Rêves électriques

Rêves électriques

Par Noiraude Blog créé le 17/09/10 Mis à jour le 04/09/17 à 00h15

30 ans de passion pour les jeux vidéo, le Japon et le cinéma, ça laisse forcément des traces. Vous voulez en savoir plus?

Ajouter aux favoris
Signaler
Cinéma

Hello tous,

Né en 1976, je fais partie de cette génération qui a connu le premier âge d'or des séries TV, avant le temps de la renaissance lancé dans les années 1990 par les X-Files. Si aujourd'hui, tout le monde parle des 24h chrono (qui va avoir droit à une nouvelle saison de 12 épisodes, en passant), Breaking Bad, Mad men et autres Game of Throne, il fut une autre époque, bien plus reculée, durant laquelle le petit écran offrit, de manière assez remarquable, une alternative aux salles obscures. C'est en ces années-là que j'ai grandi, durant lesquelles je fus biberonné, comme toute ma génération, par l'Incroyable Hulk, Les têtes brûlées, L'homme qui valait trois milliards, Wonderwoman, Supercopter...

De cette époque, je conserve précieusement, gravés dans un coin de ma mémoire, les visages des stars de mon enfance. Ce sont eux que je vous propose de découvrir aujourd'hui. Il est  temps de rendre hommage à ceux qui ont prêté leurs traits à ces figures héroïques dont on ne pouvait guère concevoir à l'époque - sauf exception - qu'ils soient autre chose qu'un modèle à suivre pour les enfants et les adolescents. Ca c'était des héros, maman !

 

Lee Majors

En pensant à la TV des années 70-80, impossible d'échapper à la figure, archi-dominante à l'époque, de Lee Majors : de son vrai nom Harvey Lee Yeari, né en 1939 dans le Michigan, l'acteur a très largement régné sur les petits écrans via deux séries majeures : L'homme qui valait trois milliards (The six millions dollars man) de 1973 à 1978, puis L'homme qui tombe à pic (The Fall Guy), de 1981 à 1986. Le colonel Steve Austin, dans la première, se voyait offrir un corps bionique suite à un crash d'avion militaire expérimental, et mettait sa force et sa vitesse surhumaine au service de la nation américaine. Colt Seavers, lui, était un cascadeur de tout premier plan qui menait pas mal d'enquêtes sur son temps libre pour retrouver des fugitifs, avec l'aide de ses deux acolytes, le naïf Howard (Douglas Barr) et la superbe Jody (Heather Thomas). Ambiance country et Amérique profonde à la clé, oh yeah !

Majors fut un pur produit de la télévision. Quelque 25 longs métrages figurent sur sa filmographie, mais aucun d'entre eux n'est marquant, et ne lui permit en tout cas de percer sur le grand écran.  Le septuagénaire -  il a 74 ans - reste en tout cas une véritable légende pour tous les trentenaires d'aujourd'hui. Et ses deux séries principales restent tout-à-fait regardables à l'heure actuelle, ce qui est remarquable.

 

Robert Conrad

Si un acteur peut disputer la suprématie du petit écran à Lee Majors, c'est bien lui : né en 1935 dans l'Illinois, Konrad Robert Falkovski a lui aussi brillé  au fil des séries TV, sa carrière sur grand écran n'ayant jamais réellement décollé. Une dizaine de films, aucun succès notable... Sans doute Robert Conrad a-t-il souffert d'une image trop marquée par les rôles qu'il a tenus dans les  années 1960 et 1970. Car Conrad fut James West dans les Mystères de l'Ouest (Wild Wild West) de 1965 à 1969, mais aussi  Mitch Cantrell dans Mannix (1969) et, surtout, le major Greg "Pappy" Boyington dans Les têtes brûlées (Baa Baa Black Sheep, 1976-1978). Le meneur d'hommes perdu sur une île du Pacifique attaquée sans cesse par les "Zeros" en pleine Deuxième Guerre mondiale est une véritable légende du petit écran, et la série constitue l'une des premières évocations du front extrême-oriental du conflit mondial. Intelligente et foutrement bien réalisée, la série est un pur moment de bonheur.

