PG Birganj

PG Birganj

Par PG_Birganj Blog créé le 24/06/12 Mis à jour le 29/06/15 à 10h06

Blog du site PG Birganj, site d'actualité vidéoludique prônant la lecture au calme, loin de la frénésie du web 24/24.
Le blog sur Gameblog permettra de partager sporadiquement le contenu éditorial de PG Birganj, à la communauté GB.

Ajouter aux favoris
Signaler
Billets


Article publié il y a un petit peu plus d'une semaine. Mise au point des attentes à court terme.
Évidement, voir DmC alors qui sort demain n'est pas super utile...

1- DmC

Déjà, sur Birganj, on kiffe grave Ninja Theory qui nous a pondu un surprenant Heavenly Sword, muni de bonnes mécaniques de baston mais aussi doté d'un très grand sens de la mise en scène et de jeu d'acteurs. Un des précurseurs en matière de mocap et de casting réussi dans cette génération HD. S'ensuit d'un Enslaved à la direction artistique tout aussi réussi sinon plus... Alors dès qu'on a su que c'était ce studio qui s'occupait du reboot de DmC, il était sûr de nous faire vibrer la corde sensible. Le long développement du jeu et sa communication ont probablement dû être pénible pour le studio. Les fans refusant d'accepter le look mauvais garçon à l'anglaise style rock punk de Dante, refusant d'accepter qu'un reboot implique un nouveau point de vue créatif, les choses ont fini par s'adoucir quand petit à petit le bestiaire défilait et que les vidéos in-game tournaient en boucle. DmC devrait être aussi rapide et speed que ses prédécesseurs et vous avez probablement dû vous en rendre compte dans la démo sur PSN et XLA. Ce qu'on aime voir en sus d'un gameplay qui ne devrait pas être très surprenant, c'est comment la mythologie du titre va s'orienter avec un point de vue anglo-saxon, là où le kitsch japonais (au départ second degré dans le premier épisode, puis dérisoire par la suite) plaisait aux fans. Mais l'explosion de couleurs et le look badass de Dante devraient nous rafraichir tout ça. Ce qui nous gêne c'est plutôt que le studio semble avoir orienter son développement en fonction des critiques des fans. Comme par exemple, voir le retour du Dante « aux cheveux blancs » quand il passe sa furie mais aussi de l'abandon des toutes premières pistes évoquées : comme quoi Dante ne serait qu'un ado fou, drogué et perturbé qui aurait pu apporter quelque chose de plus ambigüe et original. En d'autres termes, la patte de Ninja Theory devrait offrir un ravalement de façade mais nous doutons fortement être retournés par ce DmC. On le saura très bientôt.

2- Metal Gear Rising

Metal Gear Rising est un titre similaire à DmC au développement encore plus chaotique mais qui devrait retomber sur ses pieds. Petit rappel. A son annonce, Metal Gear Rising est le premier épisode de la série Metal Gear Solid à arriver en même temps sur une console Sony et Microsoft. On y incarne Raiden dans son costume cybernétique et on pouvait découper n'importe quoi avec son sabre grâce aux joysticks. Mais à part ça... que dalle. Et pour cause, le studio interne de Konami n'arrivait pas à développer quelque chose de potable. Non dirigé par la team de Hideo Kojima, montrant que ce n'est qu'un spin-off à la série MGS et ne comportera aucun lien, si ce n'est futile avec la série de base, Konami change de plan l'an dernier et confie le projet à PlatinumGames. D'un seul coup, le projet prend une dimension beat'm all complètement assumé puisque le studio japonais a assuré sur ce genre avec Bayonetta, Mad World ou encore Anarchy Reigns. Finalement, MGR sera le « DMC » de Konami, tout comme Sega avait eu le sien avec Bayonetta et comme Capcom avait eu Devil May Cry. Leur point commun : un noyau de développeurs communs. MGR ne prendra donc absolument aucun risque et on risque de se retrouver avec deux jeux très semblables entre DmC et MGR. Ce dernier conserve cependant sa feature de trancher les ennemis en rondelles d'une simple pression de gâchette. De quoi offrir des chorégraphies dignes de la série et un feeling suffisamment dynamique. Le jeu s'offrira enfin un design mecha assez kitsch mais assumé pour offrir de la détente « stylisé » pas trop sérieuse. Du moins, on espère que le jeu ne prendra pas trop au sérieux. Preuve du développement incohérent et de son statut de spin-off, PlatinumGames avouait avec Konami, il y a encore quelques mois, qu'ils ne savaient toujours pas où placer chronologiquement le jeu : avant MGS 4 ou après...

