Screenopathe
Signaler
Cinéma



Les adaptations de comics fleurissent à Hollywood depuis quelques années. Cette mode nous a fait découvrir (ou redécouvrir) de nombreux super-héros dans des films plus ou moins réussis. Kick Ass est l'adaptation du comics du même nom qui s'inspire justement de toute la culture des comic-books afin d'en prendre le contre-pied. Alors, peut-on faire un film de super-héros réussi sans super pouvoirs?


Dave Lizewski est un adolescent tout ce qu'il y a de plus geek. Féru de comics, il se demande pourquoi personne n'a jamais essayé d'être un super-héros et ce même sans avoir un quelconque pouvoir. L'idée germe dans sa tête jusqu'à ce qu'il mette un plan à exécution : Dave commande un costume sur Internet et le revêt pour combattre le crime dans les rues. Lors de son premier acte héroïque, Dave se fait littéralement massacrer par deux petites frappes si bien qu'il se retrouve à l'hôpital et, du fait que certains nerfs qui convoient la douleur ont été touchés, Dave endure désormais plus longtemps les coups qu'on lui porte.
Possédant ce pseudo pouvoir, Dave enfile de nouveau son costume et recommence ses actions contre le crime. De nombreuses vidéos commencent à fourmiller sur Internet, on peut y voir un héros nommé Kick Ass donner des leçons (ou pas) à divers voyous. La mode est lancée, tout le monde veut désormais être un super-héros.
Toutefois, cette mode se heurte au bon vouloir de la mafia du coin, menée par Franck D'Amico qui rêve de tuer Kick Ass afin de mettre fin aux agissements de tous ces héros en herbe. C'est dans ce contexte que Kick Ass rencontre Big Daddy et Hit Girl, deux autres héros en herbe bien mieux équipés et surtout bien plus efficaces! Leur but, se venger de D'Amico. L'action peut commencer.

Matthew Vaughn signe avec Kick Ass un film à l'action débridée. Les nombreux personnages, Big Daddy et Hit Girl en tête, s'engagent dans des scènes d'action - aussi sanglantes que puissantes - servies par une Bande Originale fort bien choisie. Kick Ass est aussi un film extrêmement drôle qui ne nous laisse aucun répit. De plus, on ne peut s'empêcher de s'attacher émotionnellement aux personnages tant ils sont à la fois drôles et pourvus d'une histoire personnelle assez riche. A dire vrai, il est difficile de trouver des défauts à ce Kick Ass, tant il est maîtrisé. Il faudra toutefois avertir les parents que Kick Ass n'est pas non plus un film pour enfant. En effet, les thèmes abordés sont bien plus proches de l'adolescence que de l'enfance. Enfin, la surenchère d'hémoglobine dans les scènes d'action pourra en rebuter quelques uns.


La réussite de
Kick Ass en vient même à nous demander si, pour faire un bon film de super-héros, il ne faudrait pas justement ne pas avoir de super pouvoirs! En somme, on n'a qu'une envie, retourner voir Kick Ass tant on prend du plaisir à voir ce film. Cela sera bientôt chose faite car un deuxième épisode est déjà dans les cartons!


Mordraen






Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Screenopathe

Par Mordraen Blog créé le 08/05/10 Mis à jour le 01/07/13 à 18h10

Itinéraire d'un jeune homme atteint de screenopathie (maladie en phase terminale causée par l'abus de biens visuels comme les jeux vidéo ou les films). Le screenopathe n'est rien d'autre qu'un amoureux de l'écran et de tout ce qui s'y passe, pour son plus grand plaisir...

Ajouter aux favoris

Édito




La fascination de l'écran et de tout ce que l'on peut en faire m'amène à créer ce blog. Amoureux de jeux vidéo et de cinéma depuis mon plus jeune âge, je rêve de faire partager ces passions qui m'animent quotidiennement. Etant donné que j'aime aussi écrire, l'idée d'un Gameblog était faite pour moi!

J'estime qu'une grande partie d'entre nous est atteinte d'une délicieuse maladie : la screenopathie. Tout ce qui peut être projeté sur tout type d'écran (des jeux vidéo aux films en passant par les séries télévisées...) emporte en nous un grand intérêt.

Ce blog a l'intention modeste de vous faire partager mes opinions sur tout ce qui peut passer sur mes écrans. Quand j'irai voir des films au cinéma, je vous en parlerai. Quand je jouerai à un jeu vidéo, je vous en parlerai. Tout simplement parce que j'aime parler de ces choses là et, qu'entre nous, être amoureux des petits comme des grands écrans est tout à fait compréhensible, nous ne savons que trop bien ce qui s'y passe!

Je vous invite donc à continuer un bout de chemin avec un screenopathe et fier de l'être!

Archives

Favoris