Premium
Olive Roi du Bocal

Olive Roi du Bocal

Par oliveroidubocal Blog créé le 28/12/09 Mis à jour le 30/11/16 à 12h58

J'ai pas la prétention de t'apprendre des trucs, de te faire réfléchir ou de t'imposer un rictus, mais je vais quand même essayer. De toute façon, je suis tellement cool que tu pourras pas t'empêcher de venir et de revenir. Tu vois, tu viens déjà de lire ce texte avec un plaisir non dissimulé :)

Ajouter aux favoris
  
Signaler
Le journal du Hardware (Jeu vidéo)

Logitech a dominé le monde des volants de course pendant plus d'une génération. Des Driving Force au G25, puis au G27, ces modèles ont montré une voie aussi technologique que commerciale, avec une qualité générale et un rapport qualité prix toujours au top. Puis est venu l'abandon des consoles et une période creuse qui a vu la concurrence prendre place sur le marché. Un an plus tard, nouvelle volte face, avec un modèle pour chaque machine du moment. Mais avec une stratégie aussi peu claire, peut on espérer un retour dans le coeur des joueurs?

Le G920 est un volant à retour de force dédié aux machines Microsoft, à savoir le PC sous Windows et la Xbox One. Très proche du G29 (qui lui est compatible PS3 / PS4 / PC), il en partage une bonne partie du design et des caractéristiques. Sorti à 399¤, il se place en face du TX de Thrustmaster, avec un véritable pédalier métal, issu de l'ancienne génération et reconnu pour ses qualités. Quant au levier de vitesses, il passe en option à 59¤, de quoi faire râler les habitués de la marque qui, en plus de voir leurs anciens modèles inutilisables sur consoles de nouvelle génération, doivent en plus supporter une hausse générale des tarifs chez Logitech.

On déballe

Le volant débarque dans un joli carton couleur, doublé et parfaitement réutilisable pour le rangement et le transport. Ceux qui avaient en souvenir celui du G25/27 pourront se rassurer: l'absence de levier permet de ranger son volant beaucoup plus facilement. A l'intérieur, on trouve donc le volant et sa base (les deux sont indissociables), le pédalier 3 pédales, l'alimentation et une courte notice de montage. Malheureusement, chez Logitech, la tendance semble être à la réduction d'informations papier car il faut aller chercher du côté du support en ligne pour obtenir un minimum d'informations. Heureusement, avec le temps, Logitech a développé ses FAQ et donne désormais toutes les informations nécessaires au montage, au branchement et à l'utilisation de son volant... et le tout en français.

Design et Fabrication

Oh qu'il est beau. Un point sur lequel le G920 est inattaquable: sa finition. Que l'on parle du volant ou du pédalier, le niveau de fabrication est exceptionnel, choix des matériaux inclus. Si la base est évidemment carénée en plastique, les matières nobles prédominent tout autour. Ainsi, le volant est gainé de cuir avec de belles coutures apparentes (auxquelles il faut d'ailleurs un peu s'habituer). Finement texturé sur les côtés, avec des trous réguliers pour l'aération, il se montre plus lisse en haut et en bas de la roue. Cette dernière, avec un diamètre de 27,7 cm au plus large, n'est pas tout à fait ronde. En plus de deux ergots au niveau des pouces on peut voir une concavité d'1 cm sur sa partie basse, comme dans une Ferrari moderne mais en plus marqué. Une bague métallique, un peu trop discrète, indique aussi la partie haute de la roue.

Le G920 conserve l'armature métallique centrale de ses ancêtres, en y ajoutant une peinture noire légère, et offre une ergonomie totalement repensée avec une batterie de commandes adaptées à la Xbox One. Ainsi, la croix directionnelle et les boutons A, B, X, Y sont placés sur une pièce plastique parfaitement immobile, juste au dessus de l'axe horizontal. La croix est souple et légèrement floue (mais rien de gênant, au contraire) quand les boutons offrent une action plutôt douce, tout le contraire des touches View, Menu, LSB et RSB, beaucoup plus sèches. Reste le bouton Xbox, accompagné d'une LED témoin, placé sous l'énorme pièce de serrage centrale avec le logo moderne de la série Gaming du fabricant. On remarque tout de même que le G920 n'offre pas autant de fonctions que son homolgue PS3/PS4/PC, le G29. La faute principalement à une Xbox One qui reste limitée en possibilités pour les volants et qui impacte donc aussi les joueurs PC. Ainsi, exit la roulette de sélection et les touches + et -, adieu l'indicateur de régime moteur à LEDs, plus la perte des clics de sticks, remplacés ici par les Home et View. 