3- Deadly Premonition : Director's Cut

Ce n'est pas un nouveau jeu mais la sortie européenne de Deadly Premonition fut si discrète qu'elle mérite d'être remise en valeur pour sa version Director's Cut. Terriblement laid à la physique à la limite digne d'une PS2, Deadly Premonition offre cependant une richesse ludique et scénaristique extrêmement impressionnante. Un flic fan de Cinéma à la limite schizophrène part enquêter dans une petite bourgade paumée dans les forêts où d'horribles meurtres paranormaux surgissent. Mélangeant scènes d'enquête, discussions, voyage dans la gigantesque map visitant toutes les maisons et populations enclenchant quêtes et sous-quêtes ainsi que scènes de shoot et poursuites, Deadly Premonition est angoissant, oppressant à l'ambiance malsaine du début à la fin. Très proche d'un Twin Peaks de David Lynch, mais avec des relents de Silent Hill, il met fondamentalement par terre tous les titres survival-horrifiques de cette gen par terre (sauf Amnesia, on va dire). Il souffre juste d'une jouabilité archaïque, d'une laideur prononcée mais aussi de mécaniques de gameplay vraiment lourdings (par exemple, il faut gérer le réservoir d'essence de votre véhicule, respecter les heures pour déclencher les missions, etc : beaucoup de contraintes dites réalistes). Notons aussi que cette liberté d'action et cette angoisse permanente aurait dû être les fers de lance du jeu Alan Wake... La version Director's Cut est la meilleure façon de peaufiner un peu tout ça mais aussi pour les européens de profiter du jeu sur PS3. La première version n'était sortie en Europe que sur Xbox 360. Ce sera aussi l'occasion, on espère, d'écrire dessus en profondeur sur Birganj.

4- Metro : Last Light

Metro : Last Light, suite directe de Metro 2033, lui même inspiré du roman homonyme de Dmitry Glukhovsky ne va pas réinventer la roue. Déjà sublime à l'ambiance post-apocalyptique rouillée, sous-terrain, avec relents de neo-nazisme et de bolchevisme, Metro 2033 était une belle visite à l'expérience visuelle et sonore marquante. Les gunfights avaient du poids où votre kalash de récup claquait et reculait pas mal, tout en ayant de l'infiltration à l'ancienne « j'éteins les lumières et je straffe accroupi derrière les caisses ». Metro : Last Light sera la même chose mais en mieux. Bon ok, ce n'est pas une attente 2013 super originale parce que pour le coup, on a l'impression que le jeu n'est qu'un Metro 1.5. Notez aussi que ce n'est pas une adaptation du roman de Metro 2034 mais une transition inventée par le studio 4A Games. Ce qu'il manquait à Metro 2033 était des gunfights mémorables et son rythme plan-plan aussi immersive soit-il n'incitait pas à être bousculé. Un peu comme si le studio (des anciens de GSC) avaient été sages pour ne pas voir leurs ambitions démesurées saper leur travail (comme S.T.A.L.KE.R. Donc). Metro : Last Light est le jeu parfait pour se lâcher un peu plus sans tomber dans les clichés scriptés des blockbusters actuels. Connaissant les ukrainiens, il y a une chance sur un million qu'on tombe dans la facilité. En tout cas, on sait à quoi s'attendre et ce sera forcément du bon. En revanche, meilleur que 2033 ? Telle est la question.

5- Injustice

Voilà un jeu qui risque de défoncer sévère mais reste encore plutôt discret pour le genre. Injustice n'est rien de plus que le nouveau jeu de baston DC Comics développé par NetherRealms, l'équipe derrière Mortal Kombat. Après un MK vs DC trop sage, trop propre et surtout commandé pour renflouer un Midway en galère, l'équipe d'Ed Boon a cette fois les mains libres pour développer un « vrai » jeu de baston autour de DC sans pour autant être un skin de MK. Revenu à la mode grâce à l'excellent reboot Mortal Kombat sur PS3 et 360, Ed Boon et ses compagnons travaillent sur un jeu DC exclusif. Alors que les premières vidéos peuvent faire penser, à tort, à un skin de MK, Injustice va essayer de retranscrire à l'écran la puissance des super héros comme Batman, Wonderwoman ou le quasi invincible Superman. Tout ce joyeux monde va se mettre sur la gueule en détruisant le décors, s'envoyer des poings d'acier en pleine figure, où chaque coup ne sera pas un classique « poing, pied » mais chacun aura ses techniques faible, fort, choppe, etc afin de bien différencier les différentes techniques de combat des personnages (un Green Arrow n'a rien à voir avec un Green Lantern, n'est-ce pas ?). Adepte du fan-service, l'approche de NetherRealms semble être la bonne pour nous donner à voir du spectacle de baston : pas excessivement technique mais suffisamment diversifié pour trouver son compte et suffisamment punchy pour que le fan de comicbook retrouve les sensations de ses super héros préférés. Un concept basé sur le feeling et le spectacle aux antipodes du stéréotypé, léger et arcade Marvel vs Capcom 3 où un Spidey se jouait comme un Ryu. Un bon studio derrière de bonnes licences, un bon concept et un moteur qui a fait ses preuves inaugure du bon. On espère que la durée de vie sera riche en modes et en bonus comme MK.

