Screenopathe
Signaler
Cinéma

 

     

La première chose que l'on se dit quand on voit débouler Ben Affleck et son nouveau film : The Town c'est « Oh non encore un film de braquage de banque! ». Eh oui, le cinéma américain fourmille de ce genre de film. Forcément, on se rend compte que le jeune acteur/réalisateur n'a pas choisi la facilité, dans un genre où il est difficile de s'éloigner de ce qui a déjà été fait. The Town apporte-t-il un renouveau au genre?

A Boston, les braquages de banque sont courants. D'autant plus que les braqueurs sont souvent originaires du même quartier : Charlestown. The Town suit les pérégrinations d'un groupe de quatre braqueurs. Après un braquage, Douglas MacRay (Ben Affleck) rencontrera Claire, la directrice de la banque braquée quelques jours plus tôt. Il est tout d'abord chargé de la surveiller, afin qu'elle ne parle pas trop au FBI mais de fil en aiguille, Claire et Douglas vont construire une relation plus intime. Dès lors, Douglas n'aura de cesse de vouloir raccrocher et partir avec sa bien-aimée. Seulement, dans l'univers du crime, il est difficile de partir sans dire au revoir. Et puis le FBI est déjà aux trousses des quatre truands.



Jusqu'ici, franchement rien d'original dans The Town, mis à part le fait que l'action se déroule à Boston dans un milieu d'origines irlandaises, avec les accents qui vont avec. Pas même cette relation amoureuse entre victime et brigand. Par ailleurs, le film ne manque pas d'action, il est vrai, avec pas moins de trois braquages différents, qui donne une certaine variété au film. Comme d'habitude dans ce genre de film, on assiste à l'enquête du FBI en parallèle de l'avancée des braqueurs. Cependant, l'adrénaline a du mal à monter dans cette course-poursuite un peu molle. C'est sans doute à cause d'un certain manque de rythme dont souffre le film.
Les scènes de braquages s'enchainent avec des scènes plus intimes centrées sur l'intrigue des braqueurs et des scènes sur l'enquête du FBI et, au final, la sauce a du mal à prendre à cause de longueurs qui s'installent entre les moments d'action, pas ratés pour autant.

                                                           

The Town n'en est pas moins un film plutôt efficace même s'il souffre des problèmes cités plus tôt. On sent tout de même un effort pour ne pas en rester à de l'action pure, pour explorer un peu plus en profondeur les motivations des braqueurs. Bien que cet effort soit bienvenu, il traine un peu trop en longueur malheureusement et le suspense a du mal à s'installer. De plus, là où dans les autres films de braquage on sent réellement une lutte âpre entre les braqueurs et les autorités, ici le face-à-face n'est pas très crédible. Vraiment dommage.

Pour finir, The Town est un film honnête mais qui peine à se hisser à la hauteur des chefs d'oeuvre du genre. Pour un face-à-face digne de ce nom, Heat ou Public Enemies restent les références même si Heat a pas mal vieilli, mine de rien. Pour un suspense plus prenant, on choisira plus un Inside Man étonnant. Quoiqu'il en soit, The Town reste un divertissement intéressant dans un genre qui n'est plus si couru que cela.

Source photos et vidéo : Allociné

Mordraen

Ajouter à mes favoris Commenter (4)

Commentaires

Mordraen
Signaler
Mordraen
Oui malheureusement, faire un film de braquage ne veut pas dire égaler Heat, loin de là. Mais, dans une certaine mesure, Heat a un peu vieilli, The Town peut réactualiser la chose mais bon... Comme je le disais, j'ai vu mieux.
Iron-Tom
Signaler
Iron-Tom
En DVD pour moi aussi ! Les critiques le comparaient à Heat... je crois qu'ils se sont plantés
Mordraen
Signaler
Mordraen
Ben ouais, c'est plutôt cool en effet! C'est pour ça que j'étais un peu déçu. J'en attendais sans doute trop.
FuckinGaulois
Signaler
FuckinGaulois
en DVD donc^^ à voir. J'aime bien les films ou ça braque :)

Screenopathe

Par Mordraen Blog créé le 08/05/10 Mis à jour le 01/07/13 à 18h10

Itinéraire d'un jeune homme atteint de screenopathie (maladie en phase terminale causée par l'abus de biens visuels comme les jeux vidéo ou les films). Le screenopathe n'est rien d'autre qu'un amoureux de l'écran et de tout ce qui s'y passe, pour son plus grand plaisir...

Ajouter aux favoris

Édito




La fascination de l'écran et de tout ce que l'on peut en faire m'amène à créer ce blog. Amoureux de jeux vidéo et de cinéma depuis mon plus jeune âge, je rêve de faire partager ces passions qui m'animent quotidiennement. Etant donné que j'aime aussi écrire, l'idée d'un Gameblog était faite pour moi!

J'estime qu'une grande partie d'entre nous est atteinte d'une délicieuse maladie : la screenopathie. Tout ce qui peut être projeté sur tout type d'écran (des jeux vidéo aux films en passant par les séries télévisées...) emporte en nous un grand intérêt.

Ce blog a l'intention modeste de vous faire partager mes opinions sur tout ce qui peut passer sur mes écrans. Quand j'irai voir des films au cinéma, je vous en parlerai. Quand je jouerai à un jeu vidéo, je vous en parlerai. Tout simplement parce que j'aime parler de ces choses là et, qu'entre nous, être amoureux des petits comme des grands écrans est tout à fait compréhensible, nous ne savons que trop bien ce qui s'y passe!

Je vous invite donc à continuer un bout de chemin avec un screenopathe et fier de l'être!

Archives

Favoris