Les palettes rotatives sont entièrement métalliques, en aluminium pour être précis. Larges et bien placées, leur action est un peu plus longue et lente que chez Thrustmaster, mais demande moins de pression. Rien de rebutant, tout étant une question d'habitude. L'essentiel est bien là avec un clic net et assez sonore.

La connectique du G920 se trouve sous sa base, comme pour les G25/27/29. Un plus pour les utilisateurs de cockpits maison souhaitant faire disparaître toute trace de câble en passant par dessous, mais pas forcément un avantage pour ceux qui doivent régulièrement désinstaller et réinstaller leur volant. En effet, il faut faire bien attention à chaque opération à ce que les câbles soient bien dans leur guide à l'avant, histoire de ne pas les pincer au serrage. On peut aussi reprocher à Logitech d'avoir encore fait le choix d'une alimentation déportée, même si le boitier externe reste relativement compact. De même, la connexion USB se fait par un câble non-amovible ce qui, en cas de détérioration, reste difficile à réparer (comme chez Thrustmaster d'ailleurs). Par contre, bon point pour la connectique du pédalier (ou du levier optionnel) qui reste en DB9, donc à toute épreuve. Surtout que le système de passage de câbles empêche toute action de force sur les prises et permet d'en ajuster la longueur.

Le serrage reste identique à la génération précédente, avec deux pattes montées sur vis et vissage par le haut, sans outil. Ce n'est rien d'autre que le meilleur système actuellement en place, à la fois rapide, discret et à l'épreuve d'un maximum de surfaces (bon, comme d'hab, sur du verre, ça peut se décaler lors des grands mouvements en force). Evidemment, une fixation par vis sur support est toujours possible grâce à 2 embases en M6 (dont le placement est compatible avec la plupart des supports du marché), sachant qu'il est tout à fait possible d'y ajouter le serrage intégré, pour plus de stabilité.

Passage de câble et serrage restent identiques aux G25 et G27

Côté pédalier, on retrouve exactement celui qui avait fait la gloire du G25, à quelques micro-détails près. Le chassis est donc métallique, de même que les pédales et leur bras. Le carénage, en plastique dur, est texturé pour assurer une bonne stabilité des pieds. En dessous, on a droit au système de griffe qui améliore grandement la resistance sur tapis ou moquette. Le câble de connexion à la base reste à l'arrière, ce qui est clairement un problème. En effet, dans le cas où l'on voudrait "bloquer" le pédalier par une cale, celle ci se retrouverait derrière le pédalier... or la sortie de câble y est. De plus, le carénage du pédalier est légèrement arrondi à cet endroit, ce qui facilite encore moins le montage. Le T3PA de Thrustmaster a bien analysé et corrigé ces deux défauts et il serait bien que Logitech s'y mette aussi. Sinon, les 3 pédales offrent bien 3 résistances différentes, mais sans réglage fin possible (n'en demandons pas trop quand même, je rappelle qu'il s'agit là d'un modèle inclus dans le pack de base!). Soyons clair, l'accélérateur est léger et rapide. Il manque un tout petit peu de retour sous les pieds et de réactivité (on chipote franchement, mais c'est un fait). Le frein offre bien deux phases, comme dans les vraies voitures, bien qu'il reste un peu imprécis. L'embrayage est encore plus léger que l'accélérateur et remplit parfaitement son rôle. Chacun des repose-pieds peut être décalé grâce à un jeu de vis, mais l'orientation des pédales n'en change malheureusement pas l'angle. Les moddeurs seront néanmoins contents d'apprendre que ce pédalier peut être mis en position GT (donc pédales fixées par le haut) comme son prédécesseur. Cette modification n'est pas prévue officiellement par le constructeur mais les tutoriels des pédaliers des G25 et G27 sont tout à fait applicables ici.

Un beau pédalier inclus dans le pack avec à droite la griffe pour moquette

Quant au levier de vitesses, il est vendu séparément et fera donc l'objet d'un test séparé. De quoi alimenter le bad buzz pour les habitués de la marque puisqu'en fin de vie, le G27 se trouvait facilement à moins de 200¤, avec son levier.