6- South Park : le bâton de la vérité

Il y a deux raisons pour lesquelles on attend South Park de pied ferme. Déjà, c'est évident : South Park parle de lui-même. Une bonne série humoristique et caricaturale qui réussit à faire mouche depuis 16 saisons (bien que la dernière soit très irrégulière). La deuxième raison est : Obsidian. Le « cousin » de Bioware, autrefois responsable des suites de jeux du studio canadien (Kotor, Neverwinter Nights) mais est aussi ce qui s'approche le plus de feu Black Isle Studios. A l'heure actuelle cependant, Obsidian reste indépendant et s'émancipe complètement des inspirations de Bioware. Entre règles du RPG old school et volonté d'innover et de surprendre, Obsidian est le studio qui a le plus de qualités et de potentiel dans le RPG occidental. Qualités qui ont du mal à être canalisées comme en témoigne le très bon mais très mal calibré Alpha Protocol. Ils ont aussi eu le mérite bien de recentrer la série Fallout grâce à New Vegas démontrant leur savoir faire dans les stats RPG. Enfin, ils ont appris à sortir un jeu propre, sans bugs avec Dungeon Siege III quitte à être moins entreprenant et original. Les voilà maintenant sur South Park : le premier Obsidian à allier originalité et qualité technique ? En tout cas, l'humour de la série sera présent puisque le jeu est supervisé par Trey Parker et Matt Stone, et le design 2D de la série a été retrouvé. Mêlant humour mais aussi références directes pour les fans (comme le pouvoir d'invoquer Jésus et sa mitrailleuse), South Park est probablement le plus gros morceau 2013 de THQ dont le potentiel commercial et critique est énorme. On attend ça avec impatience.

7- The Cave

Le grand retour de Ron Gilbert (Monkey Island) est forcément attendu. The Cave est un titre humoristique au style visuel coloré et cartoonesque où différents héros aux aspirations bien différentes seront confrontés à leurs désirs dans une « Caverne » (the Cave) bien malicieuse. Pas tout à fait click'n play dans la forme puisque c'est un jeu à scrolling horizontal avec un petit peu de plate-forme pour dynamiser l'ensemble, The Cave va nécessiter de se creuser ses méninges pour se défaire des énigmes et pièges de la Caverne. Parmi une brochette de sept personnages, le joueur devra en sélectionner trois switchable en cours de jeu. L'intérêt de ce concept est que le niveau s'adapte aux « désirs » de ces héros, level-design et donc énigmes et pièges en conséquence. Le jeu ressemblera à Trine dans le sens où chaque personnage aura une capacité unique où il faudra savoir combiner pour avancer. Même si nous ne serons pas dans un click'n play, l'action restera passive et plus réfléchie que tout autre jeu. L'humour omniprésent où c'est « la Caverne » qui narre l'histoire sera évidement le plus-value du jeu. Pas forcément très ambitieux mais assurément drôle et teinté de bon humeur (malgré un humour cynique attendu), The Cave devrait nous donner le sourire en 2013.

8- Dragon's Crown

Au départ, Dragon's Crown avait été annoncé surtout sur PS Vita. Mais en vérité, il s'agit d'un développement 2D sur Vita et PS3 où le cross playing sera possible. Vanillaware étant connu pour la qualité de sa 2D coloré (Odin Sphere, Muramasa), un jeu pareil sur console HD est donc superbement attendu !

Il s'agira d'un beat'm all en scrolling horizontal qui devrait ravir les nostalgiques de Streets of rage et Final Fight. C'est super beau, les personnages jouables ont tous de la gueule malgré des proportions bizarres) et le jeu devrait être jouable à quatre. Une dose de RPG a été aussi annoncé mais probablement dans le style d'Odin Sphere. Le jeu a apparemment souffert de retards de développement. Heureusement, Atlus a repris le projet en édition des mains d'Ignition et va même ajouter quelques développeurs pour boucler le jeu. Tout ça est retardé en 2013 donc... Consolation : Atlus fait distribuer de plus en plus ses jeux en occident... On devrait donc l'avoir nous aussi !

