Du Bambou et des Jeux
Signaler
impressions

Duke Nukem Forever sort dans deux petits jours et il était temps que je fasse part de mes impressions sur la démo.

Premier point: l'humour du Duke est toujours là et même encore plus dirty et badass qu'avant. Ca fait vraiment plaisir de voir que notre Duke international n'a rien perdu de sa verve ( et de sa verge ), le tout admirablement doublé par la voix granuleuse de John St John. Oui, j'ai testé la démo en VO et apparemment les retours sur la VF sont... comment dire... autant ne rien dire.

Vous avez tous lu les différentes preview sur le jeu, vous savez donc que la demo commence avec un duel contre un boss imposant dans un stade de football ( US, faut pas rêver, le Duke fan de soccer ? et puis quoi encore ? ).

Premier constat, les graphismes ne cassent pas trois pattes à un alien porcin. C'est pas moche mais c'est pas beau non plus. Malgré tout, cela permettra à tout le monde de profiter du jeu, même sur des bécanes pas très puissantes ( je parle des joueurs PC ). Pour les autres, on sait tous que ce ne sont pas les graphismes qui font ( uniquement ) la qualité d'un hit.

Avant de se trouver face au boss, on déambule dans les vestiaires du stade. J'en ai profité pour récupérer un bel étron dans une cuvette et le balancer à la tête de l'entraineur qui se trouvait devant le tableau. Pas de réaction ni d'animation de la part de l'entraineur. Dommage. Par contre, on peut interragir avec le tableau en dessinant dessus. Le temps de marquer " I <3 Duke " ou bien encore " Free DSK" afin de profiter d'une petite réplique.

Direction le Boss. Je récupère une bonne arme ( en même temps, y'en a qu'une de disponible) , des munitions balancées par hélicoptère, et je straffe autour du Boss cyclope, façon old-school. Votre barre de vie représentée par une barre d'ego, ( littéralement marqué "ego", parce que quand le Duke se fait tirer dessus, c'est pas son corps qui saigne, c'est son amour propre ), a tendance à descendre vite mais reste longtemps dans le rouge. Même si j'ai joué en mode normal ( j'aime qu'un plan se déroule sans accroc ), j'ai trouvé cette démo un peu trop simple. Duke Nukem succombe à la mode des jeux simplifiés où l'on meurt moins souvent.

Après avoir vaincu le Boss suite à un QTE ( et oui, même le Duke s'y met. Shenmue quand tu nous tiens ), on découvre 2 jolies nymphettes entrain de nous pomper l'ogive nucléaire pendant qu'on joue devant notre écran. Eh oui, tout ça n'était qu'un jeu ! Mais vous le saviez déjà.  " Et la partie, elle était bonne Duke ? _ Après 12 ans d'attente, y'avait intérêt à ce qu'elle soit bonne ! ". On est dans le bain.

On continue avec une ( courte ) séquence en Monster Truck qui se révèle tout simplement immaniable, même si l'impression de vitesse, turbo enclenché, est plutôt bonne. Heureusement que ça ne dure pas longtemps. On se retrouve vite fait en rade d'essence et on descend donc du Truck à la recherche d'un peu d'or noir. En chemin, on croise bien sûr des aliens à groin pour notre plus grand bonheur. Que de souvenirs ! Après  avoir criblé de balles les porcs à crête de punkàchien, on a la possibilté de les exécuter d'un coup de pied salvateur dans la tronche pour les envoyer valser vers la truie qui leur a servi de génitrice. Bonne idée, ça rajoute quelques animations marrantes. En parlant de coup de pied, le classique " kick hit" de Duke Nukem 3D se voit désormais remplacé par un coup de poing/coude totalement blasphématoire.

