Screenopathe
Signaler
Cinéma


   

D'une série culte des années 1980 à un blockbuster de l'été, il n'y avait qu'un pas qu'Hollywood a allègrement franchi. Après presque trente ans d'absence, voici que L'Agence Tous Risques reprend du service sous la caméra de Joe Carnahan. Et ça déménage!

                           



Créer de toute pièce une mission qui s'étende sur tout un film pouvait paraître ardu dans la mesure où le format original de la série avoisinait les trois quarts d'heure par épisode, mais force est de constater que le scénario choisi remplit bien ses deux heures. Passé un prologue impressionnant qui établit une fois pour toute comment nos quatre comparses se sont rencontrés, on assiste à la trahison d'un certain Pike qui réussit à doubler le colonel Hannibal Smith en lui subtilisant son butin de guerre. Autant dire que les gars voient rouge, d'autant qu'on les accuse par la suite d'avoir organisé ce vol! Hannibal, Futé, Looping et Barracuda sont démis de leurs fonctions et emprisonnés dans des quartiers de haute sécurité où ils pourront ruminer leur vengeance...

                                                            

Dès lors commence les manoeuvres d'évasion et la réunion de crise de l'Agence Tous Risques. Pike va donc payer pour cette infamie. On se rendra vite compte que nos quatre rangers sont au centre d'un entrelacs compliqué de manipulation entre l'armée, la CIA et le FBI. D'ailleurs, on peut noter avec quelle efficacité le scénario tente de perdre le spectateur dans les velléités des différentes organisations. Finalement, le spectateur se laisse porter par un scénario qui se veut plus intelligent qu'il ne l'est vraiment.

                                                              

Le film enchaîne les plans bien ficelés d'Hannibal et les scènes d'action plus grandiloquentes les unes que les autres sans interruptions ou presque. On nous en met tellement plein la vue que le tout en devient vite drôle par la démesure que les scénaristes ont réussi à insuffler dans les différentes mises en scène des quatre héros. En parlant d'humour, il est omniprésent dans ce film grâce à ces personnages cultes, extrêmement bien retranscris par le casting, qui font vraiment leur travail. C'est simple, on se prend à rire à chaque fois que Looping (merveilleusement incarné par Sharlto Copley, que l'on a vu briller dans District 9) nous sort une nouvelle imbécillité. Le duo Looping / Barracuda est d'ailleurs particulièrement réussi. L'esprit de la série est globalement bien respecté, une fois n'est pas coutume.


Ainsi, L'Agence tous risques réussit son pari, faire revivre une série et des personnages cultes presque trente ans après. Le tout se révèle certes un peu bourrin mais agréable à regarder et fun. Après tout n'est-ce pas là la vocation d'un blockbuster de l'été que de faire passer un bon moment? En tout cas, c'est ce que nous propose cette nouvelle aventure de l'Agence tous risques : de la générosité dans l'action, les personnages et le fun.


Mordraen

Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Screenopathe

Par Mordraen Blog créé le 08/05/10 Mis à jour le 01/07/13 à 18h10

Itinéraire d'un jeune homme atteint de screenopathie (maladie en phase terminale causée par l'abus de biens visuels comme les jeux vidéo ou les films). Le screenopathe n'est rien d'autre qu'un amoureux de l'écran et de tout ce qui s'y passe, pour son plus grand plaisir...

Ajouter aux favoris

Édito




La fascination de l'écran et de tout ce que l'on peut en faire m'amène à créer ce blog. Amoureux de jeux vidéo et de cinéma depuis mon plus jeune âge, je rêve de faire partager ces passions qui m'animent quotidiennement. Etant donné que j'aime aussi écrire, l'idée d'un Gameblog était faite pour moi!

J'estime qu'une grande partie d'entre nous est atteinte d'une délicieuse maladie : la screenopathie. Tout ce qui peut être projeté sur tout type d'écran (des jeux vidéo aux films en passant par les séries télévisées...) emporte en nous un grand intérêt.

Ce blog a l'intention modeste de vous faire partager mes opinions sur tout ce qui peut passer sur mes écrans. Quand j'irai voir des films au cinéma, je vous en parlerai. Quand je jouerai à un jeu vidéo, je vous en parlerai. Tout simplement parce que j'aime parler de ces choses là et, qu'entre nous, être amoureux des petits comme des grands écrans est tout à fait compréhensible, nous ne savons que trop bien ce qui s'y passe!

Je vous invite donc à continuer un bout de chemin avec un screenopathe et fier de l'être!

Archives

Favoris