9- Phantasy Star Online 2

Il s'agira du grand retour de Phantasy Star Online, bien connu des joueurs Dreamcast. Il s'agira d'un retour aux sources, une vraie suite au MMO de l'époque. Beaucoup d'exploration, de pvp, de la sci-fi coloré.

Les combats devraient être très très dynamiques, bien loin du vieux style "hack'n slash" mollasson que l'on peut trouver ailleurs. On esquivera, courra, lancera des combos de slash, les magiciens pourront charger leur magie à distance pour des sorts plus puissants avec une tactique de groupe toujours indispensable. Pour l'instant, il s'agit d'un MMO très orienté action dans son gameplay, très réactif et qui devrait s'éloigner des canons occidentaux du genre. Une bonne chose donc.

L'aspect custom devrait être aussi poussé donc comme le levelling fidèle à la tradition. On pourra jouer au clavier-souris mais aussi au duo clavier/manette pour profiter de cette jouabilité très vive. De plus, le jeu sera un free2play ! Autrement dit, vous téléchargez gratuitement et vous devrez payer de l'équipement pour continuer à évoluer correctement et selon vos envies.

Le jeu sera aussi porté sur PS Vita, annoncé sans troncature... On est vraiment curieux de voir ça mais ça ne sortira que plus tard. Bref, PSO devrait redevenir à la mode...

MàJ 2013 : Sorti au Japon sur PC, la version occidentale a été confirmée par Sega dans l'année.

10- The Last Guardian

Comment ne pas attendre The Last Guardian, le troisième je de la Team Ico de Sony Japan ? Annoncé il y a déjà trois ans, ce poétique jeu d'aventures nous fera interprété un enfant voulant protéger une bête mythologique de méchants soldats. Au programme : infiltration, et co-opération avec la "gardien", il faudra aussi le nourrir en fonction de ses goûts pour améliorer ses relations avec. Tout ça sera à coup sûr d'une beauté à tomber, et les trailers merveilleusement mis en scène assurent déjà une sorte d'ambiance à la Hayao Miyazaki.

Après, il n'est pas évident de savoir si ludiquement, ce sera un jeu intéressant... Tout le monde n'a aps adhérer ua gameplay répétitif de Shadow of the Colossus par exemple... Mais il reste un euphémisme de dire que The Last Guardian es très attendu, il suffit juste de regarder un trailer pour ça.

Par rapport à notre "impatience" de l'été 2011, beaucoup de choses ont changé. Le producteur executif est parti du projet et surtout Fumito Ueda n'est plus un employé de Sony Japan. Il termine le projet sous contrat free-lance... Des tensions auraient éclaté suite aux nombreux retards que prend le projet, dont le travail a débuté en 2007 (si ce n'est avant). Quand un développement prend un tel retard, avec en plus, des tensions au sein de l'équipe, il n'en sort généralement rien de très bon... On est du coup, un peu plus méfiant... On peut citer Gran Turismo 5 comme jeu ayant récemment eu des déboires semblables. Ou L.A. Noire, dont le projet était attribué à Sony au tout de début de sa production.

Article à (re)lire, mis en page sur PG Birganj : http://www.puissance-gamers.com/

Le site est aussi mis à jour cette semaine avec :
- news
- Article "Aiguisez votre regard critique !" qui explique dans les largeurs comment fonctionnent la majorité des critiques sur PG Birganj
- Refonte de notre rubrique Diapos avec un concept d'exploration "photo" sur Fallout : New Vegas

Bonne semaine et bonne lecture !
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Édito

Ce blog va avoir pour but de mettre en valeur le site PG Birganj, autrefois appelé Puissance-Gamers, en activité depuis 2005 et dont l'URL n'a pas changé : http://www.pg-birganj.com

L'idée est de partager notre travail critique sur les jeux vidéo, principalement, à la philosophie du blog et à la communauté qui s'y rattache.

De temps en temps, l'article partagé sera en entier ou tronqué, ça dépendra. Mais si vous aimez lire tranquillement les articles, allez faire un tour sur PG Birganj devenu hebdomadaire pour profiter de la lecture, s’éloignant ainsi du train-train habituel du web 24/24.

Le site prône la lecture au calme et ne sert donc uniquement qu'à ça. Pas de forum, pas de commentaires, on cherche la paix (d'où le choix de s'appeler "Birganj", une ville népalaise qui semblait relax dit comme ça... ahem). Néanmoins, notre page Facebook est présente pour alerter de quelques mises à jour, d'un archivage des news importantes (celles qui nécessitent plus de deux lignes) et autres trucs. Enfin, le mensuel PG Birganj est une façon très concise d'archiver et résumer un mois d'actu et d'articles

Visitez PG Birganj
et
sa page Facebook :

 

UNE de la semaine

Archives

Favoris