 

Lynda Carter

Un peu de grâce dans ce monde de mecs. Lynda Carter, née en 1951 en Arizona, fut la femme d'un seul grand rôle, ses autres apparitions à l'écran, grand ou petit, s'étant la plupart du temps soldées par un résultat peu mémorable. Mais celle qui fut la représentante des USA au concours Miss Monde de 1972 reste une véritable icône pour ma génération, puisqu'ayant incarné la sublime Wonderwoman dans la kitchissime série éponyme, de 1975 à 1979. La reine des Amazones y cotoyait le monde des hommes en s'offrant une double identité à l'instar de Superman. Et quand Diana Prince enlevait ses lunettes et son tailleur, c'était pour sauver le monde et rendre les adolescents de l'époque tout chose. Lynda Carter était bonne actrice, qui plus est. Mais, surtout, dieu qu'elle était belle...

 

Patrick Duffy - Larry Hagman

Impossible d'évoquer l'un sans citer l'autre, parce que leur succès est indissociable. Patrick Duffy, c'est Bobby, dans la série culte Dallas (1978-1991!), tandis que Larry Hagman y incarne le redoutable JR Ewing, homme d'affaires prête à tout pour écraser ses rivaux. Né au Texas en 1931, Larry Hagman est décédé en novembre dernier et laisse derrière lui l'image du businessman au chapeau de cowboy le plus culte de l'histoire des séries TV. Patrick Duffy, né en 1949 dans le Montana, a lui connu d'autres succès notables, dont celui de L'homme de l'Atlantide (1977-1978) dans la période qui nous intéresse. Mais il enregistre d'autres classiques dans les années 1990 et 2000. Il a récemment repris son rôle dans la suite de Dallas, en tournage, et dont la diffusion est prévue prochainement en France, sur TF1.

 

Angela Lansbury

Enorme carrière à Broadway et au cinéma, mais surtout rôle culte pour cette actrice anglaise naturalisée américaine : Angela Lansbury restera dans les mémoires pour son interprétation de la romancière et passionnée d'enquêtes policières Jessica Fletscher dans la très élégante série Arabesque, de 1984 à 1996. A bientôt 90 ans, l'actrice a disparu depuis peu de temps des écrans, puisqu'elle figurait encore au casting de Mr Popper et ses pingouins en 1991. Mais sa longévité force le respect, d'autant qu'Angela Lansbury n'a jamais transigé sur la qualité des oeuvres auxquelles elle associait son nom.

 

Jan-Michael Vincent

Son nom est moins connu que celui des acteurs précités, mais son visage est gravé dans mémoires. Jan Michael Vincent, né en 1944 et et à la carrière discrète, est sorti de l'ombre en interprétant de 1984 à 1986 le rôle cultissime de Stringfellow Hawke dans la série Supercopter (Airwolf). Une interprétation assez sombre, un personnage torturé, un série solide et bien racontée. Il n'en fallait pas davantage pour faire passer Airwolf et son acteur principal à la postérité.

 

Tony Curtis - Roger Moore

L'un des plus beaux duos de l'histoire des séries TV est sous nos yeux. Né à New York en 1925 et décédé en 2010, Tony Curtis, immense acteur du grand écran (Vikings, Spartacus, pour ne citer qu'eux), accepte en 1971 de tourner aux côtés d'un autre géant, Roger Moore, pour unr drôle d'histoire associant un richissime chien fou américain à un lord british à la vie dissolue. Le duo formé par Danny Wilde et Brett Sinclair dans Amicalement vôtre (The persuaders) reste aujourd'hui encore l'un des plus grands moments de télévision et se regarde toujours avec bonheur.

Pour la bonne bouche, on notera que Roger Moore, né en 1927 à Londres, a de son côté une autre série à son actif, et pas des moindres : Le Saint (Simon Templar, 1962-1969). Quelques années plus tôt, en 1959-1960, il tournait également Ivanhoé...

 

Bruce Willis - Cybill Sheperd

Qui se souvient que la notoriété de Bruce Willis s'est construite à la télévision ? L'acteur américain qui a tout emporté sur son passage avec Die Hard a en réalité construit son image dans la série Clair de lune (dans le rôle de David Addison), aux côtés de l'excellente Cybill Sheperd qui lui tenait lieu d'alter ego féminin. Le duo d'enquêteurs a oeuvré de 1985 à 1988, laissant un bon souvenir aux téléspectateurs.