On trouve plusieurs armes sur le chemin. Et là, malheur, on ne peut en porter que deux. Deux ! Deux malheureuses petites armes qui nous demandent de faire un choix draconien à chaque fois que l'on en trouve une nouvelle. Et si j'ai envie de défigurer un alien à coup de shotgun puis d'utiliser mon rayon rétrécissant ( oui il est de retour aussi ! ) et enfin de mitrailler la tronche de l'autre gros porc d'à côté, tout en envoyant quelques roquettes bien placées sur un spaceship alien ? Je fais comment, hein ? Comme si le Duke, avec sa musculature parfaite, ne pouvait plus porter 10 armes à la fois. Se ferait-il vieux papy Duke ? Bien entendu, tout ceci est la faute de tous ces FPS modernes qui n'autorisent que 2 armes à la fois "par soucis de réalisme". On est dans un jeu vidéo bordel ! pas sur un vrai champ de bataille ! Même si les soldats français aimeraient bien avoir au moins UNE arme pour deux en Afghanistan, comme à l'ère du petit père des peuples.

S'ensuit une petite balade  en chariot dans une mine qui n'est malheureusement pas interractive. J'aurais aimé pouvoir fragger du porcin prendant que je roule avec sur ma monture avec ses belles jantes toutes rouillées.On aura remarqué que le Duke fait alors des sauts de 30 cm pour avoir accéder au chariot et doit s'aider d'un rocher à côté pour monter à l'intérieur. Ca casse un peu le mythe... Pendant tout ce temps, on ne fait qu'avancer tout droit, le jeu ne nous laisse pas le choix du chemin à prendre. Finalement on retrouve du gazoil, on retourne au Truck et on regarde nonchalemment la belle bande annonce de fin de démo.

Cette démo me laisse une impression mitigée. D'un côté, on retrouve tout l'humour du Duke avec ses vannes pourries et sexistes, des armes toutes plus destructrices les unes que les autres et les boss apperçus dans la bande annonce laissent entrevoir quelques combats  qui ne manquent pas de balls.

De l'autre côté, Duke Nukem Forever s'est laissé apparemment attiré par le côté casual du FPS: barre de vie qui remonte toute seule et vite, gameplay simplifié, abandon de l'exploration au profit de couloirs, 2 armes possibles à la fois.

Il nous reste à voir si la durée de vie tient le coup et si le jeu arrive à renouveler son gameplay histoire de nous tenir en haleine tout du long. Le multiplayer a aussi intérêt à tenir la route et nous offrir des deathmatchs vraiment oldschool comme au bon vieux temps de Duke Nukem 3D. Car ne nous leurrons pas. Ceux qui attendent le titre avec le plus d'impatience, ceux sont bien ceux qui ont torché l'ancien hit de 3D Realms dans les années 90, quand ils avaient les cheveux gras pour les uns, qu'ils n'avaient pas encore mué pour les autres, quand on était tous puceaux et qu'on s'amusait pendant une heure à presser la barre space devant les strip-teaseuses ( ceux qui ont connu sauront de quoi je parle ).

En conclusion, il me tarde malgré tout de mettre mes sales pattes de geek sur la version finale. Parce que je veux entendre toutes les vannes badass de Duke. Parce que je veux me battre contre des boss extraterrestres de 10 étages. Parce que je veux voir des gerbes de sang gicler de la tête de ces demonis porcus. Et enfin, parce que Duke et moi c'est 4 ever. ( ça fait fait pédé mais je m'en fout )

 


Voir aussi

Jeux : 
Duke Nukem Forever, Duke Nukem 3D
Ajouter à mes favoris Commenter (0)

Commentaires

Du Bambou et des Jeux

Par MasterPanda Blog créé le 01/09/10 Mis à jour le 26/07/11 à 18h08

Y'a pas que le bambou dans la vie, y'a les jeux vidéo aussi !

Ajouter aux favoris

Édito

 Bienvenue sur le blog de MasterPanda, le blog le plus pandaesque de Gameblog et du Web 2.0 !

News, tests, critiques, musiques garantis... sans filles à poil ! ( je sais vous êtes déçus )

Archives

Favoris