de lancer la réimpression (+ un stock qui vous permettent de voir venir les commandes futures) vous n'auriez pas moins de soucis?
Dites vous que vous proposez déjà une réimpression, ce qui n'est pas courant dans le monde des éditeurs de beaux livres sur le jeu vidéo. Alors le consommateur peut attendre un peu
NebukadRomu
Signaler
NebukadRomu
Mimix a tout dit, j'allais écrire exactement la même chose sauf que le système marcherait sur la réservation et non la précommande.
mimix
Signaler
mimix
et pourquoi pas permettre des précommandes sur les ouvrages en rupture ? ça permettrait peut-être d'accélérer leur retirage et de minimiser les risques tout en vous donnant des fonds par avance pour payer la production ...

un lecteur impatient le sera moins si il sait que sa précommande accélère le processus de retirage !
Pixnlove
Signaler
Pixnlove
Pour DmC, il y a aura une communication la semaine prochaine. Merci de l'immense patience...
Kurokami
Signaler
Kurokami
J'ai une petite question concernant la version Inferno de votre ouvrage sur la saga Devil May Cry, quand est-ce que l'ouvrage va paraître ? Sur le site on est passé d'avril à fin mai. On approche de la sortie alors ? ^^
Omake
Signaler
Omake
C'est une deuxième mort pour Gunpei Yokoi... ^^;
Dysilik
Signaler
Dysilik
J'aime bien ce genre de mauvaises nouvelles ! continuez le neuf, rééditez de temps en temps.

Édito

Les Editions Pix'n Love vous proposent, pour la première fois en France, de nombreux ouvrages uniquement dédiés aux jeux vidéo ainsi qu'à leur histoire.

 

  

LE SITE !

SUIVEZ-NOUS :)

 

 

Archives

Favoris