 

Patrick Mc Nee - Joanna Lumley

Impossible de faire l'impasse, dans cette sélection, sur Patrick Mc Nee, immortel dans le rôle de John Steed dans la série Chapeau melon et bottes de cuir (The Avengers). Né en 1922 à Londres, Mc Nee a endossé le rôle de cet enquêteur hors pair de 1961 à 1969, puis en 1976-1977. Il est intéressant de noter que le personnage était toujours accompagné d'une charmante et redoutable coéquipière, dont la plus emblématique reste Emma Peel (interprétée par Diana Rigg de 1965 à 1967). Pour ma part - et je sais que les puristes vont crier au scandale - j'ai préféré la deuxième série, The New Avengers (1976-1977), dans laquelle Steed était associée à Purdey (Joanna Lumley) et Gambit (Gareth Hunt). Plus moderne, plus rock aussi.

 

David Hasselhof

Un peu de mal à l'intégrer à la sélection, mais difficile de l'oublier totalement. David Hasselhof, avant Alerte à Malibu, c'était K2000 (1982-1986) Il y incarnait Michael Knight, un aventurier des temps modernes accompagné d'une voiture intelligente et facétieuse, au service de la veuve et de l'orphelin. Classe.

 

Paul Michael Glaser - David Soul

Le petit brun au sang chaud, le blondinet futé comme pas deux, et voilà l'un des plus cultissimes duos de la TV qui s'avance : Starsky et Hutch ont régné sur les écrans français durant toutes les années 1980. Paul Michael Glaser (Starsky), né en 1943 dans le Massachusets, et David Soul (Hutch), né la même année à Chicago, ont rythmé la série aux USA de 1975 à 1979, et les épisodes ont été rediffusés en boucle en France jusque dans les années 1990. Rien de plus à dire, les deux gaillards n'ayant pas de véritable fait d'arme par ailleurs, mais la série reste un incontournable aujourd'hui encore. Pour le plaisir, le générique français ci-dessous...

 

Don Johnson

A 64 ans, Don Johnson est une légende, un acteur qui a marqué de son empreinte aussi bien le cinéma - on l'a encore apprécié dans le Django Unchained de Tarantino tout récemment - que le petit écran (malgré un passage à vide dans les années 1990). Et petit écran pour grand moment de série TV, puisque Don Johnson n'est autre que LE Sonny Crockett de la série culte de Michael Mann Deux flics à Miami, de 1984 à 1990. Son partenaire, Ricardo Tubbs aka Philip Michael Thomas, n'a pas connu une destinée aussi flamboyante, hélas.

 

Michael Landon

Né en 1936 à New York, Michael Landon a fait pleurer l'Amérique - puis le monde, par extension. Parce que Landon, c'est le papa courage de La petite maison dans la prairie, de 1974 à 1983, mais également l'ange Jonathan Smith dans Les routes du paradis, de 1989. Deux séries que l'on qualifie volontiers de cucul aujourd'hui, mais qui ont fait sortir les mouchoirs dans les chaumières durant des années. J'ai versé ma petite larme en apprenant sa mort, d'un terrible cancer, en 1991. Impossible de ne pas rendre hommage à Michael Landon ici. Un mec bien.

 

George Peppard

En voilà un dont on n'oubliera jamais la sentence la plus culte de l'histoire des séries TV : "J'adore quand un plan se déroule sans accroc". George Peppard, c'est le colonel Hannibal Smith, à la tête de la fameuse A-Team de L'agence tout risque (1983-1987). Peppard, né en 1928 dans le Michigan, est décédé en 1994. Il laisse derrière une filmographie conséquente, dont l'excellent Diamants sur canapé avec Audrey Hepburn, mais on gardera de lui l'image du mercenaire adepte du cigare gros comme un baton de chaise.