Fonctionnalités:

Avant tout, il est important de rappeler qu'un volant tel que le G920 est équipé d'un firmware modifiable et qu'il est donc conseillé de le mettre à jour dès la réception. Ce faisant, vous éviterez les défauts de jeunesse de votre accessoire et assurerez un comportement optimal. La mise à jour se fait exclusivement sur PC. Il n'existe pas de système d'update depuis la Xbox One, ni depuis un autre OS que Windows. Cette mise à jour du firmware est incluse dans le driver PC du volant, commun à tous les produits Logitech récents, à savoir l'Assistant pour Jeux Vidéo de Logitech.

Allons y pour les schémas habituels, en version Xbox One et PC, histoire d'avoir une vue détaillée des fonctions par plateforme.

 Cliquez sur les images pour les voir en grand

Limitations de la Xbox One oblige, les touches LSB et RSB ne sont pas reconnues sur cette plateforme. On se retrouve donc avec les 4 boutons classiques et les palettes comme seuls touches d'action. Evidemment, il n'en est rien sur PC où l'ensemble des touches sont reconnues et fonctionnelles. Il n'y a aucun système de remapping ni calibration et le passage d'une plateforme à l'autre se fait naturellement, sans manipulation. La rotation du volant est de 900° et ne peut être modifiée depuis le volant. La motorisation est basée sur un moteur standard (entendez par là qu'il ne s'agit pas d'un moteur brushless, sans balais, et je vous renvois à wikipédia pour comprendre la différence) avec un entraînement par engrenage hélicoïdal, ce qui implique des réactions plus vives et marquées que la concurrence.

Pour finir, l'absence d'Auto-clutch comme sur les volants Thrustmaster, ce qui se justifie par la présence de la pédale d'embrayage sur le pédalier. En clair, si vous voulez les points de bonus pour cette fonction dans Forza, il faudra réellement l'utiliser.

 Compatibilité PS3 :

Malheureusement, la PS3 ne reconnait pas le volant, ni dans ses menus, ni dans aucun de ses jeux.

Compatibilité PS4:

Malheureusement, la PS4 ne reconnait pas le volant, ni dans ses menus, ni dans aucun de ses jeux.

Compatibilité Xbox 360

Malheureusement, la XBOX 360 ne reconnait pas le volant, ni dans ses menus, ni dans aucun de ses jeux.

Compatibilité Xbox One:

Officiellement supporté par la Xbox One, le G920 fonctionne comme une manette, dans les menus de la console ou de n'importe quel jeu. Il est aussi exploitable dans tous les jeux de course supportant un volant puisque la console utilise un driver générique.

Testé dans Forza 5 et 6, le volant est immédiatement utilisable et toutes ses fonctions sont bien reconnues (à l'exception des touches LSB et RSB comme expliqué plus haut). Le niveau des forces est correct mais parfois déséquilibré avec des vibrations régulièrement trop présentes par rapport au retour de force. Il est malheureusement impossible de régler ces détails depuis la console ou depuis le jeu.

Dans Project Cars, les réglages internes au jeu permettent d'affiner les réactions, ce qui donne de bien meilleurs résultats. Par défaut, le niveau des différentes forces est un peu élevé mais peu être ajusté à souhait.

Tous les jeux testés sur la console ont répondu positivement au volant, avec plus ou moins de succès quant aux sensations (ce qui est normal et habituel). Ainsi, Forza Horizon 2, F1 2015, WRC 5, Dirt Rally ou Sebastien Loeb Rally Evo sont tous parfaitement jouables avec un G920 (à jour, j'entends). On regrette simplement l'absence de réglage de la rotation, contrairement à ce que proposent Thrustmaster ou Fanatec, ce qui aurait permis d'améliorer largement l'expérience dans certains cas.

 Compatibilité PC:

La compatibilité PC se fait grâce à l'assistant pour jeux vidéo de Logitech, que vous avez déjà probablement installé si vous possédez ne serait-ce qu'un périphérique récent de la marque. S'il est à jour, il devrait vous proposer immédiatement une version plus récente du firmware de votre volant. 

Le pilote propose la panoplie habituelle de fonctions, avec création et importation de profils par jeu, calibration du volant et de chaque pédale. Dommage tout de même que ces profils ne puissent être intégrés directement dans la mémoire du volant, avec possibilité d'utilisation sur Xbox One. Néanmoins, difficile de prendre le G920 en défaut sur PC puisqu'il est compatible avec la quasi totalité des jeux du genre. Ainsi, Project Cars, Assetto Corsa, F1 2015, Dirt Rally, Dirt 3, WRC5 et Sebastien Loeb Rally Evo se sont montrés parfaitement jouables, pour peu qu'on leur créé un profil adapté.

