NewGameMachine
Signaler
Analyses (Jeu vidéo)
 
L'édition 2012 du salon de l'E3 valait autant pour ses rendez-vous manqués que pour ses silences. La conférence ronflante de Nintendo aura laissé bon nombre d'observateurs sur leur faim tandis que Sony et Microsoft faisaient la sourde oreille quand il s'agissait de s'exprimer sur leur prochaine console de salon. La surenchère technique très théorique des moteurs 3D Unreal Engine 4, CryEngine 3 et Luminous Studio n'auront pas suffisamment masqué de leur esbroufe visuelle un joyaux nommé Watch Dogs.
 
Ebloui par ce feu d'artifice claquant aux quatre coins de l'écran, le magazine Edge est revenu sur la future sensation de l'éditeur français. Son pitch est en prise directe avec la réalité. Les habitants d'une mégapole américaine sont sous le contrôle d'un puissant système informatique. Outrageusement intrusif, un homme seul lutte contre ce totalitarisme numérique en piratant le dispositif informatique afin d'en démasquer les cerveaux qui tirent les ficelles de cette machiavélique entreprise. "Vous vous laisserez griser par le pouvoir de contrôler l'ensemble du réseau et par extension son système de surveillance, souligne Kevin Shortt auteur principal de l'histoire de WD. Rien ne vous sera refusé, pas même les secrets les plus intimes. Toute la ville s'offre à vous mais pas seulement, elle devient pour la première fois une arme."


 
L'intrusion du hacker justicier est multiple, les tentacules du système informatique sont autant d'opportunités pour se glisser dans les méandres du réseau renégat. La démo projetée à l'E3 n'offre qu'une idée des mille et une occasions d'atteindre les objectifs assignés. Par exemple, les téléphones portables des individus croisés au hasard des pérégrinations d'Aiden Pearce sont autant de ressources, d'indices nécessaires à la résolution de l'enquête de l'anti-héros. Les messages vocaux, le bilan médical, le casier judiciaire sont accessibles d'une simple pression d'un bouton du smartphone de Pearce. Au joueur de faire le tri. Le mode multi-joueurs apportera son lot d'innovations. Le héros assignera à ses coéquipiers des objectifs comme couvrir la fuite de Pearce après un assassinat ciblé.
 
Afin de coller à son propos et mettre le joueur dans une position assez déconcertante, Watch Dogs sera compatible avec les smartphones et tablettes autorisant l'envoi de défis à ses partenaires. A l'heure des enquêtes sur les violations répétées de la vie privée prêtées à Apple, Facebook et Google, le joueur est plongée dans une situation ironique, paradoxale. S'il incarne un hacker érigé en héros, il est l'objet de son propre asservissement dans la réalité. Son identité numérique est l'otage des grandes corporations citées plus haut, Ubi Soft se jouant vicieusement de cette contradiction.
 
 
Prévu pour "courant 2014", Watch Dogs accompagnera les consoles nouvelle génération. Son concept et sa réalisation hors normes offrent une idée des expériences ludiques qu'il reste à explorer.
 
Ajouter à mes favoris Commenter (2)

Commentaires

newgamemachine
Signaler
newgamemachine
Merci pour cette précision, cette thématique a été popularisée par Matrix à la fin des années 90, elle rebondit avec les séries américaines on dirait :)
Multani
Signaler
Multani
Quelqu'un avait parlé de la série "Person of Interest" suite à l'annonce du jeu à l'E3. Du coup j'ai regardé la série, et effectivement on retrouve énormément d'éléments en commun.

La série en elle-même est sympa, elle aurait pu creuser un peu plus certains thèmes éthiques, mais reste très agréable à regarder.

NewGameMachine

Par newgamemachine Blog créé le 06/01/12 Mis à jour le 11/09/15 à 11h19

La high-tech du jeu vidéo

Ajouter aux favoris

Édito

Blog spécialisé dans la réalité virtuelle, la réalité augmentée et la projection holographique.

Bonne lecture !

 

Archives

Favoris