 

Erik Estrada

Né en 1949 à New York, Erik Estrada a été très actif mais peu visible dans le monde du cinéma. Son coup d'éclat, il le doit à la série CHiPs, de 1975 à 1983, dans laquelle il incarne l'un des deux motards de la police californienne héros de l'aventure, Poncherello, aux côtés de Larry Wilcox (l'officier Jon Baker). Un pur classique, m'sieurs dames !

 

Richard Dean Anderson

Né en 1950 à Minneapolis, Richard Dean Anderson a connu la gloire en incarnant l'illustre Angus Mac Gyver dans la série éponyme (1985-1992), absolument culte et incontournable. Mais pas que, puisque dans les années 2000 il a largement contribué à faire de la série Stargate SG-1 un véritable succès. On ne peut s'empêcher de penser qu'Anderson aurait mérité une carrière au cinéma, qui reste le grand échec de sa vie professionnelle...

 

Johnny Depp et Richard Grieco

Ces deux p'tits gars se sont à peine croisés, mais leur trajectoire est immuablement associée à l'histoire de la série 21 Jump Street (1987-1990). Le premier a laissé la place au second pour connaître la gloire sur grand écran. Richard Grieco, lui, a prolongé l'aventure avec une série monumentale, Booker, qui n'a hélas eu droit qu'à une seule saison (1989-1990). Putain, quelle série ! Et quel générique (Hot in the city, Billy Idol) !

 

Kyle Mac Lachlan

Né en 1959 à Yakima, Kyle Mc Lachlan ne laissera pas derrière lui l'image du pauvre troisième mari de Bree dans Desperate Housewives, mais bel et bien celle de l'enquêteur du FBI Dale Cooper, confronté à l'étrange et à la folie meurtrière dans la série cultissime de David Lynch, Twin Peaks. Sa belle carrière sur grand écran a gravé son visage dans toutes les mémoires, et l'on a hâte de le revoir dans un grand rôle.

 

Bill Bixby - Lou Ferrigno

J'en ai déjà parlé sur ce blog en détails, alors je ne m'attarderai pas : Bill Bixby (David Banner, 1934-1993) et son alter-ego tout vert (Lou Ferrigno, aka Hulk, 1951- ) ont passionné les familles du monde entier avec L'incroyable Hulk (1977 - 1982). Des téléfilms ont par la suite complété l'histoire, et l'on en garde le souvenir d'une tonalité assez sombre, auquel le deuxième long métrage dédié à la créature et réalisé dans les années 2000 - dans lequel Banner était incarné par Edward Norton - a voulu s'approcher, sans hélas aller au bout de ses intentions. Dommage, car la série reste à l'heure actuelle ce que l'on a vu de mieux sur le géant vert de Marvel.

 

Peter Falk

Son imper, son chien et sa femme ont bercé mon enfance et mon adolescence. Columbo, c'est le meilleur souvenir de série policière de ma jeunesse. Peter Falk, immense acteur qui nous a hélas quittés en 2011 à l'âge de 83 ans, y a rencontré le rôle de sa vie. Columbo est un record, puisque la série a existé 35 ans, de 1968 à 2003. Le premier épisode fut réalisé à l'époque par un jeune metteur en scène prometteur, un certain Steven Spielberg. Ne pas avoir vu cette série relève du crime impardonnable.

 

Simon Mac Corkindale

Un illustre inconnu qui s'avance ? Pas vraiment, car vous avez sans doute tous vu son visage au moins une fois. Simon Mac Corkindale n'est autre que le héros de l'excellent mais trop bref Manimal (1983). Né en 1952, cet acteur éminemment sympathique, un temps considéré comme un  James Bond potentiel, nous a quittés en 2010. On se souviendra aussi de lui à travers son rôle marquant dans Mort sur le Nil, adaptation du roman d'Agatha Christie, en 1978.

 

Tom Selleck - John Benedict Hillerman

Attention, place à mes chouchous. Faut-il encore présenter ce duo cultissime, qui a illuminé la série Magnum 161 épisodes durant, de 1981 à 1988 ? Tom Selleck y incarnait l'insouçiant détective Thomas Magnum, ancien du Vietnam aux blessures secrètes profondes, et John Benedict Hillerman donnait vie au redoutable majordome british Higgins, dont on aura hésité jusqu'au bout sur la véritable identité. Etait-il oui ou non le romancier à succès Robin Masters ? La réponse dans les DVD...