Néanmoins, il faut noter que plusieurs options manquent comme le réglage indépendant des différentes forces (vibration, retour au centre, traction) ou la plage de réaction des pédales. De même, celles présentes auraient mérité une meilleure traduction, voire un minimum d'explication quant à leur impact sur la conduite. On ne boude cependant pas son plaisir, l'interface du logiciel étant agréable et facile à utiliser.

Sensations et Utilisation :

Dès les premiers virages, on reconnait les sensations d'un G27. C'est certes un peu plus précis, mais entre les mains comme sous les pieds, on obtient les mêmes qualités et les mêmes défauts. Si le volant est vif et réactif, avec une belle puissance à nous offrir, il est aussi régulièrement trop brusque, éxagérant certains effets à l'extrême et en occultant d'autres. Ainsi, une voiture qui dérape légèrement en courbe se traduit par des à-coups rapides, plus ou moins violents, très peu réalistes, alors qu'un choc contre un adversaire ou un drift se résume régulièrement par une absence de force provenant du volant. On retrouve ces phénomènes quelle que soit la plateforme et quel que soit le jeu, avec plus ou moins d'amplitude. Pourtant, difficile d'incriminer le choix de motorisation, le T500RS proposant grosso modo les mêmes technologies avec des résultats bien meilleurs. 

De même, on remarque rapidement qu'un angle mort central vient empêcher toute précision en ligne droite, surtout que le retour de force s'active et se désactive à chaque fois que l'on atteint la limite de cet angle. Si ce comportement peut sembler naturel au volant d'une GT équipée d'une conduite assistée, il ôte tout réalisme en Rallye ou en petite monoplace, quand la direction est gérée en direct et sans volonté de donner du confort au pilote. Malheureusement, même les réglages offerts par un Project Cars ne peuvent venir à bout de cette zone floue et c'est bien dommage car tous les autres indicateurs sont au vert: le confort est indéniable, la puissance de la motorisation est largement suffisante et le pédalier s'approche sans problème de modèles vendus séparément à au moins 100¤ chez le concurrent.

Ainsi, si le G920 souffre de la comparaison avec le TX de Thrustmaster ou le CS Base v2 de Fanatec, il s'avère aussi être un bon partenaire de course, ses défauts n'étant pas rédhibitoires et ne demandant qu'un peu d'habitude et d'anticipation. Par rapport à un TMX, il offre un joli gain de puissance et surtout un confort largement supérieur. En gros, il devrait vous faire les bras sans que ça ne soit vraiment désagréable.

Verdict

Logitech ne prend pas la tête de la course sur Xbox One/PC, mais reste une option sérieuse et cohérente. Avec une belle qualité de fabrication et des matériaux nobles, ainsi qu'un pédalier en phase avec son volant, le G920 est un ensemble satisfaisant pour son prix. Reste qu'il se retrouve aujourd'hui pris en tenaille par la gamme Thrustmaster avec d'un côté un TX, certes plus cher avec le pédalier 3 pédales mais aussi meilleur en termes de sensations, et de l'autre un TMX, plus abordable et moins beau, mais ne manquant pas de qualités. Une position inconfortable que quelques défauts de conception et de communication amplifient largement. On regrette particulièrement la sensation de centre mou et les réactions parfois brutales, ainsi que l'impossibilité de régler l'angle de braquage depuis le volant. Et il faut avouer que l'absence de levier de vitesses dans le bundle, avec une augmentation du prix en prime, a un peu de mal à passer. En clair, le résultat n'est pas mauvais, loin de là, mais on s'attendait à mieux de la part du fabricant.  

  Les points forts:

  • Une belle qualité de fabrication
  • Un combo volant/pédalier bien équilibré
  • Le toucher des boutons et de la croix
  • Un volant puissant et réactif
  • Le système de fixation et le passage de câbles, toujours aussi efficace

 

Les points faibles:

  • Quelques réactions aberrantes
  • La sensation de centre mort
  • Pas de réglage de la sensibilité depuis le volant
  • Manque certaines fonctions du G29

 

Test réalisé par Olive Roi du Bocal

Note: J'essaie d'améliorer mes tests en fonctions de vos remarques. S'il vous manque des détails, des comparatifs, des tests avec un jeu particulier, signalez le moi en commentaire que je puisse y répondre. Je reste aussi super ouvert à toutes critiques ou conseils constructifs!

Vos commentaires sont les bienvenus! Et si vous n'êtes pas inscrit sur Gameblog, vous pouvez me laisser vos messages sur Facebook ou sur Twitter... ou simplement vous inscrire ici, ça ne prend qu'une minute!

Retrouvez tous mes tests de volants en une seule page :

Ajouter à mes favoris Commenter (9)

Commentaires

oliveroidubocal
Signaler
oliveroidubocal

Et bien, je vois que tu as mis un peu d'eau dans ton vin concernant le G29 ;)

 

Aaaaaah, je savais bien que tu viendrais. :D

Sinon, justement, j'ai pas trop changé d'avis je trouve. J'évidemment relu mon test du G29 pour voir si les sensations concordaient et oui, ça correspond bien. J'ai changé le texte évidemment, et parce que les réactions PS3/PS4 et Xbox One sont différentes, mais grosso modo, je reste d'avis que l'ensemble est beau mais qu'il y a un problème au niveau de la conduite.

Tu trouves que je me suis "ramoli" ? :)

 

Bien sûr que je suis à jour.J'ai installé tous les drivers et logiciels en rapport avec le volant.J'upgrade le programme interne du volant au quotidien

 

Ecoute, de mon côté je n'ai jamais eu ce phénomène. Mon volant s'initialise normalement que je le branche sur le PC allumé ou que je j'allume le PC après branchement. Je suis sous Windows 7 pour info.

Alma_
Signaler
Alma_
Bien sûr que je suis à jour.J'ai installé tous les drivers et logiciels en rapport avec le volant.J'upgrade le programme interne du volant au quotidien
WandaNoOrchestra
Signaler
WandaNoOrchestra
Et bien, je vois que tu as mis un peu d'eau dans ton vin concernant le G29 ;)
oliveroidubocal
Signaler
oliveroidubocal

Quelques réactions aberrantes :

J'ai constaté cela si on ne redémarre pas le volant en même temps que l'ordinateur...
Le volant a besoin de 3 cycles pour rétablir sa configuration initiale.
Si le volant est rebranché à l'USB quand l'ordinateur est allumé, les 3 cycles ne seront pas effectués, un seul sera appliqué, il faut tout refaire manuellement.
Pour finir sur des jeux comme assettoa corsa qui permet le modding, certaines maps customs sont mal faites et le volant réagit mal...

 

T'es à jour? Parce que j'ai pas remarqué ce phénomène.

Sinon oui, les profils sont parfois ratés, mais facile à changer.

 

 

 

Pas de réglage de la sensibilité depuis le volant :

Tu règles ça dans tes jeux ou dans les options du gestionnaire volant ^^

 

Ouais, quand les jeux le permettent ou qu'ils sont bien réglés. Dans Forza 6 par exemple, tu peux rien faire. Dans WRC c'est mal foutu. Et donc c'est pratique quand un volant te permet avec une manipulation de changer la sensibilité, surtout quand tu montes dans une nouvelle voiture et que le réglage te convient pas. Avec Fanatec et Thrustmaster, ça se fait très bien et c'est vraiment efficace !

Alma_
Signaler
Alma_
Quelques réactions aberrantes :

J'ai constaté cela si on ne redémarre pas le volant en même temps que l'ordinateur...
Le volant a besoin de 3 cycles pour rétablir sa configuration initiale.
Si le volant est rebranché à l'USB quand l'ordinateur est allumé, les 3 cycles ne seront pas effectués, un seul sera appliqué, il faut tout refaire manuellement.
Pour finir sur des jeux comme assettoa corsa qui permet le modding, certaines maps customs sont mal faites et le volant réagit mal...

Pas de réglage de la sensibilité depuis le volant :

Tu règles ça dans tes jeux ou dans les options du gestionnaire volant ^^
euro2016
Signaler
euro2016

y56uy6y6y nes mais le plaisir d'avoir une console qui nous a fait rêver plus jeune... rgt5ey6uy67yu

mercobenz13
Signaler
mercobenz13
Ben j'ai fait juste une course, et quand j'ai su ça, je l'ai mis de côté et pareil je n'y toucherai pas avant de pouvoir y mettre le volant. J'espère qu'ils ne tarderont pas trop...
oliveroidubocal
Signaler
oliveroidubocal
Non j'ai pas encore testé ... et tant que les volants ne seront pas compatibles .... :)
mercobenz13
Signaler
mercobenz13
Salut olive! Tu as testé le forza sorti sur pc? C'est le même en terme de pilotage que la version xbox? Par contre j'ai vu que lesur volants n'étaient pas compatible pour le moment, c'est abusé.... tu n'à pas d'info sur ça?

Édito

 

 

 

 

  

 

Archives

Favoris