Né en 1945, Tom Selleck a récemment renoué avec le succès dans la très bonne série Blue Bloods. John Hillerman, né en 1932,  a disparu des écrans depuis 1993, à mon grand désespoir...

 

Marc Singer - Jane Badler

Des noms moins connus que d'autres, mais deux rôles titre dans un classique des séries TV. Né en 1948 à Vancouver, Marc Singer a incarné le reporter résistant Mike Donovan dans la série V (1983-1985), tandis que Jane Badler, née en 1953 à Brooklin, a immortalisé le rôle de la diabolique extraterrestre Diana. Une série qui n'aura pas réussi à aller jusqu'au bout de son histoire, annulée trop tôt, mais qui a laissé bien des frayeurs aux téléspectateurs de l'époque. On notera que Michael Ironside y a fait une apparition remarquée, également, en tant que mercenaire prêt à tout pour éradiquer la menace alien. Définitivement un must.

 

William Shatner - Leonard Nimoy

De 1966 à 1969, ces deux gars-là ont marqué l'histoire de la télé au fer rouge, à travers la première série consacrée à Star Trek. Né en 1931 à Montreal (Canada), William Shatner y incarne à l'époque le capitaine James T. Kirk, tandis que Leonard Nimoy (né en 1931 à Boston), lui sert de partenaire privilégié en incarnant le Vulcain Spock. Lequel des deux personnages est le plus emblématique de la série ? Difficile à dire. Ce qui est certain, c'est que les deux acteurs ont connu une carrière bien remplie après leur passage par l'Enterprise. Dont le rôle principal dans Hooker de 1982 à 1986 pour Shatner et pas mal de films tirés de l'univers Star Trek pour Shatner et Nimoy durant les années 1990.

 

Voilà, on arrive au bout de ce post évidemment subjectif et partiel. L'article a néanmoins été pensé, et conçu je l'espère, de telle sorte qu'il puisse vous donner l'envie et les moyens de vous pencher sur le cas de ces séries un peu oubliées. Leur qualité fait qu'elles méritent de faire un tour par vos lecteurs blu-ray ou DVD. Des heures de plaisir en vue pour les nostalgiques...

Ajouter à mes favoris Commenter (25)

Commentaires

Greg92
Signaler
Greg92
Pour moi il manque aussi Scott Bakula de Code Quantum ( Quantum leap ) ^^ mais j'ai également vu toutes ses séries étant enfant ... me sent super vieux lol
Noiraude
Signaler
Noiraude
Mué, on m'a déjà dit. C'est vrai que David Vincent, j'aurais pas dû l'oublier...
newgamemachine
Signaler
newgamemachine
Haha ! Mêmes références télé, sauf Angela Lansburry, trop mou pour moi. Starsky & Hutch a été rediffusé (en partie) sur ciné-cinéma l'année dernière, l'occasion de la voir en VO. Un régal. Mais il manque des séries INOUBLIABLES !!! Que représentent pour toi les Envahisseurs (mazette l'intro !!), Mission Impossible ! Les voyageurs du Temps !
Kalakoukyam
Signaler
Kalakoukyam
Ah tiens, j'avais loupé ça. :)
Narga
Signaler
Narga
Rha, j'etais passé à côté de ce fantastique post. Étant de la même génération que toi je ne peux qu'applaudir ton travail. Bravo.

RIP Simon MacCorkindale qui restera à jamais dans ma mémoire comme le héros de série le plus classe du monde pour son interprétation de Jonathan Chase dans Manimal.
keneda59
Signaler
keneda59
toutes ces series de notre enfance pour certain , moi celle que je n'ai pas vu dans ton post et que j'adorais à l'époque c'est :

"Automan" , quel serie génial !!!
Gilles Bouthenot
Signaler
Gilles Bouthenot
Il manque Peter Graves, qui a officié dans les séries Mission Impossible.
Kyalie
Signaler
Kyalie
Je pense que pour William Shatner, tu aurais pu faire allusion à Boston Justice, dans lequel il a retrouvé une seconde jeunesse (enfin, si on veut...).
Le Gamer aux Mains Carrees
Signaler
Le Gamer aux Mains Carrees
Super boulot !

J'en profite pour envoyer plein de bisous à mon Dale Cooper d'amour, qui me manque fort.
Lynch, si tu me lis, j'ai une suite à Twin Peaks dans mes cartons, je te la file gratos !
Noiraude
Signaler
Noiraude
Je dois avouer ici, bien humblement, que je me suis un peu pété sur ce coup :lol:
Papi Culo <3
Signaler
Papi Culo <3
Ouch! :o

Je like mais je regarderais tout ça plus tard :D
Donald87
Signaler
Donald87
Excellente et énorme sélection ... Gros coup de cœur pour "Amicalement votre" au doublage des deux héros particulièrement réussi ...
Anduril22
Signaler
Anduril22
Best post de Blog Ever !! :)
Gothsho
Signaler
Gothsho
V...
Cette série a vraiment marqué mon enfance et reste de loin ma favorite!!
Merci Noiraude pour cet instant "Remember".
Exus
Signaler
Exus
toutes d'excellentes séries. J'en rajouterais quelque unes à ta listes, qui mérite d’être énoncer.
D'abord Kojak avec le grand Telly Savalas.
Shérif, fais moi peur rien que pour Boss Hogg et Roscoe B. Coltrane.
Galactica parce que les Cylons ne compte pas pour des prunes.
Et je terminerais par Mariés, 2 enfants avec inénarrable Al Bundy (Ed O'Neil).
Noiraude
Signaler
Noiraude
Je viens de vérifier, tu as raison c'est Lionel Stander. Une de mes croyances s'écroule...
Tycho
Signaler
Tycho
Mince j'en ai vu un bon paquet aussi... :D

Un petit détail, je ne crois pas que c'était le regretté Ernest Borgnine qui jouait le majordome (Max?) dans "Pour l'amour du risque" même si la ressemblance est frappante.

Supercopter, cette classe! Et Kyle McLachlan en Dale Cooper! (Ca par contre je ne l'ai découvert qu'il y a quelques années :) )
Noiraude
Signaler
Noiraude
Aaaaaah Lynda... :lol:
Locutus
Signaler
Locutus
Nom de Zeus, Mart... Noiraude ! T'es un grand malade, tu le sais ça ? En voilà une belle brochette de série et d'acteurs pré-X-Files ! Oui, X-Files fût un tournant entre 2 périodes et cela se sent vraiment quand on regarde des "anciennes séries" et des "nouvelles." Rien de péjoratif pour aucune des 2 périodes ceci dit, juste une constatation.

Comme toi, j'ai quasiment tout vu et j'ai une grosse envie de revoir Miami VIce et Magnum.

Et je rejoins ton avis à propos de Linda Carter <3
Noiraude
Signaler
Noiraude
Pareil, j'ai tout vu. Absolument tout. OMG que faisaient mes parents ?
Sirtank
Signaler
Sirtank
Absolument rien vu de tout ce qui est évoquer ici mais diablement instructif en plus de représenter un travail certain.
Jaja
Signaler
Jaja
j'ai quasiment vu toute ces series a la télé je suis vieux -_-
Kelun
Signaler
Kelun
Ok d'accord, c'est vrai.^^
Noiraude
Signaler
Noiraude
Rien de marquant niveau acteurs, Kelun !
Kelun
Signaler
Kelun
T'as oublié Tonnerre Mécanique ! :o

Édito

Ceci n'est pas un blog.

Ceci n'est pas une pipe.

Ceci est une fenêtre sur un pré où je pais en paix.

Les vidéos de Noirdenoir sur Dailymotion  

Suivez-moi sur Twitter @Noirdenoir67

Ou sur la communauté Facebook Rêves électriques (toute jeune !)
https://www.facebook.com/noiraude67/

Le site pour les amis de l'illustre Seb le Caribou: http://seblecaribou.wordpress.com/about/

 Et si vous avez envie d'une petite partie de Mario Kart 8 avec moi : Noiraude67
 

Archives

Favoris